Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

A LIRE

Vive le Roi ! 

vive le roi
Vive le Roi ! de Mgr Louis-Gaston de Segur

Pour commander le livre : http://amzn.to/19epz9

Pourquoi, après cinq ou six essais, plus misérables les uns que les autres, la France tourne enfin ses regards vers le principe monarchique ? Parce qu’elle ne voit plus de salut que là.

-----------------

Recueil de Prières : du IXe au XVIIe siècle

Pour commander le livre : http://amzn.to/19epz9W

« Recueil de Prières » est un ouvrage réunissant près de 400 prières choisies, du IXe au XVIIe siècle. Un petit livre, qui délasse l’esprit en charmant le cœur.

  -----------------

La Monarchie libératrice  Petit Manuel du Royaliste

Petit-Manuel-du-Royaliste.jpg

 Pour commander le livre : http://amzn.to/1DW7XIu

Ce manuel est rédigé de façon claire et concise, accessible au plus grand nombre et répond aux questions les plus courantes posées sur le royalisme : la monarchie et le Roi de France pour un système de gouvernement efficace qui enterrera définitivement une république à bout de souffle, maçonnique, cosmopolite, financière asservissant les peuples.

-----------------

 

« Le principe royal ne repose pas sur la foi que l’on a ou que l’on n’a pas en lui.

Il importe peu qu’on y croie ou que l’on n’y croie plus, et que les incrédules soient innombrables.

Cela ne peut se peser. Dieu est Dieu, et le roi est le roi.»

Jean Raspail

 

Démocratie Royale ?

« La démocratie en France avant la révolution française s'exerçait à l'intérieur des corps sociaux corporatifs, une démocratie qui a duré 7 siècles. Cette démocratie n'arrangeant pas les nouvelles fortunes financières apatrides et maçonniques, elles la firent abolir définitivement dans leur schéma le 4 août 1789, en abolissant les corporations par la suppression des privilèges de celles-ci et des provinces, le peuple a plus perdu le 4 août que la Noblesse.

La seule démocratie vertueuse est celle qui s'exerce donc à l'intérieur de corps sociaux. C'est ce qu'on appelle LA DEMOCRATIE ROYALE.

Nous rappelons à nos lecteurs, que le Roi de France est le lieutenant de  Dieu sur terre, que restaurer le règne social de Jésus-Christ, si on poursuit la logique honnêtement, et jusqu'au bout, se fera en restaurant la monarchie catholique, en suivant les Lois Fondamentales du Royaume, qui désignent à l'heure actuelle le Roi de France, Louis XX, puisque le Roine peut pas être choisi par des hommes, mais par Dieu.

Tout le reste n'étant qu'élucubrations, manipulations et intérêts privés. La France qui est aujourd'hui en quatrième position des pays athées dans le monde, suite à une subversion constante au cours des siècles, des massacres pendant la période révolutionnaire, puis une propagande d'une violence inouïe depuis lors, était avant l'établissement du laïcisme – religion maçonnique –  la Fille aînée de l'Église.

Le Roi de France était désigné par le titre de Fils aîné de l'Église, qui peut être comparé à celui de Très

chrétien, également spécifique au roi de France. Certains rites religieux ne s’appliquaient qu’au roi de France et lui rappelaient son statut particulier de roi très chrétien. Ce titre fut  également appliqué indifféremment  au roi et au peuple de France, peuple très chrétien ou au territoire français et devint peu à peu un objet de gloire, une justification d'être, apportant aux Français la certitude  d'être un élément important du plan  de Dieu dans l'ordre du monde au cours des temps.

 

Sa Sainteté le Pape Pie VI : « La Monarchie le meilleur des gouvernements »

Publié par Bien Commun

La nuit pascale constitue le sommet pour l’initiation chrétienne des catéchumènes. Durant la nuit du Samedi saint au dimanche de Pâques, le Seigneur pourra compter 4 258 âmes françaises supplémentaires au sein de son Église, selon la Conférence des évêques de France.

Si les appels décisifs sont en baisse de 4% par rapport à l’année précédente, le nombre de baptême d’adultes augmente lui de 40% depuis 10 ans. « Dans une société qui ne sait plus toujours honorer la dimension spirituelle de la personne humaine, par les catéchumènes, Dieu s’invite. Au cœur de l’Église, comme un cadeau. Au cœur du monde, comme un don », se félicite Mgr Olivier Leborgne, évêque d’Amiens et Président de la Commission épiscopale pour la catéchèse et le catéchuménat.


Qui sont les nouveaux catéchumènes ?

D’après les données recueillies par le Service national de la catéchèse et du catéchuménat (SNCC), il est désormais possible de dresser le profil des nouveaux arrivants dans l’Église catholique romaine. De tous les âges, la plus grosse proportion d’adultes baptisés lors de la nuit de Pâques 2018 a entre 18 et 35 ans (55%). Les jeunes adultes devancent largement la catégorie 36-55 ans (35%), et les personnes âgées de plus de 56 ans (6%).

Les ouvriers et employés représentent plus d’un tiers des néo-convertis (37%), les étudiants 16% (+23% en un an), suivis par les enseignants, les cadres et les professions libérales (14%). Les demandeurs d’emploi ne sont que 7%, tandis que les parents au foyer (5%) et les retraités (2%) sont sous représentés.

53% de ces futurs baptisés ont reçu un héritage chrétien et 7% sont d’origine musulmane. En dehors des trois monothéismes, 22% n’avaient aucune religion, soit 13% de plus que l’an dernier et 35% de plus qu’il y a dix ans. Preuve de la perte de spiritualité grandissante dans une partie des foyers du pays.


Quels diocèses connaîtront le plus de baptême ?

Sans surprise, c’est en Île-de-France qu’aura lieu le plus de baptêmes, 1 423. Pour le seul diocèse de Paris, 388 catéchumènes seront baptisés lors de la Vigile pascale, dans 103 paroisses et communautés du diocèse. Le plus jeune baptisé de la capitale est âgé de 18 ans, le doyen, lui a 87 ans. Mais d’autres régions de France témoignent d’un beau dynamisme baptismal, à l’instar de la Bretagne avec 320 baptêmes de Rennes à Nantes, en passant par St Brieuc et Quimper. En Corse et en Provence, on parle de  310 nouveaux baptisés. La région Rhône-Alpes (279) est également bien pourvue, suivie par la Normandie, la Champagne-Picardie, le Sud-Ouest et le Centre de la France.
 

Dans les territoires d’outre-mer, la Guyane devance ses concurrents avec 68 baptêmes, suivis par la Martinique (52) et la Guadeloupe (50). 32 Réunionnais et 14 catéchumènes de Nouméa, se verront recevoir le Sacrement. Durant le temps pascal à venir, les catéchumènes seront à l’honneur. Traditionnellement, les messes suivant Pâques sont dédiées aux « néophytes ». Dans certains diocèses, elles sont même solennisées et présidées par l’évêque en personne.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article