Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Dans la soirée d’hier, 2 000 personnes, selon les organisateurs, ont répondu à l’appel de Civitas et ont manifesté à Rennes. Le long cortège s’est dirigé vers le Théâtre National de Bretagne où se donne la pièce profanatrice de Romeo Castellucci   Sur le concept du visage de Dieu, et fut bloqué par un cordon de CRS et des barrières.  

 

La vidéo qui suit montre le cortège priant et paisible de ces terribles « chrétiens fondamentalistes »… D.H.

 

 

Pour tous ceux qui sont affolés devant « l’hydre monothéiste du fondamentalisme chrétien » (ouf !.. J’espère que je n’ai rien oublié ?) qui est réveillée (sic !) :


« Il peut arriver que l’offense faite à une personne rejaillisse sur Dieu et l’Église ; cette personne doit alors venger l’injure qui lui est faite. C’est ainsi qu’Élie fit descendre le feu du ciel sur ceux qui venaient l’arrêter (2 R 1, 9 s.), qu’Élisée maudit les enfants qui se moquaient de lui (2 R 2, 23), et que le pape Silvestre excommunia ceux qui l’avaient condamné à l’exil. Mais dans la mesure où l’offense est purement personnelle, il faut la supporter avec patience, à moins d’avoir des raisons d’agir différemment. Car ces préceptes de patience doivent s’entendre en ce sens qu’il faut avoir l’âme prête à les observer quand les circonstances l’exigent, comme l’explique S. Augustin »


Saint Thomas d’Aquin – Somme théologique, IIa IIae, q. 108, art. 1, § 4.

 

Source : http://www.christianophobie.fr/action/deux-mille-personnes-ont-manifeste-a-rennes-contre-la-christianophobie-et-la-piece-de-castellucci

Tag(s) : #Politique-Société

Partager cet article

Repost 0