Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

A LIRE

Vive le Roi ! 

vive le roi
Vive le Roi ! de Mgr Louis-Gaston de Segur

Pour commander le livre : http://amzn.to/19epz9

Pourquoi, après cinq ou six essais, plus misérables les uns que les autres, la France tourne enfin ses regards vers le principe monarchique ? Parce qu’elle ne voit plus de salut que là.

-----------------

Recueil de Prières : du IXe au XVIIe siècle

Pour commander le livre : http://amzn.to/19epz9W

« Recueil de Prières » est un ouvrage réunissant près de 400 prières choisies, du IXe au XVIIe siècle. Un petit livre, qui délasse l’esprit en charmant le cœur.

  -----------------

La Monarchie libératrice  Petit Manuel du Royaliste

Petit-Manuel-du-Royaliste.jpg

 Pour commander le livre : http://amzn.to/1DW7XIu

Ce manuel est rédigé de façon claire et concise, accessible au plus grand nombre et répond aux questions les plus courantes posées sur le royalisme : la monarchie et le Roi de France pour un système de gouvernement efficace qui enterrera définitivement une république à bout de souffle, maçonnique, cosmopolite, financière asservissant les peuples.

-----------------

 

« Le principe royal ne repose pas sur la foi que l’on a ou que l’on n’a pas en lui.

Il importe peu qu’on y croie ou que l’on n’y croie plus, et que les incrédules soient innombrables.

Cela ne peut se peser. Dieu est Dieu, et le roi est le roi.»

Jean Raspail

 

Démocratie Royale ?

« La démocratie en France avant la révolution française s'exerçait à l'intérieur des corps sociaux corporatifs, une démocratie qui a duré 7 siècles. Cette démocratie n'arrangeant pas les nouvelles fortunes financières apatrides et maçonniques, elles la firent abolir définitivement dans leur schéma le 4 août 1789, en abolissant les corporations par la suppression des privilèges de celles-ci et des provinces, le peuple a plus perdu le 4 août que la Noblesse.

La seule démocratie vertueuse est celle qui s'exerce donc à l'intérieur de corps sociaux. C'est ce qu'on appelle LA DEMOCRATIE ROYALE.

Nous rappelons à nos lecteurs, que le Roi de France est le lieutenant de  Dieu sur terre, que restaurer le règne social de Jésus-Christ, si on poursuit la logique honnêtement, et jusqu'au bout, se fera en restaurant la monarchie catholique, en suivant les Lois Fondamentales du Royaume, qui désignent à l'heure actuelle le Roi de France, Louis XX, puisque le Roine peut pas être choisi par des hommes, mais par Dieu.

Tout le reste n'étant qu'élucubrations, manipulations et intérêts privés. La France qui est aujourd'hui en quatrième position des pays athées dans le monde, suite à une subversion constante au cours des siècles, des massacres pendant la période révolutionnaire, puis une propagande d'une violence inouïe depuis lors, était avant l'établissement du laïcisme – religion maçonnique –  la Fille aînée de l'Église.

Le Roi de France était désigné par le titre de Fils aîné de l'Église, qui peut être comparé à celui de Très

chrétien, également spécifique au roi de France. Certains rites religieux ne s’appliquaient qu’au roi de France et lui rappelaient son statut particulier de roi très chrétien. Ce titre fut  également appliqué indifféremment  au roi et au peuple de France, peuple très chrétien ou au territoire français et devint peu à peu un objet de gloire, une justification d'être, apportant aux Français la certitude  d'être un élément important du plan  de Dieu dans l'ordre du monde au cours des temps.

 

Sa Sainteté le Pape Pie VI : « La Monarchie le meilleur des gouvernements »

Publié par Bien Commun

" La Mission divine de la France " - Le  marquis de la Franquerie

Rééditer la Franquerie c’est une Oeuvre de Charité dans l’ordre spirituel et une oeuvre patriotique dans l’ordre terrestre.

C’est en politique, l’oeuvre synthétique et de vulgarisation la plus importante de la pensée française du XX siècle.

Avec Vaquié, (que j’espère voir publier un jour chez KK)

Avec ces auteurs, on est dans le Saint des Saints.

Pour les anciens "gauchistes libéraux LGBT républicains bobos sectaires racistes antiblancs repentis", ça va leur déchirer le cerveau de comprendre pourquoi et en quoi on leur a menti depuis qu’ ils savent lire.

Gauchistes ou pas, pour ceux qui ne connaissent pas, vous allez être émus en apprenant que :

- France = adoration du Dieu "Roi des rois et Roi de France"
- vs République = adoration de l’Homme dieu contre Dieu et contre l’homme fait à Son image.

Définitivement, vous saurez pourquoi vous êtes la nouvelle tribu de Judas, et depuis le Golgotha, en plus du peuple anciennement Elu, vous êtes tsarévitch du Ciel : vous avez été fait homme pour devenir dieu avec Dieu et Français pour libérer le monde par les grâces que votre nation et vous mêmes avez reçues.

Rien de moins : absolument.

Ça fait toujours plaisir d’apprendre que la Reine Elizabeth est une honnête bonniche à côté de vous et Attali un vendeur de foire itinérant.Enfin que votre supérieur hiérarchique a un cerveau de bulot, une culture de ver de terre et une mentalité de pousse mégots.

Que vous vous appelez Zorro , que vous allez apprendre à reconnaître et foutre à poil les sergents Garcia.

Et merci mille fois à KK et Soral de l’avoir réédité : maintenant, il sera lu, cru, donc notre Roi aimé et nos ennemis (qui sont ennemis du genre humain) défaits.

C’est important maintenant que nous rentrons dans le temps de la Passion de l’Eglise et de la France de rappeler que celui qui combat la France combat le Christ et celui qui nie le Christ est l’Ennemi de la France.

La République qui nie le Christ, Dieu et Roi de France , combat donc la France.

MERCI

Francois Desvignes

Prononcés en 1925 lors d’un discours, ces mots du marquis de la Franquerie sonnent plus vrai encore aujourd’hui, presque un siècle plus tard. Un an après cette allocution, il publie La Mission divine de la France pour tenter de répondre à la question : « Pourquoi la France se meurt-elle ? », et pour lui montrer le chemin de la rédemption. La France a une mission et « ne peut cesser d’être catholique et monarchique sans cesser d’être la France ».

 

« Depuis longtemps déjà, mais plus spécialement depuis la Guerre, nous assistons à un spectacle effrayant d’anarchie dans tous les domaines : religieux, international, politique, intellectuel, artistique, social, économique, financier, etc., et enfin familial. Si la famille elle-même est atteinte, c’est la preuve que le mal est très profond ; quand le père n’est plus respecté, la société court aux abîmes, car la famille est à la base de tout l’édifice. » Prononcés en 1925 lors d’un discours, ces mots du marquis de la Franquerie sonnent plus vrai encore aujourd’hui, presque un siècle plus tard. Un an après cette allocution, il publie La Mission divine de la France pour tenter de répondre à la question : « Pourquoi la France se meurt-elle ? », et pour lui montrer le chemin de la rédemption. La France a une mission et « ne peut cesser d’être catholique et monarchique sans cesser d’être la France ».

 

S’appuyant sur de nombreux penseurs, écrivains, philosophes, de l’abbé Vial à Tocqueville ou Mgr Delassus, mais aussi sur des prophéties et les témoignages d’« âmes privilégiées », l’auteur éclaire l’histoire de France à la lumière de cette mission qui lui fut donnée : être le porte-flambeau de la Vérité catholique, le royaume de la religion universelle, d’où doit rayonner la « royauté universelle du Christ ». Mais ce rayonnement ne peut se faire sans celui du roi, lieutenant de Dieu et père de la nation, souverain par la grâce divine. Rayonnement extérieur, mais aussi force intérieure, cohésion du peuple, symbole de l’autorité et de l’amour : « Le jour où la Révolution a coupé la tête de Louis XVI, elle l’a coupée à tous les pères de famille. » Citant Clemenceau, pour qui « depuis la Révolution, nous sommes en révolte contre l’autorité divine et humaine », le marquis de la Franquerie, constate que « les droits de l’homme sont la négation de ceux de Dieu » et met en garde la France : « Tant que la France ne reprendra pas sa place de fille aînée de l’Église, nous la verrons […] rouler d’abîme en abîme »...

 

André Lesage (1901-1992), dit marquis de la Franquerie, diplômé de l’École des sciences politiques et de l’École du Louvre, fut rédacteur en chef de la Revue internationale des sociétés secrètes et collabora à plusieurs journaux catholiques, antirévolutionnaires et anti-maçonniques. En 1939, il reçut le titre honorifique de camérier secret de cape et d’épée de Sa Sainteté.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Anwen 02/12/2018 06:51

Bonjour,
Le Marquis de la Franquerie écrivait : « Aimons les défenseurs de la Vérité. Ils ne sont que des hommes et peuvent avoir des défauts ; mais en défendant la Vérité, ils rendent à la Société, à l'Eglise et à Dieu Lui-même, le premier de tous les services. Plus je réfléchis, plus je suis consterné de la masse d'idées fausses dans lesquelles nous nous noyons ; plus je comprends cette décadence absolue de tant de peuples que nous retrace l'histoire. »
La vérité se révèle plutôt au cœur de l'homme qu'à sa raison », dit Hippolyte Destrem, parce que le cœur de l'homme est inspiré par l'Esprit féminin.
Pour trouver la Vérité, il n'y a que deux voies à suivre : celle de la Science et celle de l'Amour.
La Religion, c'est la voie de l'Amour.
Et l'Amour nous dit que l'éternelle lutte de la science contre l'ignorance est le suprême effort des temps présents. C'est notre génération qui doit vaincre le mauvais esprit que la dégénérescence des peuples a introduit dans nos nations, c'est le devoir de la France, c'est sa mission.
La France est le pays prédestiné dont on attend la lumière nouvelle qui recommencera une civilisation. Alors, la grande victoire spirituelle, incarnée dans la femme future fera renaître la tradition historique et rendra au territoire que nous occupons sa glorieuse suprématie ; elle fera cesser à tout jamais la lutte des sexes, elle purifiera la Terre de l'imposture qui en a été le point de départ. Et cet événement providentiel s'accomplira le jour marqué par la destinée suprême des Etats. C'est fatal.
Ce sera la plus grande révolution morale qui se sera produite depuis trente siècles. En ramenant les esprits vers la grande vérité traditionnelle, on rétablira le seul idéal qui puisse régénérer le monde : Le Bonheur dans la Vérité.
Actuellement...
Oui, les convulsions sociales prédites par l'Apocalypse vont devenir une réalité. Mais ce n'est pas une révolution, c'est une Évolution pacifique qui va changer le monde.
Cela ne viendra ni de la politique des vieux gouvernements, ni de la dynamite des anarchistes, ni de la science des « Darwinistes », mais d'une force plus puissante que toutes celles-là : de la parole de Vérité qui secoue et ranime les esprits, de la parole de la Femme qui fait vibrer la conscience des hommes.
C'est d'elle que vient la Vraie Science, qui va donner au monde une foi nouvelle.
Lien : https://livresdefemmeslivresdeverites.blogspot.com/2017/07/plus-un-enfant-connait-sa-mere-plus-il.html
Cordialement