Quand la république martyrisait les prêtres catholiques - Audio

"La période de la Révolution française fut marquée par une violente répression à l’encontre de l’Eglise catholique. C’est ainsi que les prêtres réfractaires furent poursuivis sur le fondement d’une procédure criminelle singulière : la mise hors de la loi. Le refus de la prestation d’un serment à la Nation exigée par la constitution civile du clergé de 1790, le rejet de la fonctionnarisation imposée la même année, l’opposition ontologique contre le clergé assermenté, le conflit dogmatique. Dans le même sens, l’on soulignera le caractère radical du législateur révolutionnaire qui n’imagine à l’encontre des prêtres réfractaires que des mesures d’exclusion et de répression : le bannissement hors du royaume, adopté dès août 1792 comme la déportation, ainsi que la détention puis la peine de mort, adoptée dès mars 1793, contre ceux qui ont refusé de se soumettre aux mesures précédentes."

Philippe Pichot-Bravard recevait Anne Bernet, historienne et Christophe Carichon, écrivain, professeur d’histoire géographie au Lycée Jean Bodin des Ponts-de-Cé, chercheur à l’Université de Brest .

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Personnaly © 2014 -  Hébergé par Overblog