Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

A LIRE

Vive le Roi ! 

vive le roi
Vive le Roi ! de Mgr Louis-Gaston de Segur

Pour commander le livre : http://amzn.to/19epz9

Pourquoi, après cinq ou six essais, plus misérables les uns que les autres, la France tourne enfin ses regards vers le principe monarchique ? Parce qu’elle ne voit plus de salut que là.

-----------------

Recueil de Prières : du IXe au XVIIe siècle

Pour commander le livre : http://amzn.to/19epz9W

« Recueil de Prières » est un ouvrage réunissant près de 400 prières choisies, du IXe au XVIIe siècle. Un petit livre, qui délasse l’esprit en charmant le cœur.

  -----------------

La Monarchie libératrice  Petit Manuel du Royaliste

Petit-Manuel-du-Royaliste.jpg

 Pour commander le livre : http://amzn.to/1DW7XIu

Ce manuel est rédigé de façon claire et concise, accessible au plus grand nombre et répond aux questions les plus courantes posées sur le royalisme : la monarchie et le Roi de France pour un système de gouvernement efficace qui enterrera définitivement une république à bout de souffle, maçonnique, cosmopolite, financière asservissant les peuples.

-----------------

 

« Le principe royal ne repose pas sur la foi que l’on a ou que l’on n’a pas en lui.

Il importe peu qu’on y croie ou que l’on n’y croie plus, et que les incrédules soient innombrables.

Cela ne peut se peser. Dieu est Dieu, et le roi est le roi.»

Jean Raspail

 

Démocratie Royale ?

« La démocratie en France avant la révolution française s'exerçait à l'intérieur des corps sociaux corporatifs, une démocratie qui a duré 7 siècles. Cette démocratie n'arrangeant pas les nouvelles fortunes financières apatrides et maçonniques, elles la firent abolir définitivement dans leur schéma le 4 août 1789, en abolissant les corporations par la suppression des privilèges de celles-ci et des provinces, le peuple a plus perdu le 4 août que la Noblesse.

La seule démocratie vertueuse est celle qui s'exerce donc à l'intérieur de corps sociaux. C'est ce qu'on appelle LA DEMOCRATIE ROYALE.

Nous rappelons à nos lecteurs, que le Roi de France est le lieutenant de  Dieu sur terre, que restaurer le règne social de Jésus-Christ, si on poursuit la logique honnêtement, et jusqu'au bout, se fera en restaurant la monarchie catholique, en suivant les Lois Fondamentales du Royaume, qui désignent à l'heure actuelle le Roi de France, Louis XX, puisque le Roine peut pas être choisi par des hommes, mais par Dieu.

Tout le reste n'étant qu'élucubrations, manipulations et intérêts privés. La France qui est aujourd'hui en quatrième position des pays athées dans le monde, suite à une subversion constante au cours des siècles, des massacres pendant la période révolutionnaire, puis une propagande d'une violence inouïe depuis lors, était avant l'établissement du laïcisme – religion maçonnique –  la Fille aînée de l'Église.

Le Roi de France était désigné par le titre de Fils aîné de l'Église, qui peut être comparé à celui de Très

chrétien, également spécifique au roi de France. Certains rites religieux ne s’appliquaient qu’au roi de France et lui rappelaient son statut particulier de roi très chrétien. Ce titre fut  également appliqué indifféremment  au roi et au peuple de France, peuple très chrétien ou au territoire français et devint peu à peu un objet de gloire, une justification d'être, apportant aux Français la certitude  d'être un élément important du plan  de Dieu dans l'ordre du monde au cours des temps.

 

Sa Sainteté le Pape Pie VI : « La Monarchie le meilleur des gouvernements »

Publié par Démocratie Royale

Blanrue censuré, la liberté d'expression bafouéePendant que nous avons reçu notre première couverture de neige qui restera et que le Québec se fige peu à peu dans le froid, ça bouge en France et pas qu’un peu ! La France fait l’Histoire — ou refait celle des autres ? Et ça fait froid dans le dos…


Paul-Éric Blanrue, vous connaissez ?

 

Si oui, vous avez tort. C’est un homme marqué, un infréquentable, un homme honni par la République et dont les propos sont tellement ignobles qu’on doit le censurer.

 

Oui, Paul-Éric Blanrue a été le premier auteur français à voir un de ses livres interdit de vente en France et dont les copies existantes doivent être envoyées au pilon.

 

Quelle est la différence entre les autodafés allemands de 1933 et le pilonnage français de 2013 ? Il y en a deux. Dans le cas allemand, ce sont les autorités politiques qui l’ont décidé. Dans le cas français ce sont les autorités judiciaires. C’est pire. Pire parce que désormais le Gouvernement n’a même plus à se salir les mains ni assumer le poids de ce geste inique puisque ce sont ses fonctionnaires judiciaires qui font la basse besogne.

Deuxième différence : c’est un parti politique allemand, le NSDAP qui a pris l’initiative de faire la campagne pour les livres à interdire. En France, c’est la LICRA, la Ligue Internationale contre le racisme et l’antisémitisme, une organisation communautaire qui y fait la pluie et le beau temps, qui est à l’origine de cette censure.

Organisation communautaire ? Voyons voir.

 

Pour une ligue antiraciste ça manque de couleur. Regardez la page du bureau exécutif : ce n’est même pas en Noir et Blanc, c’est en Blanc et Blanc, et très majoritairement juif. Pas de noir, pas de jaune, pas de brun, pas de basané, et peu, très peu de goys.

 

En effet selon l’Ifop, 64% des français sont catholiques, 27% sans religion, 3% sont musulmans, 2,1% sont protestants et 0,6% sont juifs. Pourtant les Français catholiques ne semblent pas très nombreux, et de loin, dans cet organisme. Ah je sais : ça doit être parce que les cathos, les blacks, les beurs, les jaunes, sont trop racistes pour en faire partie et que seuls quelques Élus le peuvent…

 

En fait cela s’explique par les racines profondes de la LICRA et surtout par sa raison d’être initiale, tel que l’expose magistralement Anne Kling dans La France Licratisée.

 

La LICRA sert d’autres fins que l’antiracisme et l’antisémitisme : elle sert de nos jours à étouffer tout sentiment identitaire, toutes critiques du communautarisme — lequel est pourtant incompatible avec le concept même de République — spécialement les critiques qui oseraient viser les organisations communautaires juives, qu’ailleurs on nomme aussi « un puissant lobby ».

 

J’assiste toujours à de telles situations avec effroi. Dans mon système de vie, dans mes valeurs, la liberté de parole est un élément essentiel et elle ne doit être limitée qu’exceptionnellement et certainement pas parce qu’elle déplaît, encore moins quand elle déplaît à une petite oligarchie ou à un groupe de pression.

 

Au nom de la Loi Fabius-Gayssot (il paraît que je suis antisémite si je nomme cette loi de son nom complet : « Cette loi est parfois désignée sous le nom « loi Fabius-Gayssot » par des antisémites et négationnistes »), il est interdit de dire autre chose qu’une vérité officielle d’État, il est interdit de questionner cette vérité officielle d’État, ni même d’en parler autrement que de la manière choisie par l’État.

 

Déjà que « Égalité » et « Fraternité » en ont pris un coup depuis longtemps, voilà que « Liberté » ne rime plus à rien, on le voit avec la censure de Blanrue. C’est supposément cela, la démocratie.

 

On nous accuse souvent, nous les survivalistes et prévoyants, d’être des conspirationnistes. Avouez que quand on met ensemble les pièces du puzzle, il y a de quoi !

 

> Vic Survivaliste anime un blog.


Source : http://www.ndf.fr/poing-de-vue/01-12-2013/blanrue-censure-liberte-dexpression-bafouee

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

aldebert 03/12/2013 16:34

il vaut mieux directement tout censurer...