Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

A LIRE

Vive le Roi ! 

vive le roi
Vive le Roi ! de Mgr Louis-Gaston de Segur

Pour commander le livre : http://amzn.to/19epz9

Pourquoi, après cinq ou six essais, plus misérables les uns que les autres, la France tourne enfin ses regards vers le principe monarchique ? Parce qu’elle ne voit plus de salut que là.

-----------------

Recueil de Prières : du IXe au XVIIe siècle

Pour commander le livre : http://amzn.to/19epz9W

« Recueil de Prières » est un ouvrage réunissant près de 400 prières choisies, du IXe au XVIIe siècle. Un petit livre, qui délasse l’esprit en charmant le cœur.

  -----------------

La Monarchie libératrice  Petit Manuel du Royaliste

Petit-Manuel-du-Royaliste.jpg

 Pour commander le livre : http://amzn.to/1DW7XIu

Ce manuel est rédigé de façon claire et concise, accessible au plus grand nombre et répond aux questions les plus courantes posées sur le royalisme : la monarchie et le Roi de France pour un système de gouvernement efficace qui enterrera définitivement une république à bout de souffle, maçonnique, cosmopolite, financière asservissant les peuples.

-----------------

 

« Le principe royal ne repose pas sur la foi que l’on a ou que l’on n’a pas en lui.

Il importe peu qu’on y croie ou que l’on n’y croie plus, et que les incrédules soient innombrables.

Cela ne peut se peser. Dieu est Dieu, et le roi est le roi.»

Jean Raspail

 

Démocratie Royale ?

« La démocratie en France avant la révolution française s'exerçait à l'intérieur des corps sociaux corporatifs, une démocratie qui a duré 7 siècles. Cette démocratie n'arrangeant pas les nouvelles fortunes financières apatrides et maçonniques, elles la firent abolir définitivement dans leur schéma le 4 août 1789, en abolissant les corporations par la suppression des privilèges de celles-ci et des provinces, le peuple a plus perdu le 4 août que la Noblesse.

La seule démocratie vertueuse est celle qui s'exerce donc à l'intérieur de corps sociaux. C'est ce qu'on appelle LA DEMOCRATIE ROYALE.

Nous rappelons à nos lecteurs, que le Roi de France est le lieutenant de  Dieu sur terre, que restaurer le règne social de Jésus-Christ, si on poursuit la logique honnêtement, et jusqu'au bout, se fera en restaurant la monarchie catholique, en suivant les Lois Fondamentales du Royaume, qui désignent à l'heure actuelle le Roi de France, Louis XX, puisque le Roine peut pas être choisi par des hommes, mais par Dieu.

Tout le reste n'étant qu'élucubrations, manipulations et intérêts privés. La France qui est aujourd'hui en quatrième position des pays athées dans le monde, suite à une subversion constante au cours des siècles, des massacres pendant la période révolutionnaire, puis une propagande d'une violence inouïe depuis lors, était avant l'établissement du laïcisme – religion maçonnique –  la Fille aînée de l'Église.

Le Roi de France était désigné par le titre de Fils aîné de l'Église, qui peut être comparé à celui de Très

chrétien, également spécifique au roi de France. Certains rites religieux ne s’appliquaient qu’au roi de France et lui rappelaient son statut particulier de roi très chrétien. Ce titre fut  également appliqué indifféremment  au roi et au peuple de France, peuple très chrétien ou au territoire français et devint peu à peu un objet de gloire, une justification d'être, apportant aux Français la certitude  d'être un élément important du plan  de Dieu dans l'ordre du monde au cours des temps.

 

Sa Sainteté le Pape Pie VI : « La Monarchie le meilleur des gouvernements »

Publié par Bien Commun

Le psychologue Piaget dont la pensée s'inspira du spencerisme ou darwinisme social et de Kant, en compagnie de Bernhard de Lippe-Biesterfeld lors de la cérémonie du Prix Érasme à Amsterdam en 1972.

Le psychologue Piaget dont la pensée s'inspira du spencerisme ou darwinisme social et de Kant, en compagnie de Bernhard de Lippe-Biesterfeld lors de la cérémonie du Prix Érasme à Amsterdam en 1972.

« L'avantage avec les mondialistes est qu'ils se récompensent entre eux par des Prix (Nobel, Charlemagne, Pulitzer, etc...).

On sait ainsi qui travaille avec qui, surtout lorsque ces prix ont été institué par des personnalités dont les objectifs ont été clairement affichés.

Créé en 1958 par le prince Bernhard des Pays-Bas, le prix Érasme ou prix Erasmus récompense "des personnes ou des institutions qui ont fortement contribué à la diffusion et l'image de la culture et des valeurs européennes". Rappelons qu’Érasme était un humaniste qui contribua à fomenter la réforme protestante par ses écrits. 
Rappelons aussi que le prince Bernhard des Pays-Bas avait cofondé le Club Bilderberg dénoncé comme une organisation mafieuse par le juge Imposimato décédé en 2018. Depuis la mort du Prince Bernhard la cérémonie se déroule au Palais royal d'Amsterdam, où le prix est présenté par le mécène de la Fondation, le roi Willem-Alexander des Pays-Bas.
Parmi les récipiendaires de ce Prix nous trouvons: 
1959 : Robert Schuman, Karl Jaspers
1960 : Marc Chagall, Oskar Kokoschka
1961 : Romano Guardini
1963 : Martin Buber
1964 : Union académique internationale
1965 : Charlie Chaplin et Ingmar Bergman
1966 : René Huyghe
1967 : Jan Tinbergen
1968 : Henry Moore
1969 : Gabriel Marcel, Carl Friedrich von Weizsäcker
1970 : Hans Scharoun
1971 : Olivier Messiaen
1972 : Jean Piaget
1973 : Claude Lévi-Strauss
1974 : Ninette de Valois, Maurice Béjart
1975 : Ernst Gombrich, Willem Sandberg
1976 : Amnesty International, René David
1977 : Werner Kaegi et Jean Monnet
1978 : Théâtre de marionnettes
La Marionettistica des frères Napoli
Ţǎndǎrica de Margareta Niculescu
Théâtre de papier d’Yves Joly
Bread and Puppet de Peter Schumann
1979 : Die Zeit, Neue Zürcher Zeitung
1980 : Nikolaus Harnoncourt et Gustav Leonhardt
1981 : Jean Prouvé
1982 : Edward Schillebeeckx
1983 : Leszek Kołakowski et Marguerite Yourcenar
1984 : Massimo Pallottino
1985 : Paul Delouvrier
1986 : Václav Havel
1987 : Alexander King
1988 : Jacques Ledoux
1989 : Commission internationale de juristes
1992 : Simon Wiesenthal
1993 : Peter Stein
1994 : Sigmar Polke
1995 : Renzo Piano
1996 : William H. McNeill
1997 : Jacques Delors
1998 : Peter Sellars et Mauricio Kagel
1999 : Mary Robinson
2000 : Hans Van Manen
2001 : Claudio Magris et Adam Michnik
2002 : Bernd et Hilla Becher
2003 : Alan Davidson
2004 : Sadik Al-Azm, Abdolkarim Soroush, Fatema Mernissi
2005 : Simon Schaffer et Steven Shapin
2006 : Pierre Bernard
2007 : Péter Forgács
2008 : Ian Buruma
2009 : Antonio Cassese et Benjamin Ferencz
2010 : José Antonio Abreu
2011 : Joan Busquets
2012 : Daniel Dennett
2013 : Jürgen Habermas
2014 : Frie Leysen. Sur le thème : Théâtre, public et société
2015 : Wikipédia 
2016 : A. S. Byatt
2017 : Michèle Lamont

Source : Cyril Leysin

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article