Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

A LIRE

Vive le Roi ! 

vive le roi
Vive le Roi ! de Mgr Louis-Gaston de Segur

Pour commander le livre : http://amzn.to/19epz9

Pourquoi, après cinq ou six essais, plus misérables les uns que les autres, la France tourne enfin ses regards vers le principe monarchique ? Parce qu’elle ne voit plus de salut que là.

-----------------

Recueil de Prières : du IXe au XVIIe siècle

Pour commander le livre : http://amzn.to/19epz9W

« Recueil de Prières » est un ouvrage réunissant près de 400 prières choisies, du IXe au XVIIe siècle. Un petit livre, qui délasse l’esprit en charmant le cœur.

  -----------------

La Monarchie libératrice  Petit Manuel du Royaliste

Petit-Manuel-du-Royaliste.jpg

 Pour commander le livre : http://amzn.to/1DW7XIu

Ce manuel est rédigé de façon claire et concise, accessible au plus grand nombre et répond aux questions les plus courantes posées sur le royalisme : la monarchie et le Roi de France pour un système de gouvernement efficace qui enterrera définitivement une république à bout de souffle, maçonnique, cosmopolite, financière asservissant les peuples.

-----------------

 

« Le principe royal ne repose pas sur la foi que l’on a ou que l’on n’a pas en lui.

Il importe peu qu’on y croie ou que l’on n’y croie plus, et que les incrédules soient innombrables.

Cela ne peut se peser. Dieu est Dieu, et le roi est le roi.»

Jean Raspail

 

Démocratie Royale ?

« La démocratie en France avant la révolution française s'exerçait à l'intérieur des corps sociaux corporatifs, une démocratie qui a duré 7 siècles. Cette démocratie n'arrangeant pas les nouvelles fortunes financières apatrides et maçonniques, elles la firent abolir définitivement dans leur schéma le 4 août 1789, en abolissant les corporations par la suppression des privilèges de celles-ci et des provinces, le peuple a plus perdu le 4 août que la Noblesse.

La seule démocratie vertueuse est celle qui s'exerce donc à l'intérieur de corps sociaux. C'est ce qu'on appelle LA DEMOCRATIE ROYALE.

Nous rappelons à nos lecteurs, que le Roi de France est le lieutenant de  Dieu sur terre, que restaurer le règne social de Jésus-Christ, si on poursuit la logique honnêtement, et jusqu'au bout, se fera en restaurant la monarchie catholique, en suivant les Lois Fondamentales du Royaume, qui désignent à l'heure actuelle le Roi de France, Louis XX, puisque le Roine peut pas être choisi par des hommes, mais par Dieu.

Tout le reste n'étant qu'élucubrations, manipulations et intérêts privés. La France qui est aujourd'hui en quatrième position des pays athées dans le monde, suite à une subversion constante au cours des siècles, des massacres pendant la période révolutionnaire, puis une propagande d'une violence inouïe depuis lors, était avant l'établissement du laïcisme – religion maçonnique –  la Fille aînée de l'Église.

Le Roi de France était désigné par le titre de Fils aîné de l'Église, qui peut être comparé à celui de Très

chrétien, également spécifique au roi de France. Certains rites religieux ne s’appliquaient qu’au roi de France et lui rappelaient son statut particulier de roi très chrétien. Ce titre fut  également appliqué indifféremment  au roi et au peuple de France, peuple très chrétien ou au territoire français et devint peu à peu un objet de gloire, une justification d'être, apportant aux Français la certitude  d'être un élément important du plan  de Dieu dans l'ordre du monde au cours des temps.

 

Sa Sainteté le Pape Pie VI : « La Monarchie le meilleur des gouvernements »

Publié par Bien Commun

L’UPR de François Asselineau lance sa fraternelle maçonnique ?

"Une nouvelle loge maçonnique vient de faire son apparition, signalée par plusieurs blogs maçonniques. Il s’agit de la Fraternelle  Patriam Recuperare. Qu’a-t-elle de particulier ? Elle a pour objectif de regrouper les Francs-Maçons et Franc-Maçonnes de toutes obédiences, membres de l’Union Populaire Républicaine (UPR), le parti de François Asselineau, ancien haut fonctionnaire qui a exercé dans différents cabinets ministériels.

Voilà qui devrait mettre fin à toute illusion parmi les partisans de l’UPR qui veulent sincèrement s’opposer au Nouvel Ordre Mondial.

Déjà, bien des rumeurs circulaient sur l’appartenance de François Asselineau à la franc-maçonnerie. Celui-ci a cependant toujours nié, tout en se gardant bien d’émettre des critiques au sujet de la franc-maçonnerie.

Or la franc-maçonnerie est bien entendu l’un des bras du mondialisme.

D’autres indices avaient déjà indiqué que François Asselineau n’est pas un adversaire du mondialisme. Pour sa campagne électorale à la présidentielle de 2017, il plaçait d’ailleurs un drapeau de l’ONU à côté de celui de la France.

Pour en revenir à cette fraternelle maçonnique « PATRIAM RECUPERARE », elle a pour objectifs officiels :

· Produire des travaux maçonniques en regard du positionnement de l’Union Populaire Républicaine à destination de l’édification des frères et sœurs des puissances maçonniques françaises.

· Produire des analyses accessibles par tous démontrant la compatibilité entre l’engagement maçonnique et l’adhésion à l’Union Populaire Républicaine.

· La participation des membres de PATRIAM RECUPERARE aux événements et rencontres organisés par les puissances maçonniques françaises et étrangères où la voix de l’Union Populaire Républicaine mérite d’y être entendue lorsque le thème s’y prête.

· De prouver, par la diffusion de nos analyses et de nos travaux et par l’exemplarité de nos membres, qu’être franc-maçon n’est pas incompatible avec les idéaux de libération nationale prônés par l’Union Populaire Républicaine.

Au fait, pourquoi  Patriam Recuperare ?

C’est le nom donné en 1943 à un réseau de la résistance intérieure française (RIF) né de plusieurs groupes constitués à l’initiative d’Albert Kirchmeyer et du colonel Gustave Eychene autour de la loge maçonnique « L’Atelier de la Bastille » créée en 1940 et du Comité d’action maçonnique en 1941. Il implique à l’origine et principalement des francs-maçons de toutes obédiences qui s’opposent tant à l’occupation et à la collaboration qu’à la dissolution de la franc-maçonnerie française."

Source :

Si « Le Média » avait fait totalement son travail, il aurait eu un autre son de cloche que ce qui est rapporté ici : cette fraternelle n’est EN AUCUN CAS approuvée par l’UPR, c’est une récupération à laquelle nous sommes TOTALEMENT opposés. Malheureusement les personnes qui l’ont lancée se fichent également totalement de notre avis…

J’espère que le droit de réponse sera donné suite à cet article mensonger par absence d’informations complètes,

Anne Limoge

Responsable Nationale éducation et membre du Bureau National de l’UPR

La réponse de l’UPR sur l’origine de cette fausse information qui est relayée complaisamment ici et sans la moindre vérification (ce qui devrait être un principe de base !) :

« Il n’a jamais été consulté et n’a pas donné son accord à une telle initiative, pour laquelle le logo et le nom de l’UPR, tous deux déposés, sont utilisés.

Nous avons demandé à l’adhérent qui a pris cette initiative de bien vouloir cesser toute mention de l’UPR sur l’ensemble de ses réseaux.

Si tel n’est pas le cas sous 48h, nous serons contraints d’explorer toutes les voies de droit, disciplinaires et judiciaires, afin de faire respecter la propriété intellectuelle du mouvement.

Cordialement,

Thibaud LONJON,
Secrétaire général »

David Faivre Le Bureau national a appris la création de cette page Facebook.

Il n’a jamais été consulté et n’a pas donné son accord à une telle initiative, pour laquelle le logo et le nom de l’UPR, tous deux déposés, sont utilisés.


Nous avons demandé à l'adhérent qui a pris cette initiative de bien vouloir cesser toute mention de l’UPR sur l’ensemble de ses réseaux.

Si tel n’est pas le cas sous 48h, nous serons contraints d’explorer toutes les voies de droit, disciplinaires et judiciaires, afin de faire respecter la propriété intellectuelle du mouvement.

Cordialement,

Thibaud LONJON,
Secrétaire général

COMMUNIQUE

En réponse à la parution d’articles par un ensemble de blogs proches de la mouvance d’extrême-droite et semblant tous être gérés par le même webmaster, le "CERCLE PATRIAM RECUPERARE" tient à apporter les précisions suivantes. 
La création de notre fraternelle est née de la seule volonté d’un groupe d’adhérents de l’Upr, par ailleurs tous francs-maçons. Elle est indépendante de toute autre organisation, qu’elle soit politique ou maçonnique. 
En clair ni l’Upr, ni les obédiences maçonnique ne sont à l’origine de la création de cette fraternelle(*).

C’est ce que rappelle dans un communiqué, que nous aurions souhaité empreint de plus de modération, le Secrétaire Général de l’UPR. Conscient de la confusion entretenue à dessein par la fachosphère (**) sur internet, le Cercle Patriam Recuperare a revu entièrement ses logos et visuels afin que ne demeure aucune ambiguïté sur le caractère indépendant de notre démarche. Aller plus loin et exiger, comme semble vouloir l’exprimer le Secrétaire Général de l’Upr, la dissolution de la fraternelle "CERCLE PATRIAM RECUPERARE" reviendrait, de fait, à déclarer illégitime l’appartenance à l’Upr d’un membre appartenant à la franc-maçonnerie, lui déniant ainsi le droit à sa liberté d’association (***).
Nous invitons le Secrétaire Général de l’Upr à bien mesurer, au regard de l’histoire et des lois françaises, les conséquences politiques et juridiques si une telle demande devait être formulée officiellement. 
Enfin s’il fallait fournir une raison qui justifie la création de notre fraternelle, elle trouverait son origine dans la lectures des propos injurieux et l’observation des réactions d’hostilité qui se font jour, à notre égard. 
Une hostilité qui nous impose l’obligation d’information, comme le fait François Asselineau depuis 11 ans sur l’UE, pour lutter contre les préjugés qui frappent la Franc-Maçonnerie au sein même de l’Upr. 
Obligation aussi vis-à-vis de nos Frères et nos Sœurs membres de l’Upr qui accueillent avec espoir et bienveillance notre initiative.

Stéphane SIMON 
patriam-recuperare@hotmail.com

(*)Dans la franc-maçonnerie française, une fraternelle est une association indépendante des obédiences maçonniques qui regroupe des francs-maçons de même profession ou de mêmes affinités, sans tenir aucun compte des éventuels conflits qui peuvent opposer les obédiences dont ils sont membres.
(**)Le terme fachosphère est un néologisme qui désigne l'ensemble des partis politiques et de la mouvance fasciste, et plus généralement d'extrême droite.
(***)https://www.associations.gouv.fr/liberte-associative.html

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article