Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

A LIRE

Vive le Roi ! 

vive le roi
Vive le Roi ! de Mgr Louis-Gaston de Segur

Pour commander le livre : http://amzn.to/19epz9

Pourquoi, après cinq ou six essais, plus misérables les uns que les autres, la France tourne enfin ses regards vers le principe monarchique ? Parce qu’elle ne voit plus de salut que là.

-----------------

Recueil de Prières : du IXe au XVIIe siècle

Pour commander le livre : http://amzn.to/19epz9W

« Recueil de Prières » est un ouvrage réunissant près de 400 prières choisies, du IXe au XVIIe siècle. Un petit livre, qui délasse l’esprit en charmant le cœur.

  -----------------

La Monarchie libératrice  Petit Manuel du Royaliste

Petit-Manuel-du-Royaliste.jpg

 Pour commander le livre : http://amzn.to/1DW7XIu

Ce manuel est rédigé de façon claire et concise, accessible au plus grand nombre et répond aux questions les plus courantes posées sur le royalisme : la monarchie et le Roi de France pour un système de gouvernement efficace qui enterrera définitivement une république à bout de souffle, maçonnique, cosmopolite, financière asservissant les peuples.

-----------------

 

« Le principe royal ne repose pas sur la foi que l’on a ou que l’on n’a pas en lui.

Il importe peu qu’on y croie ou que l’on n’y croie plus, et que les incrédules soient innombrables.

Cela ne peut se peser. Dieu est Dieu, et le roi est le roi.»

Jean Raspail

 

Démocratie Royale ?

« La démocratie en France avant la révolution française s'exerçait à l'intérieur des corps sociaux corporatifs, une démocratie qui a duré 7 siècles. Cette démocratie n'arrangeant pas les nouvelles fortunes financières apatrides et maçonniques, elles la firent abolir définitivement dans leur schéma le 4 août 1789, en abolissant les corporations par la suppression des privilèges de celles-ci et des provinces, le peuple a plus perdu le 4 août que la Noblesse.

La seule démocratie vertueuse est celle qui s'exerce donc à l'intérieur de corps sociaux. C'est ce qu'on appelle LA DEMOCRATIE ROYALE.

Nous rappelons à nos lecteurs, que le Roi de France est le lieutenant de  Dieu sur terre, que restaurer le règne social de Jésus-Christ, si on poursuit la logique honnêtement, et jusqu'au bout, se fera en restaurant la monarchie catholique, en suivant les Lois Fondamentales du Royaume, qui désignent à l'heure actuelle le Roi de France, Louis XX, puisque le Roine peut pas être choisi par des hommes, mais par Dieu.

Tout le reste n'étant qu'élucubrations, manipulations et intérêts privés. La France qui est aujourd'hui en quatrième position des pays athées dans le monde, suite à une subversion constante au cours des siècles, des massacres pendant la période révolutionnaire, puis une propagande d'une violence inouïe depuis lors, était avant l'établissement du laïcisme – religion maçonnique –  la Fille aînée de l'Église.

Le Roi de France était désigné par le titre de Fils aîné de l'Église, qui peut être comparé à celui de Très

chrétien, également spécifique au roi de France. Certains rites religieux ne s’appliquaient qu’au roi de France et lui rappelaient son statut particulier de roi très chrétien. Ce titre fut  également appliqué indifféremment  au roi et au peuple de France, peuple très chrétien ou au territoire français et devint peu à peu un objet de gloire, une justification d'être, apportant aux Français la certitude  d'être un élément important du plan  de Dieu dans l'ordre du monde au cours des temps.

 

Sa Sainteté le Pape Pie VI : « La Monarchie le meilleur des gouvernements »

Publié par Bien Commun

Invasion migratoire de l'Europe : les ONG financées par Georges Soros

George Soros, né György Schwartz le 12 août 1930 à Budapest, puis György Soros est un financier milliardaire américain d'origine hongroise. Il naît en Hongrie dans une famille juive où il vit jusqu'en 1946.

De nombreux ONG s’affranchissent de toutes les règles étatiques pour imposer leur idéologie en Europe, et la politique des institutions européennes est scandaleusement laxiste, estime Bernard Carayon, ancien député UMP, Maire de Lavaur et avocat.

RT France : Selon vous des ONG, proches de l’Union européenne, seraient également financées par un milliardaire américain. Que voulez-vous dénoncer exactement ?

Bernard Carayon (B. C.) : Je dénonce le comportement, le rôle exercé par des ONG qui n’ont que la légitimité qu’elles se décernent pour influencer les décisions de l’Union européenne, en matière de gestion des flux migratoires. Je considère que la question des flux migratoires n’appartient pas aux ONG. Celles-ci, qui sont financées de manière particulièrement baroque, jouent un rôle déterminant sur le fonctionnement des institutions européennes et sur la politique laxiste et scandaleuse qui est pratiquée par les institutions européennes.

Il y a une trentaine d'ONG, qui sont financées en parti par l’Union européenne mais aussi par l’Open Society de Georges Soros

RT France : Pensez-vous que les ONG dont vous parlez ont des ambitions plus politiques qu’humanitaires ?

B. C. : Il y a une trentaine d'ONG, sur cent, qui se sont données pour vocation de peser sur les décisions en matière de flux migratoire, qui sont financées en parti par l’Union européenne mais aussi par l’Open Society de Georges Soros. Georges Soros est un milliardaire spéculateur américain, qui s’est fait connaître dans le passé pour avoir fait «sauter» la banque d’Angleterre en 1992, il a récupéré au passage un milliard de dollars, il a également fait exploser les monnaies thaïlandaises et malaysiennes en 1997, il a spéculé contre le Franc en 1993… Bref, un homme qui se résume en un mot : spéculateur. Sa fortune est immense, près de 25 milliards de dollars, et il utilise les revenus de ses capitaux, soit environ un milliard de dollars par an, à financer des ONG notamment pro-migrants.

Parmi ces ONG, il y a PICUM, la Plateforme pour la coopération internationale des sans-papiers, domiciliée à Bruxelles et qui a récemment produit un guide destiné à faire progresser l’accès à la protection, aux services, et à la justice. Il y OXFAM, une collaboratrice régulière de l’Open Society, qui est financée par l’Union européenne à hauteur de 75 millions d’euros pour la seule année 2013-2014. Bref toute une série d’ONG, comme, aussi, UNITED for Intercultural Action, qui sont financées par l’Union européenne et par l’Open Society.

Ce qu’il y a en commun entre toutes ces ONG c’est une idéologie «sans-frontièriste», qui considère que les Etats nations n’ont plus de rôle à jouer. D’une manière générale elles s’affranchissent de toutes les règles étatiques pour imposer leurs normes et leur idéologie.

Angela Merkel a imposé ses visions à l’Union européenne qui ensuite s’est mis à genoux devant Erdogan

RT France : De façon plus générale, comment qualifiez-vous la gestion de la crise migratoire à l’échelle de la France et de l’Europe ?

B. C. : Elle a été jusqu’à présent catastrophique, car elle a reposé sur un déséquilibre entre la France et l’Allemagne. La France de François Hollande a été totalement marginalisée dans la crise migratoire, c’est l’Allemagne qui a imposée son plan. Elle a accueillie près d’un million de migrants avant de fermer ses portes.

Angela Merkel a imposé ses visions à l’Union européenne qui ensuite s’est mis à genoux devant Erdogan pour lui donner six milliards d’euros en échange d’une politique de maintien des migrants en Turquie. Et ensuite, l'Union européenne, veut accorder à Erdogan, sans négociation, sans aucune approbation des peuples d’Europe, le fait que les Turcs soient exemptés de visas pour aller en Europe.

RT France : Que pensez-vous de la contribution de solidarité que propose la Commission européenne comme contrainte aux pays qui n’accueillent pas assez de réfugiés ?

B. C. : C’est un scandaleux racket, c’est insupportable. Je comprends la position des Etats souverains qui se sont rebellés contre cette décision qui va à l’encontre de toute logique et de la volonté des peuples en Europe. Cette Europe là est complètement discréditée. [...]

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article