Sainte Tunique du Christ : Louis XX à Argenteuil

  • Bien Commun
  • Royalisme
Sainte Tunique du Christ : Louis XX à Argenteuil

Mgr le Prince Louis, duc d'Anjou, sera présent le 1er Avril à Argenteuil pour vénérer la Sainte Tunique du Christ

Le vendredi 1er avril, un grand moment d'émotion, fidèle à la tradition de ses illustres ancêtres, Mgr le Prince, duc d'Anjou, sera parmi les très nombreux pèlerins, à venir se recueillir devant la Sainte Tunique du Christ. Confiée au IXème siècle par Charlemagne à sa fille Théodrade, elle demeure depuis douze siècles à Argenteuil, et depuis cent cinquante ans dans la basilique construite spécialement pour la recevoir.

A l'occasion de ce 150ème Anniversaire, du 50ème Anniversaire du diocèse de Pontoise et de l'année Sainte de la Miséricorde, S. Ex. Monseigneur Stanislas Lalanne, évêque de Pontoise a souhaité qu'une Ostentation de la Sainte Tunique soit organisée du 25 mars au 10 avril 2016. La Sainte Tunique sera présentée, dépliée dans un reliquaire, au cœur de la Basilique.

M. l'Abbé Guy-Emmanuel Cariot, recteur de la Basilique Saint-Denys d'Argenteuil, a invité Mgr. Le duc d'Anjou à venir à la suite de ses ancêtres, de Louis VII à Louis XIII, vénérer à son tour la Sainte Tunique.

Une messe pour la France sera célébrée à 19H00 par Monseigneur Luc Ravel, évêque aux Armées. La vénération de la Sainte Tunique aura lieu à l'issue de la messe, soit vers 20H45.

L'Histoire de la Sainte Tunique : Un fabuleux destin venu du Ciel

Les premières mentions de la relique d'Argenteuil remontent à l'année 1156, en plein Moyen Age. C'est le règne de Louis VII, fils de Louis VI. Hugues d'Amiens, théologien français, archevêque de Rouen en 1129 reçoit le Pape Innocent I à Rouen en 1131 en compagnie de Bernard de Clairvau. Lié à l'Abbé Suger, participe à la consécration en 1141 de l'abbatiale de Saint-Denis. C'est autour de ces personnages qu'a lieu l'Ostension de 1156 et la rédaction du texte connu sous le nom de " Charte de 1156."

Dans les années suivantes, de nombreux chroniqueurs mentionnent la présence de la relique. Au XIIème Siècle, Louis IX et la Reine Blanche ont séjourné au monastère d'Argenteuil, il est possible qu'il est fait extraire un fragment de la relique pour le déposer à la Sainte Chapelle. Le XIVème Siècle voit la création d'Hymnes et d'une messe votive. Et le XVIème Siècle est le temps des grandes processions. Le 1er mai 1529, fut apportée " La Robe de Dieu " depuis le prieuré d'Argenteuil jusqu'à l'église du " Glorieux martyr Saint Denis ".

Le 30 novembre 1544, François 1er délivre des lettres patentes afin de protéger la relique de la fureur des calvinistes. Les XVIIème et XVIIIème Siècle est le temps de la consécration. Au 17ème siècle de nombreux récits et témoignages évoquent la Sainte Tunique et sa présence au prieuré d'Argenteuil.

De nombreuses personnalités viendront à Argenteuil, le Roi Louis XIII, Marie de Médicis, et ses trois filles, le Cardinal de Richelieu, la famille de Guise... En 1673 débute les enquêtes sur les miracles liés à la Sainte Tunique, des rapports seront établis jusqu'en 1746.

Marie de Lorraine, duchesse de Guise, vient vénérer en 1680 la Sainte Tunique et fait don au monastère d'une chasse en vermeil, un fragment de la Tunique sera en retour déposé dans l'abbaye de Montmartre. Au 18ème siècle le culte de la Sainte Tunique reste important jusqu'à la révolution. Avant d'être emprisonné, le curé assermenté Ozet protège la relique et les actes la concernant, après avoir découpé le tissu en plusieurs morceaux. Au XIXème siècle c'est le renouveau, en 1804, c'est le rétablissement du culte de la confrérie de la Sainte Robe et en 1844 une translation de la Sainte Tunique de sa chasse initiale dans une nouvelle chasse en bronze doré.

L'année 1844 voit le retour d'une ostension. Léon XIII, en 1898, consacre l'église paroissiale d'Argenteuil comme basilique mineure en raison des pèlerinages liés au culte de la Sainte Tunique. Des milliers de pèlerins du monde entier participent à l'ostension de 1934 qui se déroula du 30 mars au 21 mai. Des processions se poursuivent dans les années 50 et le silence retombe jusqu'en 1980. Mais plus personne ne sait où se trouvent les chartes et documents renfermés dans une boite métallique que l'on retrouvera vide. En mai 1979 la relique est classée monument historique. La tradition d'une grande ostension tous les 50 ans se pose alors pour l'année 1984.

Le 12 décembre 1983 est constaté le vol de la Sainte Tunique. En février 1984, elle est mystérieusement rendue en parfait état sous le secret de la confession au père Guyard. Une grande ostension solennelle se déroule comme prévu pendant la semaine sainte, encore une fois, de nombreux pèlerins viennent du monde entier. Après 2016, et si rien ne change, la prochaine ostension aura lieu en 2034.

Eric Muth

Information importante :

Afin de faciliter votre présence et d'accompagner le Prince à cet évènement exceptionnel, l'Institut de la Maison de Bourbon organisera un déplacement en autocar selon le programme suivant. 17H Départ pour Argenteuil devant l'Ecole Militaire, Place Joffre. Paris 7ème. 20H30 Retour vers Paris.

Prix: 10 euros pour les Membres / 12 euros Non Membres

(L’autocar ne contenant que 59 places, les réservations seront prises par ordre d'arrivée à réception du règlement).

Renseignements : Secrétariat IMB, tél: 0145502070

81, Avenue de la Bourdonnais. 75007 PARIS

contact.royaute@wanadoo.fr

Sainte Tunique du Christ : Louis XX à Argenteuil
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Personnaly © 2014 -  Hébergé par Overblog