Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

A LIRE

Vive le Roi ! 

vive le roi
Vive le Roi ! de Mgr Louis-Gaston de Segur

Pour commander le livre : http://amzn.to/19epz9

Pourquoi, après cinq ou six essais, plus misérables les uns que les autres, la France tourne enfin ses regards vers le principe monarchique ? Parce qu’elle ne voit plus de salut que là.

-----------------

Recueil de Prières : du IXe au XVIIe siècle

Pour commander le livre : http://amzn.to/19epz9W

« Recueil de Prières » est un ouvrage réunissant près de 400 prières choisies, du IXe au XVIIe siècle. Un petit livre, qui délasse l’esprit en charmant le cœur.

  -----------------

La Monarchie libératrice  Petit Manuel du Royaliste

Petit-Manuel-du-Royaliste.jpg

 Pour commander le livre : http://amzn.to/1DW7XIu

Ce manuel est rédigé de façon claire et concise, accessible au plus grand nombre et répond aux questions les plus courantes posées sur le royalisme : la monarchie et le Roi de France pour un système de gouvernement efficace qui enterrera définitivement une république à bout de souffle, maçonnique, cosmopolite, financière asservissant les peuples.

-----------------

 

« Le principe royal ne repose pas sur la foi que l’on a ou que l’on n’a pas en lui.

Il importe peu qu’on y croie ou que l’on n’y croie plus, et que les incrédules soient innombrables.

Cela ne peut se peser. Dieu est Dieu, et le roi est le roi.»

Jean Raspail

 

Démocratie Royale ?

« La démocratie en France avant la révolution française s'exerçait à l'intérieur des corps sociaux corporatifs, une démocratie qui a duré 7 siècles. Cette démocratie n'arrangeant pas les nouvelles fortunes financières apatrides et maçonniques, elles la firent abolir définitivement dans leur schéma le 4 août 1789, en abolissant les corporations par la suppression des privilèges de celles-ci et des provinces, le peuple a plus perdu le 4 août que la Noblesse.

La seule démocratie vertueuse est celle qui s'exerce donc à l'intérieur de corps sociaux. C'est ce qu'on appelle LA DEMOCRATIE ROYALE.

Nous rappelons à nos lecteurs, que le Roi de France est le lieutenant de  Dieu sur terre, que restaurer le règne social de Jésus-Christ, si on poursuit la logique honnêtement, et jusqu'au bout, se fera en restaurant la monarchie catholique, en suivant les Lois Fondamentales du Royaume, qui désignent à l'heure actuelle le Roi de France, Louis XX, puisque le Roine peut pas être choisi par des hommes, mais par Dieu.

Tout le reste n'étant qu'élucubrations, manipulations et intérêts privés. La France qui est aujourd'hui en quatrième position des pays athées dans le monde, suite à une subversion constante au cours des siècles, des massacres pendant la période révolutionnaire, puis une propagande d'une violence inouïe depuis lors, était avant l'établissement du laïcisme – religion maçonnique –  la Fille aînée de l'Église.

Le Roi de France était désigné par le titre de Fils aîné de l'Église, qui peut être comparé à celui de Très

chrétien, également spécifique au roi de France. Certains rites religieux ne s’appliquaient qu’au roi de France et lui rappelaient son statut particulier de roi très chrétien. Ce titre fut  également appliqué indifféremment  au roi et au peuple de France, peuple très chrétien ou au territoire français et devint peu à peu un objet de gloire, une justification d'être, apportant aux Français la certitude  d'être un élément important du plan  de Dieu dans l'ordre du monde au cours des temps.

 

Sa Sainteté le Pape Pie VI : « La Monarchie le meilleur des gouvernements »

Publié par Bien Commun

Pas de compromis avec l'Eucharistie ! Cardinal Robert Sarah
Dans une interview du 2 mai 2020 donnée à La Nuova Bussola Quotidiana, le Card. Robert Sarah, préfet de la Congrégation pour le culte divin et la discipline des sacrements, livre une réaction sans précédent, face à des propositions farfelues qui seraient envisagées dans certains lieux pour permettre aux fidèles d'emporter la communion chez eux, en raison de la crise sanitaire.

«C'est une question de foi, si nous avions conscience de ce que nous célébrons dans la messe et de ce qu'est l'Eucharistie, certains modes de distribution de la communion ne viendraient même pas à l'esprit.»

Le cardinal Sarah, préfet de la Congrégation pour le culte divin et la discipline des sacrements, répond publiquement aux «préoccupations» des fidèles, qui non seulement sont privés de la Sainte Messe, mais qui sont maintenant consternés par des propositions bizarres avancées en vue d'un retour des messes publiques dans le respect des exigences sanitaires prescrites, en particulier lors du mouvement de communion.
Récemment en Italie, selon la presse, il aurait été question d'une solution adoptée dans certains lieux en Allemagne, selon laquelle le Corps du Christ serait "enveloppé" de façon individuelle, pour permettre aux fidèles de se servir librement des hosties consacrées et de les emporter chez eux.

Non, non, non - répond le cardinal Sarah choqué au téléphone - ce n'est absolument pas possible, Dieu mérite le respect, vous ne pouvez pas le mettre dans un sachet. Je ne sais pas qui a pensé à cette absurdité, même s'il est vrai que la privation de l'Eucharistie est certainement une souffrance, la manière de communier n'est pas ouverte à la négociation. Nous communions d'une manière digne, digne de Dieu qui vient à nous. L'Eucharistie doit être traitée avec foi, nous ne pouvons pas la traiter comme un objet insignifiant, nous ne sommes pas au supermarché. C'est de la folie totale.

Quelque chose comme ça a déjà eu lieu en Allemagne, (cf. info détaillée) demande le journaliste Riccardo Cascioli  :

Malheureusement, beaucoup de choses sont faites en Allemagne qui ne sont pas catholiques, mais cela ne signifie pas que vous devez les imiter. Récemment, j'ai entendu un évêque dire qu'à l'avenir il n'y aura plus d'assemblées eucharistiques, seulement la liturgie de la Parole. Mais c'est le protestantisme.

Comme d'habitude, des raisons «compatissantes» sont mises en avant : les fidèles ont besoin de la communion, dont ils sont privés depuis un certain temps, mais comme le risque de contagion est toujours élevé, un compromis doit être trouvé ...

Il y a deux questions qui doivent être absolument clarifiées. Premièrement, l'Eucharistie n'est pas un droit ou un devoir: c'est un don que nous recevons librement de Dieu et que nous devons accueillir avec vénération et amour. Le Seigneur est une Personne, personne n'accueillerait la personne qu'il aime dans un sachet ou d'une autre manière indigne. La réponse à la privation de l'Eucharistie ne peut être la profanation. C'est vraiment une question de foi, si nous le croyons que nous ne pouvons pas le traiter indignement.
Et la seconde question ?

«Personne ne peut empêcher un prêtre de confesser et de donner la communion, personne n'a le droit de l'arrêter. Le sacrement doit être respecté. Ainsi, même s'il n'est pas possible d'assister aux messes, les fidèles peuvent demander à se confesser et à recevoir la communion.»

En parlant de messes, que pensez-vous de prolonger les célébrations en streaming vidéo sur Internet ou à la télévision ?

«Nous ne pouvons pas nous y habituer, Dieu s'est incarné, Il est chair et sang, Il n'est pas une réalité virtuelle. C'est aussi très trompeur pour les prêtres. A la messe, le prêtre doit regarder Dieu, au lieu de cela il s'habitue à regarder la caméra, comme s'il s'agissait d'un spectacle. Nous ne pouvons pas continuer comme ça.»

Revenons à la communion. Dans quelques semaines, il est prévu que la célébration des messes publiques soient restaurées. Et en dehors des solutions les plus sacrilèges, il y a aussi une discussion pour savoir s'il est plus approprié de recevoir la communion dans la bouche ou dans la main, et dans ce dernier cas comment la recevoir dans la main. Qu'est-ce qui devrait être fait?

«Il existe déjà une règle dans l'Église et celle-ci doit être respectée: les fidèles sont libres de recevoir la communion en bouche ou en main. »

On a le sentiment que ces dernières années, il y a eu une attaque claire contre l'Eucharistie: d'abord la question des divorcés et des remariés, sous l'étendard de la «communion pour tous»; puis intercommunion avec les protestants; puis les propositions sur la disponibilité de l'Eucharistie en Amazonie et dans les régions confrontée à une pénurie de clergé, aujourd'hui les messes à l'époque du coronavirus…

Cela ne devrait pas nous surprendre. Le diable attaque fortement l'Eucharistie parce qu'elle est le cœur de la vie de l'Église. Mais je crois, comme je l'ai déjà écrit dans mes livres, que le cœur du problème est la crise de la foi dans le sacerdoce. Si les prêtres sont conscients de ce qu'est la messe et de ce qu'est l'Eucharistie, certaines manières de célébrer ou certaines hypothèses sur la communion ne viendraient même pas à l'esprit. Jésus ne peut pas être traité comme ça.

NDLR : Traduction française non officielle par un Carme de l'article suivant, consulté sur le Web le 3 mai 2020 : https://lanuovabq.it/it/sarah-basta-profanazioni-non-si-tratta-sulleucarestia
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Lalba 03/05/2020 15:36

Nous avions youporn pour les esseulés de la quéquette et les machines distributrices de capotes au coin des rues et sous les préaux des lycées...

Maintenant, nous avons les Drive confessions :
https://www.lefigaro.fr/actualite-france/a-limoges-une-paroisse-ouvre-un-drive-confession-20200502

Et puis nous avons les messes en streaming sur youtube.

Et puis on nous propose l’Eucharistie en sachets individuels, pourquoi pas dans des distributeurs sous le porche des églises ?...

Désormais, pour s’approcher de son prochain il faudra être connecté et être équipé. Les connexions sont illimitées, les préservatifs et les masques sont en vente dans tous les supermarchés.

Pardon pour ma colère, mais trop, c’est trop

Merci au Cardinal Sarah pour sa parole :

http://www.democratie-royale.org/2020/05/pas-de-compromis-avec-l-eucharistie-cardinal-robert-sarah.html?utm_source=_ob_email&utm_medium=_ob_notification&utm_campaign=_ob_pushmail


"t'as pas deux balles, c'est pour une hostie", la nouvelle accroche du clodo!

Maurice