Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Doit-on désespérer ? « les premiers seront les derniers ».

Sermon de l'abbé Lafitte de ce dimanche 1er février :

Qu'il n'est jamais trop tard pour bien faire. Qu'il n'est jamais trop tard pour changer. Qu'on peut se convertir jusqu'à la dernière minute. Qu'on n'a jamais le droit de se décourager.

La vertu dont nous avons le plus besoin aujourd'hui tous, c’est la vertu d'espérance. Si nous regardons ce qui se passe dans le monde moderne, aujourd'hui et parmi les hommes d'Église et en général dans le monde, on se décourage complètement. Il faut donc s'obliger à regarder ces choses-là avec un regard divin et non pas avec un regard humain. Si on regarde simplement avec un regard humain, on se décourage complètement et on pèche contre l'Espérance. Il ne faut jamais désespérer car on peut arriver à la dernière heure pour se faire embaucher par le bon Dieu, et ça arrive constamment aujourd'hui, des gens qui arrivent après tout le monde, et qui trouvent le chemin de l'Église, le chemin de la Vérité.

Il y a cette phrase dans les Évangiles : « les premiers seront les derniers et les derniers seront les premiers.» Le peuple juif était le peuple élu ; ce peuple élu a rejeté Notre Seigneur Jésus-Christ, le vendredi saint au lieu d'accepter le Rédempteur, ils l'ont crucifié, et donc il va y avoir un changement de peuple élu à ce moment-là. C’est le moment précis, où le rideau du Temple de Jérusalem se déchire, le soir du vendredi saint, et c'est l'instant du moment de la déchirure du rideau, qui symbolise le passage d'un peuple élu à un autre peuple élu.

Ce deuxième peuple élu, qui est le peuple élu d'aujourd'hui, c'est le peuple des Catholiques. Mais attention, ne pas oublier que la phrase qui s'applique aux Juifs, s'applique aussi à nous maintenant. Nous sommes devenus les premiers, les premiers peuvent aussi devenir les derniers, si nous ne sommes pas fidèles à l’enseignement de Notre Seigneur Jésus-Christ, eh bien Notre Seigneur Jésus-Christ ira chercher quelqu’un d'autre. On le voit très bien aujourd'hui. L'Europe, le berceau de la civilisation chrétienne est en train de devenir le berceau de l’erreur, le berceau du péché, le berceau d'abominations sur le plan moral.

Il est frappant de voir de plus en plus, le nombre de gens qui prennent contact par le site internet http://dame-marie.e-monsite.com/ et qui ne viennent pas du milieu de la Tradition. Des gens qui ne viennent pas de milieux catholiques, qui ne viennent pas de familles ou d'écoles catholiques. Comment ils arrivent ? Ils cherchent. Comme notre Seigneur Jésus-Christ a dit : « Celui qui cherche, il trouvera, celui qui frappera on lui ouvrira, celui qui demandera, il lui sera répondu ». Eh bien, ils cherchent et ils trouvent. Ils se forment. Des gens qui ne sont pas baptisés et qui finalement, arrivent à avoir plus d'amour de la Vérité que des catholiques, qui sont pourtant dans la tradition depuis très longtemps.

C’est exactement la phrase de Notre Seigneur Jésus-Christ « les premiers seront les derniers ».

Transcription Blanche Belleroy.

Pour écouter le sermon de l'abbé Lafitte :

Tag(s) : #Religion

Partager cet article

Repost 0