Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

A LIRE

Vive le Roi ! 

vive le roi
Vive le Roi ! de Mgr Louis-Gaston de Segur

Pour commander le livre : http://amzn.to/19epz9

Pourquoi, après cinq ou six essais, plus misérables les uns que les autres, la France tourne enfin ses regards vers le principe monarchique ? Parce qu’elle ne voit plus de salut que là.

-----------------

Recueil de Prières : du IXe au XVIIe siècle

Pour commander le livre : http://amzn.to/19epz9W

« Recueil de Prières » est un ouvrage réunissant près de 400 prières choisies, du IXe au XVIIe siècle. Un petit livre, qui délasse l’esprit en charmant le cœur.

  -----------------

La Monarchie libératrice  Petit Manuel du Royaliste

Petit-Manuel-du-Royaliste.jpg

 Pour commander le livre : http://amzn.to/1DW7XIu

Ce manuel est rédigé de façon claire et concise, accessible au plus grand nombre et répond aux questions les plus courantes posées sur le royalisme : la monarchie et le Roi de France pour un système de gouvernement efficace qui enterrera définitivement une république à bout de souffle, maçonnique, cosmopolite, financière asservissant les peuples.

-----------------

 

« Le principe royal ne repose pas sur la foi que l’on a ou que l’on n’a pas en lui.

Il importe peu qu’on y croie ou que l’on n’y croie plus, et que les incrédules soient innombrables.

Cela ne peut se peser. Dieu est Dieu, et le roi est le roi.»

Jean Raspail

 

Démocratie Royale ?

« La démocratie en France avant la révolution française s'exerçait à l'intérieur des corps sociaux corporatifs, une démocratie qui a duré 7 siècles. Cette démocratie n'arrangeant pas les nouvelles fortunes financières apatrides et maçonniques, elles la firent abolir définitivement dans leur schéma le 4 août 1789, en abolissant les corporations par la suppression des privilèges de celles-ci et des provinces, le peuple a plus perdu le 4 août que la Noblesse.

La seule démocratie vertueuse est celle qui s'exerce donc à l'intérieur de corps sociaux. C'est ce qu'on appelle LA DEMOCRATIE ROYALE.

Nous rappelons à nos lecteurs, que le Roi de France est le lieutenant de  Dieu sur terre, que restaurer le règne social de Jésus-Christ, si on poursuit la logique honnêtement, et jusqu'au bout, se fera en restaurant la monarchie catholique, en suivant les Lois Fondamentales du Royaume, qui désignent à l'heure actuelle le Roi de France, Louis XX, puisque le Roine peut pas être choisi par des hommes, mais par Dieu.

Tout le reste n'étant qu'élucubrations, manipulations et intérêts privés. La France qui est aujourd'hui en quatrième position des pays athées dans le monde, suite à une subversion constante au cours des siècles, des massacres pendant la période révolutionnaire, puis une propagande d'une violence inouïe depuis lors, était avant l'établissement du laïcisme – religion maçonnique –  la Fille aînée de l'Église.

Le Roi de France était désigné par le titre de Fils aîné de l'Église, qui peut être comparé à celui de Très

chrétien, également spécifique au roi de France. Certains rites religieux ne s’appliquaient qu’au roi de France et lui rappelaient son statut particulier de roi très chrétien. Ce titre fut  également appliqué indifféremment  au roi et au peuple de France, peuple très chrétien ou au territoire français et devint peu à peu un objet de gloire, une justification d'être, apportant aux Français la certitude  d'être un élément important du plan  de Dieu dans l'ordre du monde au cours des temps.

 

Sa Sainteté le Pape Pie VI : « La Monarchie le meilleur des gouvernements »

Publié par Bien Commun

C'est par la reproduction des victoires de nos soldats et de nos bons Rois de France que nous ferons face.

Nous publions ici un texte de " Georges Vexternel ", lu sur Facebook, qui résume parfaitement la situation actuelle. La rédaction.

Je viens de regarder la dernière vidéo de Hervé Ryssen, et il a mis le doigt sur une chose que j'aimerais éclaircir davantage.

Ça s'excite bien sur les réseaux sociaux à cracher sur les musulmans, comme si seuls ces individus étaient à l'origine de notre malheur. Certains nous suggèrent d'unir des forces, même radicalement opposées, pour faire front contre un ennemi commun, ou supposé tel. Voyons un peu ce qu'il en est.

Question n°1 :

Est-ce que les musulmans présents sur un territoire sont venus par effraction comme leurs lointains ancêtres à partir du VIIe siècle ? La réponse est non. Notre système politique depuis la chute de De Gaulle a fait venir ces populations comme main-d’œuvre rentable pour enrichir quelques exploitants peu scrupuleux et surtout pour servir les plans des mondialistes juifs.

Question n°2 :

Après avoir constaté depuis au moins une quarantaine d'années que cette immigration extra-européenne appartenant à une religion conquérante tendait à s'étendre, doit-on uniquement pour mettre un frein à ce bouleversement démographique s'attaquer à l'Islam ? La réponse est non. Il faut s'attaquer aux conséquences mais SURTOUT AUX CAUSES.

Question n°3 :

Que devons-nous défendre face à l'Islam ? Notre société américanisée, déchristianisée et enjuivée ? La réponse est non. Non seulement nous devons mettre un terme à l'influence islamique dans les milieux citadins mais surtout à la défrancisation de notre territoire. Vous connaissez le proverbe : Quiconque n'a pas de passé n'a pas d'avenir. Moi j'en ai un autre : Quiconque n'a pas d'héritage transcendant à défendre n'a rien à opposer face à un ennemi mortel.

Question n°4 :

Quels sont les groupes d'individus désireux de se libérer de l'islamisation tout en étant dépourvus d'appartenance nationale, raciale et culturelle ? Réponse : Les individus se réclamant de la dite France libre - nom de code pour France américanisée et enjuivée -, les républicains, les communistes, les pro-avortements, les pro-gays, les pro-juifs, les pro-musulmans "padamalgamistes", etc... (la liste est longue).

Question n°5 :

Doit-on néanmoins temporairement conserver notre décadence "américanisante" pour faire face à une menace plus grandissante qu'est l'Islam ? Sûrement pas. L'influence américaine WASP et juive, qu'elle soit culturelle, gastronomique, doctrinale, musicale, littéraire, ... doit être RAYÉE de la mémoire collective à l'échelle nationale, voire même à l'échelle européenne. L'Amérique états-unienne n'a jamais fait partie de la culture européenne, pas plus que l'Islam. Cet extrême-occidentalisme, réputé mondialement pour ses artifices diaboliques, est une bactérie mortifère et ravageuse au sein du monde blanc. Je n'ai pas à choisir entre le sida et le lèpre. D'ailleurs, il existe même des WASP américains affirmant avec courage que leur culture est de la merde intégrale et qu'ils auraient préféré être soit français, soit allemands, soit italiens ou autres. Et je les comprends car ce qu'on appelle la culture américaine est en réalité une anti-culture née, rappelons-le, sur les cadavres des Indiens d'Amérique. Quand une prétendue nouvelle civilisation nait sur de telles mauvaises bases, il n'est pas étonnant de constater l'infâme puanteur que dégagent ses fruits.

Historiquement, il faut admettre que les anglo-saxons ont toujours représenté une menace pour la France. Ce n'est pas un hasard si au XVIIe siècle le funeste Cromwell avait fait alliance avec les juifs pour tenter de subvertir notre nation et d'autres contrées européennes et chrétiennes. La race anglo-saxonne, en règle générale, a toujours manifesté son opposition contre l'ordre naturel et divin. Ce n'est pas non plus un hasard si un certain Darwin, destiné à la prêtrise sous le rite anglican par sa mère, a eu "l'ingénieuse" idée, en signe de revanche par rapport à son enfance, de pondre une doctrine, probablement la plus satanique de toute depuis l'existence du monde : Le darwinisme, niant la réalité évidente de la Création, prouvée universellement par le bon sens. Les juifs, en parfaite cohérence avec leur vision du monde, n'eurent aucun mal à exploiter cette doctrine pour la retourner machiavéliquement contre les anglais et, par voie "américanisatrice", contre tous les peuples européens et chrétiens.

Soyons honnêtes, à part leurs petites performances scientifiques, l'Amérique états-unienne et anglo-saxonne ne nous a livré que des cadeaux empoisonnés à tous les niveaux. Je souhaite que disparaissent à jamais tout ce qui est lié de près ou de loin à cette culture du néant. Je ne veux plus entendre dans les magasins ou les fêtes toute cette daube prétendument musicale comme les Rolling Stones, les Beatles, Lady Gaga, Wu-Tang, Britney Spears, etc... Je ne veux plus voir en allumant la TV, le peu de fois que je l'allume, les "FBI section les poils de mon cul", Loft Story, Robocop, Terminator et autres mongoleries futuristes. Je ne veux plus voir de MacDos, de Quicks, KFC et autres. Je ne veux plus voir dans les librairies les torchons de Agatha Bidultruc et autres étalages merdiques pseudo-littéraires. Je ne veux plus voir tous ces pseudo-intellectuels nourris à la pisse darwiniste nous expliquant que nous sommes tous des animaux et que notre destin est d'être incinérés. Quant aux américanisés, je les invite soit à se corriger, soit à dégager. Point, barre.

La France a une identité multiple :
- Celte, au nord-ouest.
- Germanique, au nord-est.
- Gauloise, au centre.
- Romaine, au sud-est.
- Ibéro-catalane, au sud-ouest.
L'anglo-saxonnisme n'a donc jamais fait partie de notre patrimoine culturel, d'autant plus qu'il est d'essence polluante et malfaisante. Même certains anglais francisés et catholicisés valideraient mes propos. Les anglo-saxons appartiennent pourtant au même groupe racial que nous, le monde Aryen, mais ils n'ont pas leur place chez nous en tant qu'éléments naturellement impérialistes et subversifs.

Non, seule une France Blanche et Chrétienne, fière de ses racines, peut faire face intelligemment et tactiquement à ce qui la ronge. C'est par la reproduction des victoires de nos soldats et de nos bons Rois de France que nous ferons face :
- Aux causes, c'est-à-dire aux juifs et leur instrument cosmopolite qu'est l'américanisme WASP.
- Aux conséquences, c'est-à-dire aux musulmans et autres populations allogènes.

J'en ai plein le cul de tous ces connards de pseudo-patriotes qui veulent lutter contre l'Islam, non pas pour sauver la France, mais pour conserver leur décadence et leur défrancisation américaine et anti-chrétienne. Comme le dit l’Évangile : Il n'y a pas de neutralité entre le bien et le mal. J'ajoute, pour citer Ploncard d'Assac, qu'on ne se bat pas en se réclamant des principes qui nous détruisent. Soit nous sauvons une France Blanche et Chrétienne, fidèle à ses principes initiaux, soit nous serons inévitablement voués à disparaître, en tant que groupe racial et en tant que groupe religieux.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article