Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

A LIRE

Vive le Roi ! 

vive le roi
Vive le Roi ! de Mgr Louis-Gaston de Segur

Pour commander le livre : http://amzn.to/19epz9

Pourquoi, après cinq ou six essais, plus misérables les uns que les autres, la France tourne enfin ses regards vers le principe monarchique ? Parce qu’elle ne voit plus de salut que là.

-----------------

Recueil de Prières : du IXe au XVIIe siècle

Pour commander le livre : http://amzn.to/19epz9W

« Recueil de Prières » est un ouvrage réunissant près de 400 prières choisies, du IXe au XVIIe siècle. Un petit livre, qui délasse l’esprit en charmant le cœur.

  -----------------

La Monarchie libératrice  Petit Manuel du Royaliste

Petit-Manuel-du-Royaliste.jpg

 Pour commander le livre : http://amzn.to/1DW7XIu

Ce manuel est rédigé de façon claire et concise, accessible au plus grand nombre et répond aux questions les plus courantes posées sur le royalisme : la monarchie et le Roi de France pour un système de gouvernement efficace qui enterrera définitivement une république à bout de souffle, maçonnique, cosmopolite, financière asservissant les peuples.

-----------------

 

« Le principe royal ne repose pas sur la foi que l’on a ou que l’on n’a pas en lui.

Il importe peu qu’on y croie ou que l’on n’y croie plus, et que les incrédules soient innombrables.

Cela ne peut se peser. Dieu est Dieu, et le roi est le roi.»

Jean Raspail

 

Démocratie Royale ?

« La démocratie en France avant la révolution française s'exerçait à l'intérieur des corps sociaux corporatifs, une démocratie qui a duré 7 siècles. Cette démocratie n'arrangeant pas les nouvelles fortunes financières apatrides et maçonniques, elles la firent abolir définitivement dans leur schéma le 4 août 1789, en abolissant les corporations par la suppression des privilèges de celles-ci et des provinces, le peuple a plus perdu le 4 août que la Noblesse.

La seule démocratie vertueuse est celle qui s'exerce donc à l'intérieur de corps sociaux. C'est ce qu'on appelle LA DEMOCRATIE ROYALE.

Nous rappelons à nos lecteurs, que le Roi de France est le lieutenant de  Dieu sur terre, que restaurer le règne social de Jésus-Christ, si on poursuit la logique honnêtement, et jusqu'au bout, se fera en restaurant la monarchie catholique, en suivant les Lois Fondamentales du Royaume, qui désignent à l'heure actuelle le Roi de France, Louis XX, puisque le Roine peut pas être choisi par des hommes, mais par Dieu.

Tout le reste n'étant qu'élucubrations, manipulations et intérêts privés. La France qui est aujourd'hui en quatrième position des pays athées dans le monde, suite à une subversion constante au cours des siècles, des massacres pendant la période révolutionnaire, puis une propagande d'une violence inouïe depuis lors, était avant l'établissement du laïcisme – religion maçonnique –  la Fille aînée de l'Église.

Le Roi de France était désigné par le titre de Fils aîné de l'Église, qui peut être comparé à celui de Très

chrétien, également spécifique au roi de France. Certains rites religieux ne s’appliquaient qu’au roi de France et lui rappelaient son statut particulier de roi très chrétien. Ce titre fut  également appliqué indifféremment  au roi et au peuple de France, peuple très chrétien ou au territoire français et devint peu à peu un objet de gloire, une justification d'être, apportant aux Français la certitude  d'être un élément important du plan  de Dieu dans l'ordre du monde au cours des temps.

 

Sa Sainteté le Pape Pie VI : « La Monarchie le meilleur des gouvernements »

Publié par Bien Commun

Un roi "médiocre" ? –  Et alors !

Le principe royal ne repose pas sur la foi que l’on a ou que l’on n’a pas en lui.

Il importe peu qu’on y croie ou que l’on n’y croie plus, et que les incrédules soient innombrables.

Cela ne peut se peser.

Dieu est Dieu, et le roi est le roi.

Jean Raspail

Il n'est visiblement pas évident de se départir des vieux (nouveaux) réflexes républicains, même pour de nombreux "royalistes" passant leur temps à dénigrer le roi Louis XX, via les réseaux sociaux (quel courage ! les chevaliers 2.0) d'une façon bien plus violente et irrespectueuse, que les ennemis déclarés de la royauté depuis plus de 200 ans. Cherchez l'erreur...

En donnant "leur avis" sur le roi légitime, désigné par les Lois Fondamentales du royaume, ils sont intégralement dans une logique maçonnico-judéo-républicaine, sans même comprendre que ce sont les Lois Fondamentales du Royaume, seules, qui désignent le roi et non la volonté d'êtres humains. En monarchie française de Droit Divin, la "médiocrité" du roi n'a que peu d'importance, mais allez faire comprendre cette évidence à des générations égolâtres et décérébrées par la Rééducation Nationale... dont les moins mauvais d'entre eux se prétendent, au pire "patriotes" au mieux royalistes : "Moi, je pense que...", "Mais nous, nous choisissons notre roi"... "Celui-là, ne me plaît pas, j'en veux un autre !..."  Allons-nous donc jouer à "Monarchy-Academy ? Chiche ?


Le Q.I. d'une huître à marrée basse.

 

En outre, en observant la nature des "présidents" républicains, dits français, depuis des décennies, souffrez que je me gausse d'une éventuelle "médiocrité" royale. Soyons sérieux. Dieu ! Qu'elle est belle la nouvelle Armée Catholique et Royale 2.0 ! Avec de tels amis, nul besoin d'ennemis.

 

Prenez le temps de vous former, si vous voulez vraiment servir votre pays. La monarchie traditionnelle française a des règles, nous, petites créatures du XXIe siècle n'avons nulle autorité pour les réécrire. Soyez modestes et conscients que nous ne sommes qu'un maillon transmetteur de coutumes ancestrales qui sont, et demeureront, après notre furtif passage terrestre.

 

Servons Dieu, le Roi & notre Pays humblement.

La Monarchie, en liant les intérêts d’une nation à ceux d’une famille riche et puissante, constitue le système de la plus grande fixité pour la conscience nationale. La médiocrité du souverain n’a même en un tel système que de faibles inconvénients.

Ernest Renan

Un Roi médiocre ou fou ? Les bienfaits de l’hérédité

 

Les républicains prétendent que l’hérédité peut transmettre la couronne à un fou, ce qui rend inenvisageable une monarchie héréditaire.

 

Argument tout à fait fallacieux, car toutes les Monarchies du monde ont recours, si cela arrive, au système de Régence. Le pouvoir est ainsi exercé par le plus proche héritier du roi, sans interruption de succession.

 

Autre argument récurrent des républicains : et si le roi est un être humain médiocre ?

 

La fonction royale ne nécessite absolument pas d’être un génie, mais d’avoir des aptitudes particulières liées à cette fonction. Un roi est élevé, formé toute sa jeunesse, dans l’unique but de remplir cette fonction. Il a été dès son plus jeune âge, initié à tous les secrets, à tous les détails de sa fonction. Les questions d’état sont son quotidien tout comme le fils d’un fermier, par exemple, associé toute son enfance aux travaux de la ferme, est bien plus apte à diriger la ferme de son père qu’un grand avocat, ou un grand savant.

 

Le Roi, même d’intelligence moyenne, sera lui aussi, toujours plus adapté et compétent pour exercer la fonction de Roi qu’un écrivain, un industriel ou un tribun placé d’un coup, sans formation longue et spécifique, à la tête d’un grand pays comme la France, par le hasard d’une élection.

 

Il y a eu quelquefois des rois qui ont été des grands génies, mais le roi type n’est pas un homme d’une fulgurante intelligence, mais un homme d’esprit moyen et de sens juste, qui remplit correctement sa fonction de Roi pour laquelle il a été formé, enfant déjà et durant des années.

 

La nature fait merveille, comme toujours, en servant admirablement le principe héréditaire :


« La nature, dit Bonald, est avare d’hommes supérieurs, et prodigue d’hommes ordinaires. »

 

Un autre argument de mauvaise foi, des républicains pour dénigrer la Monarchie serait qu’il est à craindre que le Roi se laisse abuser et diriger par des flatteurs et des courtisans. Qu’en est-il réellement ? Peu importe par qui le roi est entouré, même s’il a des faiblesses, comme tout être humain, le roi est mu par ses intérêts, qu’il ne peut, comme tout homme, gérer entièrement seul dans les moindres détails, c’est pourquoi il s’entoure de spécialistes les plus doués dans chaque domaine afin de lui garantir le succès dans la gestion, administration du pays et de faciliter sa tâche.

 

Car il ne faut pas oublier, que le roi devant céder sa place à son fils, n’a aucun intérêt à agir en défaveur de la France. Il doit léguer à son fils un état prospère, pour que son fils à son tour le lègue le mieux possible à son enfant.

 

L’hérédité est une garantie pour les Français d’avoir un Roi à la tête de la France œuvrant au mieux pour le pays, puisque ainsi il œuvre dans l’intérêt de sa propre famille, son fils et ses descendants. Alors qu’un homme politique, qui sort tout droit d’une fonction quelconque avant son mandat de président de la république, et qui y retournera juste après, propulsé à la tête de notre pays pour 5 ans, et qui n’aura aucun compte à rendre, une fois parti, a toutes les raisons de ne servir que ses intérêts propres, ceux de ses amis, des lobbies le finançant et sociétés secrètes l’ayant placé à la tête de notre pays, le temps de son passage à la fonction suprême.

 

Ceux des rois que l’histoire a prétendus faibles, ont systématiquement recherché la collaboration d’hommes de grandes qualités, pour combler leurs propres insuffisances, ils ont confié la direction des affaires de l’Etat à de grands ministres : Louis XIII entre autre eut Richelieu.

 

Rappelons que nos rois, formés dès l’enfance à la fonction suprême, ont hissé la France comme première puissance occidentale, enviée et renommée, alors que les présidents républicains ont successivement vendu notre patrie aux lobbies dont le but est de la rabaisser, diviser pour enfin la dissoudre dans un mondialisme afin de servir un projet religieux inavoué.

 

La France est catholique et royale, occupée par un pouvoir illégitime, et j'ai beau écarquiller les yeux, je ne vois nul signe que Dieu ait envoyé, à ce jour, un sauveur « nationaliste » ou un roi venant d'une nouvelle dynastie.

 

 

Louis XX est Roi de France, tant que Dieu le veut.

 

 

Pour Dieu, le Roi, la France.

 

B. B.

 

 

Les Rois faibles ou forts ont intérêt à rechercher la collaboration des grands hommes, et cela pour le plus grand bien de la dynastie et de la nation.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Romain 19/07/2018 16:11

Bravo et merci pour cet article qui mérite d'être diffusé.