Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Dimanche des Rameaux

Le dimanche des Rameaux est le dimanche qui précède Pâques dans le calendrier liturgique chrétien.

Ce dimanche commémore à la fois deux événements. Il correspond, d'une part, à l'entrée solennelle de Jésus à Jérusalem où il fut acclamé par une foule agitant des palmes. D'autre part, ce dimanche commémore la Passion du Christ et sa mort sur la croix. Ce dimanche des Rameaux, dont le nom liturgique est « Dimanche des Rameaux et de la Passion » (dans la forme ordinaire du rite romain depuis les réformes qui ont suivi le concile Vatican II ; avant cette réforme et dans la forme extraordinaire de la messe il s'appelle « Deuxième dimanche de la Passion ou dimanche des Rameaux », le premier dimanche de la Passion étant le dimanche précédent et ces deux dimanches formant le « Temps de la Passion », inclus dans le Carême), est le début de la « Semaine sainte ». L'expression « Pâques fleuries » a souvent désigné ce jour de manière poétique1. Il est aussi connu sous le nom de dimanche des palmes dans le sud de la France. Wiki.

Lecture du livre d'Isaïe

Dieu mon Seigneur m'a donné le langage d'un homme qui se laisse instruire,
pour que je sache à mon tour réconforter celui qui n'en peut plus.
La Parole me réveille chaque matin,
chaque matin elle me réveille pour que j'écoute comme celui qui se laisse instruire.
Le Seigneur Dieu m'a ouvert l'oreille,
et moi, je ne me suis pas révolté,
je ne me suis pas dérobé.
J'ai présenté mon dos à ceux qui me frappaient,
et mes joues à ceux qui m'arrachaient la barbe.
Je n'ai pas protégé mon visage des outrages et des crachats.
Le Seigneur Dieu vient à mon secours ;
c'est pourquoi je ne suis pas atteint par les outrages,
c'est pourquoi j'ai rendu mon visage dur comme pierre :
je sais que je ne serai pas confondu.


R/ Mon Dieu, mon Dieu, pourquoi m'as-tu abandonné ?

Tous ceux qui me voient me bafouent,
ils ricanent et hochent la tête :
« Il comptait sur le Seigneur : qu'il le délivre !
Qu'il le sauve, puisqu'il est son ami ! »

Oui, des chiens me cernent,
une bande de vauriens m'entoure.
Ils me percent les mains et les pieds ;
je peux compter tous mes os.

Ils partagent entre eux mes habits
et tirent au sort mon vêtement.
Mais toi, Seigneur, ne sois pas loin :
ô ma force, viens vite à mon aide !

Mais tu m'as répondu !
Et je proclame ton nom devant mes frères,
je te loue en pleine assemblée.
Vous qui le craignez, louez le Seigneur.

Psaume : Ps 21, 8-9, 17-18a, 19-20, 22c-24a

Jn 12,1. Six jours avant la Pâque, Jésus vint à Béthanie, où était mort Lazare, qu'Il avait ressuscité.

Jn 12,2. On Lui fit là un souper; et Marthe servait, et Lazare était un de ceux qui étaient à table avec Lui.

Jn 12,3. Alors Marie prit une livre de parfum de vrai nard, d'un grand prix, et en oignit les pieds de Jésus, et les essuya avec ses cheveux; et la maison fut remplie de l'odeur du parfum.

Jn 12,4. Un de Ses disciples, Judas Iscariote, qui devait Le trahir, dit:

Jn 12,5. Pourquoi n'a-t-on pas vendu ce parfum trois cents deniers, qu'on aurait donnés aux pauvres?

Jn 12,6. Il disait cela, non parce qu'il se souciait des pauvres, mais parce qu'il était voleur, et qu'ayant la bourse, il prenait ce qu'on y mettait.

Jn 12,7. Jésus dit donc: Laissez-la, afin qu'elle réserve ce parfum pour le jour de Ma sépulture.

Jn 12,8. Car vous avez toujours des pauvres avec vous; mais Moi, vous ne M'aurez pas toujours.

Jn 12,9. Une grande multitude de Juifs apprirent qu'Il était là, et ils vinrent, non seulement à cause de Jésus, mais aussi pour voir Lazare, qu'Il avait ressuscité d'entre les morts.

Jn 12,10. Or les princes des prêtres pensèrent à faire mourir aussi Lazare,

Jn 12,11. parce que beaucoup d'entre les Juifs se retiraient d'eux à cause de lui, et croyaient en Jésus.

Jn 12,12. Le lendemain, une foule nombreuse, qui était venu pour la fête, ayant appris que Jésus venait à Jérusalem,

Jn 12,13. prit des branches de palmier, et alla au-devant de Lui, en criant: Hosanna! Béni soit Celui qui vient au nom du Seigneur, le Roi d'Israël!

Jn 12,14. Jésus trouva un ânon, et S'assit dessus, ainsi qu'il est écrit:

Jn 12,15. Ne crains point, fille de Sion; voici ton Roi, qui vient assis sur le petit d'une ânesse.

Jn 12,16. Les disciples ne comprirent pas d'abord ces choses; mais, après que Jésus eut été glorifié, ils se souvinrent alors qu'elles avaient été écrites à Son sujet, et qu'ils les Lui avaient faites.

Jn 12,17. La foule qui était avec Lui lorsqu'Il avait appelé Lazare du tombeau, et l'avait ressuscité d'entre les morts, Lui rendait témoignage.

Jn 12,18. C'est pour cela aussi que la foule vint au-devant de Lui, parce qu'ils avaient appris qu'Il avait fait ce miracle.

Jn 12,19. Les pharisiens dirent donc entre eux: Voyez-vous que nous ne gagnons rien? voilà que tout le monde va après Lui.

Jn 12,20. Or il y avait là quelques Gentils, de ceux qui étaient montés pour adorer au jour de la fête.

Jn 12,21. Ils s'approchèrent de Philippe, qui était de Bethsaïde en Galilée; et ils le priaient, en disant: Seigneur, nous voulons voir Jésus.

Jn 12,22. Philippe vint, et le dit à André; puis André et Philippe le dirent à Jésus.

Jn 12,23. Jésus leur répondit: L'heure est venue où le Fils de l'homme doit être glorifié.

Jn 12,24. En vérité, en vérité, Je vous le dis, si le grain de froment qui tombe en terre ne meurt pas,

Jn 12,25. il demeure seul; mais, s'il meurt, il porte beaucoup de fruit. Celui qui aime sa vie, la perdra, et celui qui hait sa vie dans ce monde, la conserve pour la vie éternelle.

Jn 12,26. Si quelqu'un Me sert, qu'il Me suive; et là où Je suis, Mon serviteur sera aussi. Si quelqu'un Me sert, Mon Père l'honorera.

Jn 12,27. Maintenant Mon âme est troublée. Et que dirai-Je? Père, délivrez-Moi de cette heure. Mais c'est pour cela que Je suis arrivé à cette heure.

Jn 12,28. Père, glorifiez Votre nom. Alors vint une voix du Ciel: Je l'ai glorifié, et Je le glorifierai encore.

Jn 12,29. La foule qui était présente, et qui avait entendu, disait que c'était un coup de tonnerre. D'autres disaient: C'est un Ange qui Lui a parlé.

Jn 12,30. Jésus répondit, et dit: Ce n'est pas pour Moi que cette voix est venue, mais pour vous.

Jn 12,31. C'est maintenant le jugement du monde; c'est maintenant que le prince de ce monde va être jeté dehors.

Jn 12,32. Et Moi, quand J'aurai été élevé de terre, J'attirerai tout à Moi.

Jn 12,33. Il disait cela, pour marquer de quelle mort Il devait mourir.

Jn 12,34. La foule Lui répondit: Nous avons appris de la loi que le Christ demeure éternellement; comment donc dites-Vous: Il faut que le Fils de l'homme soit élevé? Quel est ce Fils de l'homme?

Jn 12,35. Jésus leur dit: La lumière est encore pour un peu de temps parmi vous. Marchez pendant que vous avez la lumière, de peur que les ténèbres ne vous surprennent. Celui qui marche dans les ténèbres ne sait où il va.

Jn 12,36. Pendant que vous avez la lumière, croyez en la lumière, afin que vous soyez des enfants de lumière. Jésus dit ces choses, puis Il S'en alla, et Se cacha d'eux.

Jn 12,37. Quoiqu'Il eût fait tant de miracles devant eux, ils ne croyaient point en Lui,

Jn 12,38. afin que s'accomplît la parole du prophète Isaïe, qui a dit: Seigneur, qui a cru à ce que nous faisons entendre? et à qui le Bras du Seigneur a-t-Il été révélé?

Jn 12,39. C'est pour cela qu'ils ne pouvaient croire, car Isaîe a dit encore:

Jn 12,40. Il a aveuglé leurs yeux, et il a endurci leur coeur, de peur qu'ils ne voient de leurs yeux, et qu'ils ne comprennent de leur coeur, et qu'ils ne se convertissent, et que Je ne les guérisse.

Jn 12,41. Isaïe a dit cela lorsqu'il a vu Sa gloire, et qu'il a parlé de Lui.

Jn 12,42. Cependant, même parmi les chefs, beaucoup crurent en Lui; mais, à cause des pharisiens, ils ne Le confessaient pas, pour n'être pas chassés de la synagogue.

Jn 12,43. Car ils ont aimé la gloire des hommes plus que la gloire de Dieu.

Jn 12,44. Or Jésus S'écria, et dit: Celui qui croit en Moi, ne croit pas en Moi, mais en Celui qui M'a envoyé.

Jn 12,45. Et celui qui Me voit, voit Celui qui M'a envoyé.

Jn 12,46. Je suis venu comme une lumière dans le monde, afin que quiconque croit en Moi ne demeure point dans les ténèbres.

Jn 12,47. Et si quelqu'un entend Mes paroles, et ne les garde pas, ce n'est pas Moi qui le juge; car Je ne suis pas venu pour juger le monde, mais pour sauver le monde.

Jn 12,48. Celui qui Me méprise, et qui ne reçoit pas Mes paroles, a son juge: la parole même que J'ai annoncée le jugera au dernier jour.

Jn 12,49. Car Je n'ai point parlé de Moi-même; mais le Père qui M'a envoyé M'a Lui-même prescrit ce que Je dois dire, et comment Je dois parler.

Jn 12,50. Et Je sais que Son commandement est la vie éternelle. C'est pourquoi, les choses que Je dis, Je les dis comme le Père Me les a dites.

Jn 13,1. Avant la fête de Pâque, sachant que Son heure était venue de passer de ce monde au Père, Jésus, après avoir aimé les Siens qui étaient dans le monde, les aima jusqu'à la fin.

Jn 13,2. Et après le souper, le diable ayant déjà mis dans le coeur de Judas Iscariote, fils de Simon, le dessein de Le trahir,

Jn 13,3. Jésus, sachant que le Père avait remis toutes choses entre Ses mains, et qu'Il était sorti de Dieu, et qu'Il retournait à Dieu,

Jn 13,4. Se leva de table et ôta Ses vêtements; et ayant pris un linge, Il S'en ceignit.

Jn 13,5. Puis, Il versa de l'eau dans un bassin, et commença à laver les pieds de Ses disciples, et à les essuyer avec le linge dont Il était ceint.

Jn 13,6. Il vint donc à Simon-Pierre. Et Pierre Lui dit: Vous, Seigneur, Vous me lavez les pieds?

Jn 13,7. Jésus lui répondit: Ce que Je fais, tu ne le sais pas maintenant, mais tu le sauras plus tard.

Jn 13,8. Pierre lui dit: Vous ne me laverez jamais les pieds. Jésus lui répondit: Si Je ne te lave, tu n'auras point de part avec Moi.

Jn 13,9. Simon-Pierre lui dit: Seigneur, non seulement mes pieds, mais aussi les mains et la tête.

Jn 13,10. Jésus lui dit: Celui qui s'est baigné n'a plus besoin que de se laver les pieds, car il est pur tout entier. Et vous, vous êtes purs, mais non pas tous.

Jn 13,11. Car Il savait quel était celui qui Le trahirait; c'est pourquoi Il dit: Vous n'êtes pas tous purs.

Jn 13,12. Après qu'Il leur eut lavé les pieds, et qu'Il eut repris Ses vêtements, S'étant remis à table, Il leur dit: Savez-vous ce que Je vous ai fait?

Jn 13,13. Vous M'appelez Maître, et Seigneur; et vous dites bien, car Je le suis.

Jn 13,14. Si donc Je vous ai lavé les pieds, Moi, le Seigneur et le Maître, vous devez aussi vous laver les pieds les uns aux autres;

Jn 13,15. car Je vous ai donné l'exemple, afin que ce que Je vous ai fait, vous le fassiez aussi.

Jn 13,16. En vérité, en vérité, Je vous le dis, le serviteur n'est pas plus grand que son maître, ni l'envoyé plus grand que celui qui l'a envoyé.

Jn 13,17. Si vous savez ces choses, vous serez heureux, pourvu que vous les pratiquiez.

Jn 13,18. Je ne parle pas de vous tous. Je connais ceux que J'ai choisis; mais il faut que l'Ecriture s'accomplisse: Celui qui mange du pain avec Moi, lèvera son talon contre Moi.

Jn 13,19. Dès maintenant Je vous le dis, avant que la chose arrive, afin que, lorsqu'elle sera arrivée, vous croyiez à ce que Je suis.

Jn 13,20. En vérité, en vérité, Je vous le dis, quiconque reçoit celui que J'aurai envoyé, Me reçoit; et celui qui Me reçoit, reçoit Celui qui M'a envoyé.

Jn 13,21. Lorsqu'Il eut dit ces choses, Jésus fut troublé dans Son esprit, et Il fit cette déclaration, et Il dit: En vérité, en vérité, Je vous le dis, l'un de vous Me trahira.

Jn 13,22. Les disciples se regardaient donc les uns les autres, ne sachant de qui Il parlait.

Jn 13,23. Mais l'un des disciples, celui que Jésus aimait, était couché sur le sein de Jésus.

Jn 13,24. Simon-Pierre lui fit signe, et lui dit: Quel est celui dont Il parle?

Jn 13,25. Ce disciple, s'étant alors penché sur le sein de Jésus, Lui dit: Seigneur, qui est-ce?

Jn 13,26. Jésus répondit: C'est celui à qui Je présenterai du pain trempé. Et ayant trempé du pain, Il le donna à Judas Iscariote, fils de Simon.

Jn 13,27. Et quand il eut pris cette bouchée, Satan entra en lui. Et Jésus lui dit: Ce que tu fais, fais-le au plus tôt.

Jn 13,28. Mais aucun de ceux qui étaient à table ne comprit pourquoi Il lui avait dit cela.

Jn 13,29. Car quelques-uns pensaient que, comme Judas avait la bourse, Jésus avait voulu lui dire: Achéte ce qui nous est nécessaire pour la fête; ou qu'Il lui commandait de donner quelque chose aux pauvres.

Jn 13,30. Judas, ayant donc pris cette bouchée, sortit aussitôt. Et il était nuit.

Jn 13,31. Lorsqu'il fut sorti, Jésus dit: Maintenant, le Fils de l'homme a été glorifié, et Dieu a été glorifié en Lui.

Jn 13,32. Si Dieu a été glorifié en Lui, Dieu Le glorifiera aussi en Lui-même; et c'est bientôt qu'Il Le glorifiera.

Jn 13,33. Mes petits enfants, Je ne suis plus que pour peu de temps avec vous. Vous Me chercherez, et, ce que J'ai dit aux Juifs: Là ou Je vais, vous ne pouvez venir, Je vous le dis aussi maintenant.

Jn 13,34. Je vous donne un commandement nouveau: que vous vous aimiez les uns les autres; que vous vous aimiez les uns les autres comme Je vous ai aimé.

Jn 13,35. C'est en ceci que tous connaîtront que vous êtes Mes disciples, si vous avez de l'amour les uns pour les autres.

Jn 13,36. Simon-Pierre Lui dit: Seigneur, où allez-Vous? Jésus répondit: Là où Je vais, tu ne peux Me suivre maintenant; mais tu Me suivras plus tard.

Jn 13,37. Pierre Lui dit: Pourquoi ne pourrais-je pas Vous suivre maintenant? Je donnerai ma vie pour Vous.

Jn 13,38. Jésus lui répondit: Tu donneras ta vie pour Moi? En vérité, en vérité, Je te le dis, le coq ne chantera pas avant que tu ne M'aies renié trois fois.

M. l'Abbé Louis-Claude Fillion, p.s.s., (1843-1927), La Sainte Bible, commentée d'après la Vulgate et les Textes originaux.

Tag(s) : #Religion

Partager cet article

Repost 0