Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

A LIRE

Vive le Roi ! 

vive le roi
Vive le Roi ! de Mgr Louis-Gaston de Segur

Pour commander le livre : http://amzn.to/19epz9

Pourquoi, après cinq ou six essais, plus misérables les uns que les autres, la France tourne enfin ses regards vers le principe monarchique ? Parce qu’elle ne voit plus de salut que là.

-----------------

Recueil de Prières : du IXe au XVIIe siècle

Pour commander le livre : http://amzn.to/19epz9W

« Recueil de Prières » est un ouvrage réunissant près de 400 prières choisies, du IXe au XVIIe siècle. Un petit livre, qui délasse l’esprit en charmant le cœur.

  -----------------

La Monarchie libératrice  Petit Manuel du Royaliste

Petit-Manuel-du-Royaliste.jpg

 Pour commander le livre : http://amzn.to/1DW7XIu

Ce manuel est rédigé de façon claire et concise, accessible au plus grand nombre et répond aux questions les plus courantes posées sur le royalisme : la monarchie et le Roi de France pour un système de gouvernement efficace qui enterrera définitivement une république à bout de souffle, maçonnique, cosmopolite, financière asservissant les peuples.

-----------------

 

« Le principe royal ne repose pas sur la foi que l’on a ou que l’on n’a pas en lui.

Il importe peu qu’on y croie ou que l’on n’y croie plus, et que les incrédules soient innombrables.

Cela ne peut se peser. Dieu est Dieu, et le roi est le roi.»

Jean Raspail

 

Démocratie Royale ?

« La démocratie en France avant la révolution française s'exerçait à l'intérieur des corps sociaux corporatifs, une démocratie qui a duré 7 siècles. Cette démocratie n'arrangeant pas les nouvelles fortunes financières apatrides et maçonniques, elles la firent abolir définitivement dans leur schéma le 4 août 1789, en abolissant les corporations par la suppression des privilèges de celles-ci et des provinces, le peuple a plus perdu le 4 août que la Noblesse.

La seule démocratie vertueuse est celle qui s'exerce donc à l'intérieur de corps sociaux. C'est ce qu'on appelle LA DEMOCRATIE ROYALE.

Nous rappelons à nos lecteurs, que le Roi de France est le lieutenant de  Dieu sur terre, que restaurer le règne social de Jésus-Christ, si on poursuit la logique honnêtement, et jusqu'au bout, se fera en restaurant la monarchie catholique, en suivant les Lois Fondamentales du Royaume, qui désignent à l'heure actuelle le Roi de France, Louis XX, puisque le Roine peut pas être choisi par des hommes, mais par Dieu.

Tout le reste n'étant qu'élucubrations, manipulations et intérêts privés. La France qui est aujourd'hui en quatrième position des pays athées dans le monde, suite à une subversion constante au cours des siècles, des massacres pendant la période révolutionnaire, puis une propagande d'une violence inouïe depuis lors, était avant l'établissement du laïcisme – religion maçonnique –  la Fille aînée de l'Église.

Le Roi de France était désigné par le titre de Fils aîné de l'Église, qui peut être comparé à celui de Très

chrétien, également spécifique au roi de France. Certains rites religieux ne s’appliquaient qu’au roi de France et lui rappelaient son statut particulier de roi très chrétien. Ce titre fut  également appliqué indifféremment  au roi et au peuple de France, peuple très chrétien ou au territoire français et devint peu à peu un objet de gloire, une justification d'être, apportant aux Français la certitude  d'être un élément important du plan  de Dieu dans l'ordre du monde au cours des temps.

 

Sa Sainteté le Pape Pie VI : « La Monarchie le meilleur des gouvernements »

Publié par Bien Commun

A en croire l’imaginaire populaire, il semblerait qu’au Moyen Age, cette longue période rustre, sale et inculte paraît-t-il, les hommes pensaient que la Terre était plate. Vraiment ?

Pourtant, dès le Vème siècle avant notre ère, des savant grecs avaient déjà montré la rotondité de la Terre. Eratosthène, scientifique grec, sera le premier à en calculer la circonférence deux siècles plus tard. Avec une marge d’erreur de 20% certes, mais pour les connaissances de l’époque, admirons la prouesse.

Dès le VIIème siècle, à l’apparition des premières mappemonde, ils utilisaient déjà les termes de globe ou de sphère pour la désigner. D’où vient le terme mappemonde ? A l’origine le mot mappa désignait une étoffe, une serviette, une nappe. A partir du IXème, on allait passer de la désignation du support à celle du contenu. La mappemonde allait être le support graphique représentant le monde.

Au XIIème siècle, les croisades allaient aider à répandre la pensée des savants grecs dans tout l’Occident grâce à la traduction des textes en latin. De fait, au Moyen Age la notion de sphéricité de la Terre ne faisait aucun doute.

D’ailleurs, Charlemagne, pour signifier son pouvoir sur le monde, tenait un globe terrestre dans sa main et non un disque ! Joannes de Sacrobosco mathématicien et astronome, écrit à Paris en 1224 Le Traité de la Sphère. Cet ouvrage majeur se diffusera dans toute la chrétienté. L’Eglise n’y trouva rien à redire.

Plus tard, Christophe Colomb allait hériter de toutes ces découvertes scientifiques anciennes pour mener à bien son expédition. Il n’aura d’ailleurs pas à convaincre les théologiens de la Cour d’Espagne de la rotondité de la Terre mais simplement de la faisabilité du voyage. Isabelle 1ere de Castille, dite la catholique, le financera même si elle ne crut pas beaucoup en son succès.

Quant à Galilée, dont on pense encore qu’il fut à l’origine de la découverte de la forme sphérique de la Terre, il n’a jamais été condamné par l’Eglise pour avoir affirmé que la Terre était ronde mais pour avoir remis en question la théorie du géocentrisme. Galilée défendait l’héliocentrisme affirmant que la Terre tourne autour du soleil. Ce qui était fort juste. Condamné à la prison, le Pape allégera tout de suite sa peine en résidence surveillée, puis il finira sa peine chez lui à Florence. Il n’ira donc même pas en prison et continuera à percevoir des revenus ecclésiastiques que le pape lui avait octroyés.

Mais d’où vient cette simplification des faits, cette hostilité envers 1000 ans de notre histoire ? La réponse se trouve du côté des auteurs de la Renaissance repris par des historiens du XIXème siècle. Pour mettre en valeur une Renaissance éclaboussée par la connaissance et un XIXème siècle tellement civilisé, il fallait pour cela mépriser ce Moyen Âge sous influence religieuse forcément néfaste. Ah elle a bon dos la religion.

Gallia - notre histoire de France ..

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article