Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Freud franc-maçon – B'nai B'rith
Bridé dans sa carrière, Freud a adhéré à la franc-maçonnerie en 1897. Un ouvrage de 2012 éclaire quarante années de fidélité discrète au B'nai B'rith.

La plupart de ses biographes ont préféré l'ignorer, et parfois le taire : Sigmund Freud (1856-1939) était franc-maçon. En 1897, à l'âge de 41 ans, il adhère à la loge "Wien", fondée dans la capitale austro- hongroise. Marié, père de trois enfants, le pionnier de la psychanalyse est, à l'époque, un médecin isolé et dépressif, bridé dans sa carrière hospitalo- universitaire et dans ses recherches. C'est aussi, en cette fin du xixe siècle, un homme sans illusions : il estime que l'assimilation des Juifs n'est plus possible dans son pays, où se répand à nouveau un climat d'antisémitisme.

Jusqu'à sa mort, quarante-deux ans plus tard, Freud restera fidèle à sa loge, qui dépend de l'association maçonnique juive B'nai B'rith. Il y trouvera un soutien moral et une audience : à de nombreuses reprises, il y présente ses travaux. Ainsi, ses deux premières conférences, en décembre 1897, sont consacrées au rêve - la "voie royale qui mène à l'inconscient" - et à son interprétation. Encouragé par le succès rencontré, il défendra le même travail quelques jours plus tard à l'université de Vienne. Mais trois auditeurs seulement peupleront les bancs de l'amphithéâtre !

Source

Tag(s) : #Sociétés Secrètes - F.M.

Partager cet article

Repost 0