Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

A LIRE

Vive le Roi ! 

vive le roi
Vive le Roi ! de Mgr Louis-Gaston de Segur

Pour commander le livre : http://amzn.to/19epz9

Pourquoi, après cinq ou six essais, plus misérables les uns que les autres, la France tourne enfin ses regards vers le principe monarchique ? Parce qu’elle ne voit plus de salut que là.

-----------------

Recueil de Prières : du IXe au XVIIe siècle

Pour commander le livre : http://amzn.to/19epz9W

« Recueil de Prières » est un ouvrage réunissant près de 400 prières choisies, du IXe au XVIIe siècle. Un petit livre, qui délasse l’esprit en charmant le cœur.

  -----------------

La Monarchie libératrice  Petit Manuel du Royaliste

Petit-Manuel-du-Royaliste.jpg

 Pour commander le livre : http://amzn.to/1DW7XIu

Ce manuel est rédigé de façon claire et concise, accessible au plus grand nombre et répond aux questions les plus courantes posées sur le royalisme : la monarchie et le Roi de France pour un système de gouvernement efficace qui enterrera définitivement une république à bout de souffle, maçonnique, cosmopolite, financière asservissant les peuples.

-----------------

 

« Le principe royal ne repose pas sur la foi que l’on a ou que l’on n’a pas en lui.

Il importe peu qu’on y croie ou que l’on n’y croie plus, et que les incrédules soient innombrables.

Cela ne peut se peser. Dieu est Dieu, et le roi est le roi.»

Jean Raspail

 

Démocratie Royale ?

« La démocratie en France avant la révolution française s'exerçait à l'intérieur des corps sociaux corporatifs, une démocratie qui a duré 7 siècles. Cette démocratie n'arrangeant pas les nouvelles fortunes financières apatrides et maçonniques, elles la firent abolir définitivement dans leur schéma le 4 août 1789, en abolissant les corporations par la suppression des privilèges de celles-ci et des provinces, le peuple a plus perdu le 4 août que la Noblesse.

La seule démocratie vertueuse est celle qui s'exerce donc à l'intérieur de corps sociaux. C'est ce qu'on appelle LA DEMOCRATIE ROYALE.

Nous rappelons à nos lecteurs, que le Roi de France est le lieutenant de  Dieu sur terre, que restaurer le règne social de Jésus-Christ, si on poursuit la logique honnêtement, et jusqu'au bout, se fera en restaurant la monarchie catholique, en suivant les Lois Fondamentales du Royaume, qui désignent à l'heure actuelle le Roi de France, Louis XX, puisque le Roine peut pas être choisi par des hommes, mais par Dieu.

Tout le reste n'étant qu'élucubrations, manipulations et intérêts privés. La France qui est aujourd'hui en quatrième position des pays athées dans le monde, suite à une subversion constante au cours des siècles, des massacres pendant la période révolutionnaire, puis une propagande d'une violence inouïe depuis lors, était avant l'établissement du laïcisme – religion maçonnique –  la Fille aînée de l'Église.

Le Roi de France était désigné par le titre de Fils aîné de l'Église, qui peut être comparé à celui de Très

chrétien, également spécifique au roi de France. Certains rites religieux ne s’appliquaient qu’au roi de France et lui rappelaient son statut particulier de roi très chrétien. Ce titre fut  également appliqué indifféremment  au roi et au peuple de France, peuple très chrétien ou au territoire français et devint peu à peu un objet de gloire, une justification d'être, apportant aux Français la certitude  d'être un élément important du plan  de Dieu dans l'ordre du monde au cours des temps.

 

Sa Sainteté le Pape Pie VI : « La Monarchie le meilleur des gouvernements »

Publié par Bien Commun

L’IUSPX : établissement catholique d’enseignement supérieur - La Formation des Maîtres

Situé au cœur du quartier latin à Paris, l’IUSPX est un établissement catholique d’enseignement supérieur dans les domaines des humanités (Histoire, lettres, philosophie, etc). Pour en savoir plus, La Nouvelle Gazette Française a pu échanger avec le Recteur de cet institut universitaire, Monsieur l’abbé Chautard.

Monsieur le Recteur, pourriez-vous nous présenter l’IUSPX ?

L’ IUSPX a été fondé en 1980 par des professeurs d’université animés de la volonté de fonder un véritable institut universitaire catholique, garant d’un enseignement sûr, indemne de l’esprit marxiste, structuraliste ou relativiste moderne. Après mai 68, ils entendaient bâtir un Institut où ils pourraient transmettre à une jeunesse désireuse de le recevoir le patrimoine culturel, intellectuel et spirituel de notre civilisation gréco-latine et chrétienne. Dès la fondation de l’Institut, ce dernier a été confié à la direction de la Fraternité Sacerdotale Saint-Pie X, Mgr Lefebvre ayant accédé à la demande des fondateurs de bénir et de prendre sous sa responsabilité cette entreprise hardie.

Trois filières ont été créées dès la première année : Lettres classiques, Histoire, Philosophie, trois disciplines particulièrement aptes à ennoblir l’esprit des étudiants. En effet, non seulement ces matières développent l’esprit d’analyse et de synthèse, et la maîtrise de l’expression orale et écrite, si nécessaires aujourd’hui, mais en outre elles nourrissent l’esprit en le mettant au contact de ce que la passé nous a légué de meilleur et de plus profond. Entrer dans l’histoire, les lettres ou la philosophie, c’est entrer en contact avec les grands hommes du passé et leur héritage.

En 2002, nous avons ouvert la Formation des Maîtres. Etalée sur deux ans avec quatre heures hebdomadaires, elle est destinée à donner aux futurs maîtres de l’enseignement primaire et secondaire une connaissance théorique et pratique de l’enseignement. Cette formation comporte un cours de psychologie thomiste, des enseignements sur l’éducation chrétienne et les différentes pédagogies ou même les pédagogismes contemporains.

La partie plus concrète comporte des enseignements sur la pratique de l’enseignement (préparation des programmes et des cours, élaboration d’une évaluation, les relations avec les élèves et les parents d’élèves, etc.) ainsi que deux stages de trois semaines en établissement scolaire.

En 2015, nous inaugurons une nouvelle filière intitulée Humanités, avec deux parcours, Lettres Classiques, et Lettres, Culture et Patrimoine. Le parcours Lettres Classiques dispense des enseignements de langue et littérature française, grecque et latine auxquels s’ajoutent des cours d’histoire culturelle (histoire des idées politiques, histoire antique, thématiques de la modernité), d’anglais, d’informatique, etc.

Se rapprochant du volume horaire et des disciplines des écoles préparatoires, le parcours, Lettres, Culture et Patrimoine, parcours d’excellence, contient des enseignements de philosophie et d’histoire de l’art ou de géographie qui s’ajoutent aux matières du parcours lettres classiques.

Enfin, à la rentrée 2015 également, nous ouvrons une nouvelle formation, l’Initiation Juridique visant à donner aux étudiants, à raison de trois hebdomadaires pendant trois années, une connaissance élémentaire des principales matières juridiques et de la méthode juridique. Outre l’acquisition de connaissances enrichissantes pour l’esprit, cette nouvelle formation devrait faciliter aux étudiants la réussite aux concours ou l’insertion dans diverses écoles ou voies professionnelles.

Un enseignement véritable… catholique loin de tout esprit libéral et progressiste. L’ IUSPX ne forme pas des esprits relativistes ou des imams de la République comme l’Institut Catholique de Paris. Comme le dit sa charte, l’IUSPX dénonce en particulier les erreurs modernes du naturalisme, du laïcisme et du libéralisme et défend l’Église dans son passé comme dans son action bienfaisante pour les sociétés. Son enseignement dans sa filière philosophie est résolument thomiste, dans une perspective d’harmonie entre la raison et la foi. L’IUSPX entend rappeler que la clef de voûte de tout le savoir comme de toute chose, c’est Dieu, la cause première, c’est Jésus-Christ. D’où la devise de l’Institut : Omnia instaurare In Christo, tout récapituler dans le Christ. Un enseignement qui ignore concrètement Jésus-Christ et sa doctrine dans l’histoire, dans la philosophie ou dans l’apprentissage des Lettres, est un enseignement tronqué qui tend à l’émiettement du savoir faute d’un principe d’unité.

Pourriez-vous nous décrire l’ambiance qui règne dans votre Institut ?

L’esprit chrétien, le partage de principes communs, et une structure à taille humaine favorisent une ambiance familiale, conviviale et chrétienne, comme cela se manifeste notamment à travers les amitiés forgées, les repas pris ensemble, ou les sorties communes, dans des musées ou à l’occasion de voyages sur plusieurs jours comme nous avons eu l’occasion de le faire au Puy du Fou ou à Venise.

Qu’en est-il des débouchés à l’issue des différentes filières de l’IUSPX?

Ils sont, à proprement parler, innombrables. Ce sont de très nombreux secteurs professionnels qui sont ouverts aux étudiants diplômés de l’IUSPX. Il faut savoir qu’aujourd’hui, avec un diplôme de licence, un étudiant peut entrer dans de nombreux Masters professionnalisants, passer les concours des écoles de commerce et y entrer au niveau Bac + 4, passer les concours de la Fonction publique (catégorie A), de l’Armée, etc. Le champ est très large entre les métiers de l’enseignement, du journalisme, de la communication, des ressources humaines, du marketing, de la gestion, des finances ou encore de l’édition.

Pourquoi un étudiant actuellement en terminale et qui va passer le bac en juin prochain devrait-il ne pas négliger de s’intéresser à l’IUSPX?

La qualité de notre enseignement et de nos professeurs, la spécificité de nos enseignements, l’encadrement des étudiants et la grande ouverture des débouchés professionnels. Dans le domaine de la formation intellectuelle, il faut aller au plus sûr. La liberté intellectuelle, pour être réelle et féconde, doit s’appuyer sur une formation riche et solide. Or, c’est justement le rôle de ces formations que d’apporter les connaissances indispensables et de donner un jugement fondé. Le système du jury rectoral, mis en place en 2001, permet à l’Institut, en conformité avec les exigences du rectorat de l’Académie de Paris, d’établir ses propres programmes.

Pour nos filières de d’Humanités et d’Histoire, il faut s’inscrire au préalable sur le site Admission Post-Bac. Pour nos autres formations (Philosophie, Formation des Maîtres et Initiation Juridique) il faut directement prendre contact avec l’Institut. Toute inscription dans nos trois filières (Humanités, Histoire, Philosophie) suppose en outre de remplir un dossier d’inscription (à retirer sur le site de l’Institut) ainsi qu’un entretien avec le recteur.

Le programme des conférences du lundi de l’Institut est disponible sur le site de l’Institut universitaire Saint-Pie X. Les personnes intéressées peuvent également nous communiquer leurs adresses courriels afin que nous puissions leur envoyer les annonces régulières des activités de l’Institut. Les conférences sont également annoncées sur le site de La Porte Latine.

Toute personne intéressée peut venir assister aux enseignements dispensés à l’Institut universitaire Saint-Pie X en journée ou en soirée. Il suffit de s’inscrire auprès du secrétariat et de régler la somme de 80 € par heure de cours et par semestre. En journée tous les cours communs aux étudiants sont susceptibles d’être suivis. En soirée ou quelques samedis matins, nous proposons des cours de langue ancienne (latin vivant et grec ancien) ainsi que des cours d’histoire de l’art.

On se plaint souvent des difficultés de notre monde actuel et de la nécessité d’y remédier. Or beaucoup d’instruments et de remèdes existent ; ils sont à notre portée mais on oublie parfois de les utiliser. L’Institut Saint-Pie X en est un et il a une place importante dans la restauration des intelligences. A nous de savoir en profiter.

Sophie De Réan - la-nouvelle-gazette.fr
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article