24ème anniversaire du rappel à Dieu de S. Exc. Mgr Marcel LEFEBVRE

  • Bien Commun
  • Religion
24ème anniversaire du rappel à Dieu de S. Exc. Mgr Marcel LEFEBVRE

Archevêque de Dakar,
Délégué apostolique pour l’Afrique francophone
Évêque de Tulle
Assistant au Trône pontifical
Supérieur général de la Congrégation des Pères du Saint Esprit
Fondateur et Supérieur Général de la Fraternité Sacerdotale Saint-Pie X
né à Tourcoing le 29 novembre 1905
décédé à Martigny le 25 mars 1991
inhumé au séminaire international Saint-Pie X à Écône

Les 17 derniers jours de Mgr Lefebvre, par Eric BERTINAT

Entretien de Jo Grenon, directeur de l’hôpital de Martigny,
à Eric Bertinat, pour Controverse
s.

Monsieur Jo GRENON est le Directeur de l'hôpital de Martigny. Il s'occupa avec un grand dévouement de Monseigneur durant son hospitalisation.

Il nous a reçus avec beaucoup de gentillesse pour nous raconter les derniers jours du fondateur de la Fraternité Saint-Pie X.

Samedi 9 mars, Monseigneur Lefebvre entre à l’hôpital de Martigny. Vous avez été parmi les premiers à le voir. Comment l’avez-vous trouvé ?

Alité, souriant et confiant ! Monseigneur se trouvait aux urgences. Puis, nous l’avons installé à la chambre 213, une chambre privée située au deuxième étage. De cette pièce, Monseigneur avait vue sur la Forclaz, donc la France, et sur le col du Grand-Saint-Bernard, l’Italie, Rome…

Quels sont les examens qui ont été pratiqués sur Monseigneur lors des premiers jours ?

Durant toute la première semaine, Monseigneur fut nourri par perfusion, avec antibiotiques. A part les analyses de routine, il subit de nombreux examens dont certains sont très douloureux. Bien que les médecins aient déjà diagnostiqué le mal, ils jugèrent tout de même plus prudent de faire subir un scanner à Monseigneur Lefebvre. Aussi, nous devions conduire Monseigneur à l’hôpital de Monthey. Je lui ai demandé s’il ne préférerait pas s’y rendre en automobile plutôt qu’en ambulance, attaché à une civière. Bien que j’insistai pour la solution de l’automobile, Monseigneur préféra l’ambulance. Jeudi soir, je lui ai fait apporter un repas. Il souffrait de ne pas pouvoir manger normalement.

Monseigneur a-t-il beaucoup souffert ?

Oui ! A son arrivée, il m’a dit souffrir le martyre. Puis les douleurs se sont atténuées sous l’effet des médicaments.

Pour lire la suite de l'article c'est ici : http://laportelatine.org/publications/presse/2012/120325MgrLefebvre/150325MgrLefbvre.php

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Personnaly © 2014 -  Hébergé par Overblog