La petite histoire : Fouché, le visage du crime

La royauté, le directoire, le consulat, l'empire... Joseph Fouché a servi tous les régimes, tous les hommes, avec toujours le même souci de trahir. Laid, disgracieux, il n'aura de cesse de prendre tout au long de sa vie sa revanche sur une société catholique et royale au sein de laquelle il n'avait pas sa place.

En tant que révolutionnaire puis ministre de la Police de Napoléon, il n'hésitera pas à tuer froidement, à éliminer ses opposants tout en faisant fructifier sa fortune. S'il a inventé la police moderne et posé les bases du renseignement généralisé, Fouché a laissé dans l'Histoire l'image froide et glacial d'un homme sans scrupule ni remords marqué par la Terreur et la haine de la France traditionnelle.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Pilayrou 13/07/2016 15:13

Barras et lui savaient :

http://louisxvii.canalblog.com/

Personnaly © 2014 -  Hébergé par Overblog