Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

clovis.jpg

«Vive le Christ qui aime les Francs ! Qu’Il garde leur royaume et remplisse leurs chefs des lumières de sa grâce ! Qu’Il protège l’armée ! Qu’Il leur accorde des miracles qui attestent leur Foi, leur Joie, la Paix, la Félicité ! Que le Seigneur Jésus-Christ dirige dans le chemin de piété ceux qui gouvernent...»
Clovis.

 

Dans ce qu'il est convenu d'appeler chez nous « la famille nationale », et dans la presse « l'extrême droite », plusieurs tendances se côtoient dans une indifférence relativement générale, des partisans d'une république autoritaire aux partisans d'une restauration de la monarchie, en passant par les défenseurs d'une seconde révolution nationale. Nous en oublions, mais comment se souvenir de toutes nos tendances, tant aucun système doctrinal synthétique n'a été capable de fédérer les Français sains, responsables et de bon sens ?

 

Nous n'ergoterons pas aujourd'hui sur l'apparente impossibilité de rassembler sous une même bannière ceux qui veulent que vive la France. L'objet de cette tribune, c'est la mise en lumière de la complète absurdité d'une faction de ladite « famille nationale », les « païens », que nous préférons nommer « néo-païens ».

 

Le principal aspect de cette absurdité apparaît lorsque l'on se déclare à la fois « païen » et nationaliste français. Nous ne qualifions pas ces néo-païens d'absurdes car nous appartiendrions à un autre système de valeurs, non, l'absurdité est objective, révélée par le simple fait historique.

 

Car la France, de sa naissance à sa mort, a toujours été catholique. Jamais païenne. Nous allons commencer par expliquer le terme « mort », qui peut de prime abord paraître abusif, voire choquant.

 

Si nous estimons que la France a connu une mort, nous ne disons pas qu'elle est définitivement morte. Seulement, c'est s'aveugler que croire que la France ait pu survivre au putsch maçonnique et universaliste de 1789. Ce coup d’État a sonné le glas de notre nation, et depuis, ladite « république » n'existe pas comme le régime de la France, mais à la place de la France. Il s'agît cependant d'une mort purement politique, laquelle appelle une résurrection toute naturelle qui saura s'opérer lorsque la « république » s'effondrera.

 

Voilà donc pour la mort de la France, la fin d'une nation catholique et la mise en place d'un pouvoir maçonnique anticatholique.

 

Attardons-nous à présent sur la naissance de la France. Ce n'est pas par la grâce de Wotan qu'est née et qu'a perduré la France, c'est au contraire la conversion miraculeuse de Clovis au catholicisme sur le champ de bataille, puis son baptême à Reims, qui ont constitué l'acte de naissance de la nation française, laquelle exista et prospéra, royale et catholique, de 496 à 1789.

 

Lire la suite de l'article : http://brunohirout14.over-blog.com/2013/12/exhumation-d-une-vieille-tribune.html

Tag(s) : #Politique-Société

Partager cet article

Repost 0