Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

A LIRE

Vive le Roi ! 

vive le roi
Vive le Roi ! de Mgr Louis-Gaston de Segur

Pour commander le livre : http://amzn.to/19epz9

Pourquoi, après cinq ou six essais, plus misérables les uns que les autres, la France tourne enfin ses regards vers le principe monarchique ? Parce qu’elle ne voit plus de salut que là.

-----------------

Recueil de Prières : du IXe au XVIIe siècle

Pour commander le livre : http://amzn.to/19epz9W

« Recueil de Prières » est un ouvrage réunissant près de 400 prières choisies, du IXe au XVIIe siècle. Un petit livre, qui délasse l’esprit en charmant le cœur.

  -----------------

La Monarchie libératrice  Petit Manuel du Royaliste

Petit-Manuel-du-Royaliste.jpg

 Pour commander le livre : http://amzn.to/1DW7XIu

Ce manuel est rédigé de façon claire et concise, accessible au plus grand nombre et répond aux questions les plus courantes posées sur le royalisme : la monarchie et le Roi de France pour un système de gouvernement efficace qui enterrera définitivement une république à bout de souffle, maçonnique, cosmopolite, financière asservissant les peuples.

-----------------

 

« Le principe royal ne repose pas sur la foi que l’on a ou que l’on n’a pas en lui.

Il importe peu qu’on y croie ou que l’on n’y croie plus, et que les incrédules soient innombrables.

Cela ne peut se peser. Dieu est Dieu, et le roi est le roi.»

Jean Raspail

 

Démocratie Royale ?

« La démocratie en France avant la révolution française s'exerçait à l'intérieur des corps sociaux corporatifs, une démocratie qui a duré 7 siècles. Cette démocratie n'arrangeant pas les nouvelles fortunes financières apatrides et maçonniques, elles la firent abolir définitivement dans leur schéma le 4 août 1789, en abolissant les corporations par la suppression des privilèges de celles-ci et des provinces, le peuple a plus perdu le 4 août que la Noblesse.

La seule démocratie vertueuse est celle qui s'exerce donc à l'intérieur de corps sociaux. C'est ce qu'on appelle LA DEMOCRATIE ROYALE.

Nous rappelons à nos lecteurs, que le Roi de France est le lieutenant de  Dieu sur terre, que restaurer le règne social de Jésus-Christ, si on poursuit la logique honnêtement, et jusqu'au bout, se fera en restaurant la monarchie catholique, en suivant les Lois Fondamentales du Royaume, qui désignent à l'heure actuelle le Roi de France, Louis XX, puisque le Roine peut pas être choisi par des hommes, mais par Dieu.

Tout le reste n'étant qu'élucubrations, manipulations et intérêts privés. La France qui est aujourd'hui en quatrième position des pays athées dans le monde, suite à une subversion constante au cours des siècles, des massacres pendant la période révolutionnaire, puis une propagande d'une violence inouïe depuis lors, était avant l'établissement du laïcisme – religion maçonnique –  la Fille aînée de l'Église.

Le Roi de France était désigné par le titre de Fils aîné de l'Église, qui peut être comparé à celui de Très

chrétien, également spécifique au roi de France. Certains rites religieux ne s’appliquaient qu’au roi de France et lui rappelaient son statut particulier de roi très chrétien. Ce titre fut  également appliqué indifféremment  au roi et au peuple de France, peuple très chrétien ou au territoire français et devint peu à peu un objet de gloire, une justification d'être, apportant aux Français la certitude  d'être un élément important du plan  de Dieu dans l'ordre du monde au cours des temps.

 

Sa Sainteté le Pape Pie VI : « La Monarchie le meilleur des gouvernements »

Publié par Bien Commun

 Marie-Antoinette et le complot maçonnique Broché – 2015 de Louis Dasté (Auteur)

Marie-Antoinette et le complot maçonnique Broché – 2015 de Louis Dasté (Auteur)

Prix : 25€

Livraison : 2,99€ pour la France

Détails sur le produit
  • Broché: 204 pages
  • Editeur : Démocratie Royale (2015)
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2954118210
  • ISBN-13: 978-2954118215
  • ASIN: B00SV5N1ZC

L'association « Démocratie Royale » vient de rééditer l'indispensable ouvrage de Louis Dasté « Marie Antoinette et le complot maçonnique », paru en 1910, afin de le mettre à la disposition du grand public, pour une meilleure compréhension des origines du mal qui ronge et dévaste notre France. L'ouvrage a été entièrement recomposé pour en faciliter la lecture.

Vous pouvez passer commande de l''ouvrage directement via la lien ci-dessous.

Vous n'avez pas de compte PayPal : vous pouvez régler directement par CB en choisissant en bas de la page suivante le lien "Vous n'avez pas de compte PayPal ?"

Je ne saurais trop recommander la lecture du livre admirable de Dasté : Marie-Antoinette et le complot maçonnique.

Louis-Ferdinand Céline

Vient de paraître ! Marie-Antoinette et le complot maçonnique de Louis Dasté

Nos rois avaient fait de la France la première puissance occidentale avant le coup d’état maçonnique de 1789 ; Camille Desmoulins n’écrivait-il pas dans son Histoire des Brissotins :

Nous n’étions peut-être pas à Paris dix républicains le 12 juillet 1789

Camille Desmoulins

La Révolution dite Française a pour but l’éradication totale et définitive du Catholicisme et de la Monarchie par la Synagogue via les loges maçonniques (et ses « Arrières-Loges ») qui étaient plus de 700 dans tout le royaume.

En 1781 Marie-Antoinette écrivait à sa sœur : « L’art du gouvernement est de laisser la Franc-maçonnerie s’étendre, car ce n’est qu’une association de bienfaisance et de plaisir. » Si à cette date Marie-Antoinette ne vit pas le danger que représentait la Franc-maçonnerie, dont les méthodes sont le mensonge, le truquage et la dissimulation, elle comprit trop tard que derrière les loges d’apparences, œuvraient en coulisses les Arrières-Loges ayant des desseins radicalement opposés à ceux prétendus par les Loges de « façades ». La Reine accuse enfin la Maçonnerie : « Après quelques mois passés aux Tuileries sous l’œil des Barbares de la Maçonnerie, la Reine sait ! Elle sait qu’elle est dans les Loges la source des calamités qui viennent de fondre sur la France et sur la royauté. » Voici les dernières lignes d’une lettre adressée par elle à son frère, l’empereur Léopold II, en 1790 :

Adieu, mon cher frère, il faut que je compte bien sur toute votre amitié pour ne pas craindre d’en abuser, mais en revanche comptez bien sur toute la tendresse de votre malheureuse sœur. J’embrasse ma belle-sœur et vos enfants ; prenez bien garde là-bas à toute association de franc-maçons (sic) ; c’est par cette voie que tous les monstres d’ici comptent d’arriver dans tous les pays au même but

Marie-Antoinette

Neuf ans auparavant, de clairvoyants serviteurs de la cause catholique et française avaient conjuré le Roi et la Reine de « prendre garde à toute association de francs-maçons »... Hélas ! leurs avertissements n’avaient pas été écoutés. Quand le péril maçonnique fut aperçu dans toute son horreur par Louis XVI et Marie-Antoinette, il était trop tard : la France était la proie des Arrière-Loges ; la famille royale était leur prisonnière.

Au XVIIIe siècle, la Foi catholique et la France furent ensemble comme incarnées dans un être représentatif au plus haut degré : fille des Césars catholiques d’Autriche et femme du Roi Très-Chrétien, Marie-Antoinette eut ce douloureux honneur. Elle l’a porté au comble par son martyre sur l’échafaud. Et vingt ans auparavant, elle était l’idole de la France ! Qui avait changé l’âme des Français ? Qui avait transformé les Français catholiques en blasphémateurs et sacrilèges ? Les Français amoureusement fidèles à leur dynastie séculaire en régicides ? Le but de ce livre est de montrer que l’agent de ces œuvres de mort fut la Franc-maçonnerie. Lors de l’avènement de Louis XVI et de Marie-Antoinette, le peuple de France idolâtrait ses jeunes souverains. La Reine surtout avait touché son cœur. Aucune des méthodes les plus viles ne furent épargnées par les Francs-maçons à Marie-Antoinette, qui était celle à abattre : la calomnie, la fabrication de l’opinion, la diffamation, l’humiliation et enfin l’assassinat.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :