Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

A LIRE

Vive le Roi ! 

vive le roi
Vive le Roi ! de Mgr Louis-Gaston de Segur

Pour commander le livre : http://amzn.to/19epz9

Pourquoi, après cinq ou six essais, plus misérables les uns que les autres, la France tourne enfin ses regards vers le principe monarchique ? Parce qu’elle ne voit plus de salut que là.

-----------------

Recueil de Prières : du IXe au XVIIe siècle

Pour commander le livre : http://amzn.to/19epz9W

« Recueil de Prières » est un ouvrage réunissant près de 400 prières choisies, du IXe au XVIIe siècle. Un petit livre, qui délasse l’esprit en charmant le cœur.

  -----------------

La Monarchie libératrice  Petit Manuel du Royaliste

Petit-Manuel-du-Royaliste.jpg

 Pour commander le livre : http://amzn.to/1DW7XIu

Ce manuel est rédigé de façon claire et concise, accessible au plus grand nombre et répond aux questions les plus courantes posées sur le royalisme : la monarchie et le Roi de France pour un système de gouvernement efficace qui enterrera définitivement une république à bout de souffle, maçonnique, cosmopolite, financière asservissant les peuples.

-----------------

 

« Le principe royal ne repose pas sur la foi que l’on a ou que l’on n’a pas en lui.

Il importe peu qu’on y croie ou que l’on n’y croie plus, et que les incrédules soient innombrables.

Cela ne peut se peser. Dieu est Dieu, et le roi est le roi.»

Jean Raspail

 

Démocratie Royale ?

« La démocratie en France avant la révolution française s'exerçait à l'intérieur des corps sociaux corporatifs, une démocratie qui a duré 7 siècles. Cette démocratie n'arrangeant pas les nouvelles fortunes financières apatrides et maçonniques, elles la firent abolir définitivement dans leur schéma le 4 août 1789, en abolissant les corporations par la suppression des privilèges de celles-ci et des provinces, le peuple a plus perdu le 4 août que la Noblesse.

La seule démocratie vertueuse est celle qui s'exerce donc à l'intérieur de corps sociaux. C'est ce qu'on appelle LA DEMOCRATIE ROYALE.

Nous rappelons à nos lecteurs, que le Roi de France est le lieutenant de  Dieu sur terre, que restaurer le règne social de Jésus-Christ, si on poursuit la logique honnêtement, et jusqu'au bout, se fera en restaurant la monarchie catholique, en suivant les Lois Fondamentales du Royaume, qui désignent à l'heure actuelle le Roi de France, Louis XX, puisque le Roine peut pas être choisi par des hommes, mais par Dieu.

Tout le reste n'étant qu'élucubrations, manipulations et intérêts privés. La France qui est aujourd'hui en quatrième position des pays athées dans le monde, suite à une subversion constante au cours des siècles, des massacres pendant la période révolutionnaire, puis une propagande d'une violence inouïe depuis lors, était avant l'établissement du laïcisme – religion maçonnique –  la Fille aînée de l'Église.

Le Roi de France était désigné par le titre de Fils aîné de l'Église, qui peut être comparé à celui de Très

chrétien, également spécifique au roi de France. Certains rites religieux ne s’appliquaient qu’au roi de France et lui rappelaient son statut particulier de roi très chrétien. Ce titre fut  également appliqué indifféremment  au roi et au peuple de France, peuple très chrétien ou au territoire français et devint peu à peu un objet de gloire, une justification d'être, apportant aux Français la certitude  d'être un élément important du plan  de Dieu dans l'ordre du monde au cours des temps.

 

Sa Sainteté le Pape Pie VI : « La Monarchie le meilleur des gouvernements »

Publié par Bien Commun

Pourquoi la question juive est-elle incontournable ?

La réponse à cette question s’effectuera sous la forme de 3 mises au point, toutes au service de la vérité sur ce sujet si important.

Mise au point sur l’accusation de judéo-centrisme

À l’heure où le lobby juif n’a jamais eu autant de pouvoir en France, en politique comme dans les médias, nous entendons ici et là qu’il ne faut pas être judéo-centré, que l’on ne doit pas tomber dans le judéo-centrisme. Face à cette remarque illégitime et dénuée de courage, il est nécessaire d’effectuer un bref rappel : sans l’oligarchie juive sioniste, il n’y aurait pas eu les deux guerres mondiales, la déclaration Balfour, la révolution bolchevique [1], le totalitarisme bancaire (Fed et BRI), le concile Vatican II, le rétablissement du divorce, mai 1968, la loi Pompidou-Rothschild, la dette souveraine, la légalisation de la contraception puis de l’avortement [2], le 11 septembre 2001, la loi Fabius-Gayssot, l’immigration-invasion, la crise des migrants… [3] En gros, sans l’action nocive de cette communauté organisée et dévouée au grand Israël, l’Europe et la France ne seraient pas dans un état aussi désastreux, c’est une évidence. Faire abstraction du rôle décisif de cette puissance occulte, c’est passer à côté de l’histoire. [4]

En ce XXIe siècle, dans le cadre du processus mondialiste, cette question juive est plus que jamais centrale, incontournable [5], car tout (ou presque) découle du judaïsme politique. Que ce soit à l’échelle internationale, au regard de l’influence de l’État hébreu dans la géopolitique mondiale, comme à l’échelle nationale : nul ne peut ignorer qui (CRIF et B’naï B’rith) donne les ordres à notre gouvernement républicain en France.

 

Mise au point sur la république

Pour rappel, la république n’est pas la France. Elle est un régime politique qui est né sur l’échafaud durant la révolution dite « française » de 1789. Elle est une création maçonnique. Elle le parti de l’étranger. Elle est l’anti-France. Sous contrôle de la synagogue, ce régime est précisément de nature talmudo-maçonnique. En effet, l’histoire de la république démontre que ce sont à chaque fois les mêmes puissances occultes dirigeant le monde qui furent à la manœuvre pour son établissement et contre l’intérêt national français.

 

Cette république est le régime de domination durable de la judéo-maçonnerie. Elle est parfaitement illégitime, comme le démontre cette vidéo, tant ses crimes, son caractère démoniaque, antichrétien et antifrançais sont indéniables (voir également cette autre vidéo). Par conséquent, un authentique patriote français ne peut certainement pas être républicain.

Mise au point sur le sionisme

À l’heure où l’Israël sioniste de Netanyahou est étonnamment pris en exemple par une partie de la sphère dite « dissidente », il est nécessaire de rappeler ce qu’il est réellement et objectivement : un État voyou et criminel. Corrompre les autres nations, leur faire du chantage, bombarder des civils pour faire du nettoyage ethnique, massacrer en toute impunité, maintenir sa propre population dans la peur, mentir sans cesse sur l’histoire, faire constamment dans l’inversion accusatoire… tout ceci est-il à prendre en exemple ? Est-ce cela le projet de société que nous souhaitons pour la France ? Certainement pas, bien évidemment.

Contrairement à ce qui est répandu, de nos jours, par une certaine droite sioniste ou tout du moins judéo-compatible, le sionisme n’est pas simplement le droit pour les juifs d’avoir une terre à eux en Israël. Déjà, pour être exact sur le plan historique, cette terre, les juifs sionistes l’ont volée au peuple de Palestine qu’ils ne cessent de maltraiter et de massacrer. Sur le plan de la sémantique, il serait d’ailleurs préférable de parler de « génocide palestinien » plutôt que de « conflit israélo-palestinien ». [6]

 

De plus, le sionisme politique va bien au-delà de cette simple considération. [7] S’inscrivant dans un projet global, celui du mondialisme, il vise la domination, la destruction des autres nations (particulièrement en Europe (Édom) qui est le cœur de la chrétienté), leur mise en esclavage, et ce au profit du Grand Israël. C’est cet objectif que poursuivent inlassablement Jacques Attali et ses coreligionnaires. Le conseiller à l’Élysée et apôtre du mondialisme va jusqu’à espérer une gouvernance mondiale pilotée depuis Israël et ayant pour capitale Jérusalem. Ainsi, un authentique patriote français ne peut être sioniste. Il ne peut certainement pas approuver la colonisation de la France par une nation étrangère, en l’occurrence Israël (ce qui est le cas aujourd’hui), et dans le même temps se revendiquer « nationaliste blanc », l’oligarchie cosmopolite étant l’initiatrice du métissage généralisé. Etre un patriote français et approuver le projet sioniste est donc aussi absurde que contradictoire car l’un poursuit l’asservissement de l’autre. Vouloir une France blanche et européenne dans cette république judéo-maçonnique est absolument illusoire. Car c’est précisément la Gueuse qui a instauré la France black-blanc-beur dégénérée.

En conclusion, on ne peut se prétendre dissident, nationaliste ou simple patriote français et prendre parti pour la république qui est l’anti-France, pour le sionisme qui poursuit l’anéantissement de l’Europe chrétienne et de la véritable France.

Johan Livernette le 25 avril 2018

[1] Le plus grand génocide antichrétien du XXe siècle.
[2] Le plus grand génocide de ces dernières décennies.
[3] Plus de précisions et de détails historiques dans Le complot contre Dieu, La franc-maçonnerie, 300 ans d’imposture et dans cette vidéo.
[4] Lire Le complot contre Dieu pour en avoir la certitude.
[5] Cette question est incontournable depuis la crucifixion de Jésus-Christ et le rejet de sa divinité par le peuple déicide.
[6] Ceci vaut également pour le génocide vendéen.
[7] Droit pour les juifs d’avoir une terre à eux en Israël.

Source

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Bill Hawthorne 29/04/2018 07:41

C'est absolument exact et parfait. Puisse le peuple de l'ancienne France le comprendre !