Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

A LIRE

Vive le Roi ! 

vive le roi
Vive le Roi ! de Mgr Louis-Gaston de Segur

Pour commander le livre : http://amzn.to/19epz9

Pourquoi, après cinq ou six essais, plus misérables les uns que les autres, la France tourne enfin ses regards vers le principe monarchique ? Parce qu’elle ne voit plus de salut que là.

-----------------

Recueil de Prières : du IXe au XVIIe siècle

Pour commander le livre : http://amzn.to/19epz9W

« Recueil de Prières » est un ouvrage réunissant près de 400 prières choisies, du IXe au XVIIe siècle. Un petit livre, qui délasse l’esprit en charmant le cœur.

  -----------------

La Monarchie libératrice  Petit Manuel du Royaliste

Petit-Manuel-du-Royaliste.jpg

 Pour commander le livre : http://amzn.to/1DW7XIu

Ce manuel est rédigé de façon claire et concise, accessible au plus grand nombre et répond aux questions les plus courantes posées sur le royalisme : la monarchie et le Roi de France pour un système de gouvernement efficace qui enterrera définitivement une république à bout de souffle, maçonnique, cosmopolite, financière asservissant les peuples.

-----------------

 

« Le principe royal ne repose pas sur la foi que l’on a ou que l’on n’a pas en lui.

Il importe peu qu’on y croie ou que l’on n’y croie plus, et que les incrédules soient innombrables.

Cela ne peut se peser. Dieu est Dieu, et le roi est le roi.»

Jean Raspail

 

Démocratie Royale ?

« La démocratie en France avant la révolution française s'exerçait à l'intérieur des corps sociaux corporatifs, une démocratie qui a duré 7 siècles. Cette démocratie n'arrangeant pas les nouvelles fortunes financières apatrides et maçonniques, elles la firent abolir définitivement dans leur schéma le 4 août 1789, en abolissant les corporations par la suppression des privilèges de celles-ci et des provinces, le peuple a plus perdu le 4 août que la Noblesse.

La seule démocratie vertueuse est celle qui s'exerce donc à l'intérieur de corps sociaux. C'est ce qu'on appelle LA DEMOCRATIE ROYALE.

Nous rappelons à nos lecteurs, que le Roi de France est le lieutenant de  Dieu sur terre, que restaurer le règne social de Jésus-Christ, si on poursuit la logique honnêtement, et jusqu'au bout, se fera en restaurant la monarchie catholique, en suivant les Lois Fondamentales du Royaume, qui désignent à l'heure actuelle le Roi de France, Louis XX, puisque le Roine peut pas être choisi par des hommes, mais par Dieu.

Tout le reste n'étant qu'élucubrations, manipulations et intérêts privés. La France qui est aujourd'hui en quatrième position des pays athées dans le monde, suite à une subversion constante au cours des siècles, des massacres pendant la période révolutionnaire, puis une propagande d'une violence inouïe depuis lors, était avant l'établissement du laïcisme – religion maçonnique –  la Fille aînée de l'Église.

Le Roi de France était désigné par le titre de Fils aîné de l'Église, qui peut être comparé à celui de Très

chrétien, également spécifique au roi de France. Certains rites religieux ne s’appliquaient qu’au roi de France et lui rappelaient son statut particulier de roi très chrétien. Ce titre fut  également appliqué indifféremment  au roi et au peuple de France, peuple très chrétien ou au territoire français et devint peu à peu un objet de gloire, une justification d'être, apportant aux Français la certitude  d'être un élément important du plan  de Dieu dans l'ordre du monde au cours des temps.

 

Sa Sainteté le Pape Pie VI : « La Monarchie le meilleur des gouvernements »

Publié par Démocratie Royale

Pierre-Charles Aubrit Saint Pol « solidaire » des jeunes qui ont détruit le Piss Christ

LA CHRONIQUE DE PIERRE N° 18 


« Quand le blasphème s’expose en une œuvre d’art et que la municipalité d’Avignon s’oublie dans le déshonneur ! » 


Actuellement une exposition de Serrano se tient ayant pour thème : « Je crois aux miracles » en la bonne ville d’Avignon. Parmi les (œuvres) exposées se trouvait un Christ plongé dans de l’urine et deux religieuses l’une derrière l’autre couvertes d’un voile blanc. Ces deux œuvres, selon Nouvelles de France,  viennent d’être détruites. C’est peut-être un acte radical, mais j’apporte mon soutien à ces jeunes.


Cette exposition est financée par le ministère de la Culture du gouvernement Sarkozy, par le Conseil Régional PS et par le groupe LVMH qui a pour patron Bernard Arnaud, ami du président et qui définit son groupe par ce slogan, « l’ambassadeur de l’art de vivre occidental dans ce qu’il a de plus raffiné. »


Il est surprenant que cette exposition ait pu seulement se concevoir et s’ouvrir au lendemain du débat sur la laïcité au cours duquel, il a été réaffirmé la nécessité de respecter les convictions reliogieuses. De tout évidence, la multiplication des atteintes au respect et à la dignité des chrétiens est bien le fruit d’une intention ordonnée qui a pour premier objectif la marginalisation des Eglises chrétiennes.


Il faut souligner que cette observation est perceptible depuis une vingtaine d’années ; depuis que les francs-maçonneries et la Gauche manœuvrent à seule fin de mettre en opposition chrétiens et musulmans ; mais également par le fait que les catholiques soient en tête de la contestation des lois radicalement opposées au droit moral naturel ainsi qu’aux lois morales naturelles, tel que l’avortement…


Que ne se serait-il pas passé s’il s’était agi du Prophète Mahomet ou du prophète Moïse ; la valse des indignations n’eût pas manquée d’occuper les médias ; mais voilà, il ne s’agit que des chrétiens… Qui des musulmans, des juifs, des francs-maçons, des ligues des droits de l’homme s’en plaindra ?... Il ne s’agit que de catholiques !


A l’évidence, il ne se trouve plus d’honneur ni de respect dans les personnels politiques, ni dans aucune institution…


Il faut donc en tirer toutes les conséquences, les catholiques, les chrétiens dans leur ensemble et tous les hommes justes ne peuvent apporter leur vote à une praxie politique qui n’exprime aucun respect pour les chrétiens de France.


Pour ma part, je ferai tout pour que cette indigne majorité ne soit pas reconduite au gouvernement de notre pays.
Mais au fait, le Président Sarkozy est-il élu pour le peuple de France ou pour exécuter un plan ourdi par la pieuvre[1] ?


Une majorité qui se couvre de honte !
Elle n’a plus d’honneur !
Elle n’est plus légitime à gouverner.
J’ai honte de mon gouvernement !
J’ai honte des personnels politiques !
J’ai honte de cette république fangeuse !


LVMH s’est retiré de cette exposition osant affirmer que l’usage de son logo aurait été fait sans son accord ! qui peut croire cette explication ?


M. Arnaud nous abuse comme à son habitude… à dire vrai ce milieu n’a aucun sens de l’honneur ni du bien commun. Le fait qu’il contribue à la vie économique de notre pays ne lui donne pas plus de droits que le plus simple des ouvriers, mais sa fortune et le rôle qu’il prétend jouer dans notre société devrait l’astreindre à des obligations qui passeraient nécessairement par le chemin de l’honneur et du respect d’autrui… On peut toujours rêver !


Ce monsieur ne connaît que l’augmentation de ses revenus ; qu’importe qu’ils sentent la pisse… c’est peut-être celle de l’âne !
 
« Le Parti chrétien-démocrate : un arbre de promesses qui pourrit sur pied ! »
 
Le paysage politique français s’enrichit d’une furonculose aiguë avec le parti de Mme Christine Boutin.

Décidément, ce parti devient celui de tous les abandons, de toutes les compromissions ; c’est à croire que son existence n’a de sens que pour discréditer les chrétiens qui auraient à cœur de fonder un parti politique de poids. Où bien alors ce parti subit-il le flux et le reflux tracassiers d’une ménopause tardive ou prolongée…


Les députés de ce parti ont voté :
1- La loi autorisant le travail dominical !
2- Ils se sont singularisés par leur absence pour les débats sur la révision de la loi de bioéthique !


Comme le dénonce Sabine Faivre, c’est le parti de la mollesse tranquille ; on fait semblant de gronder et l’on s’en retourne dans un sommeil rassurant et fleuri.
 
Les catholiques sont de plus en plus humiliés, vexés par ce gouvernement, mais qu’importe ; ce parti semble s’épanouir dans les clairs obscurs d’une médiocrité très dense…


Mme Boutin a inscrit son parti dans les ombres décaties d’une démocratie chrétienne finissante qui aimait à se saucer dans les délices des dorures décadentes d’une république qui ne cesse d’agoniser…
 
Mme Boutin vous n’êtes même plus une curiosité ; vous êtes devenue une inutilité nourrie à la purulence de ce régime finissant et décadent…


Allez madame, passez, mais passez donc…

 

 

« Ce mandat présidentiel est une déchéance de la France. Jamais le peuple français ne s’est senti si peu aimé, si peu servi, si peu respecté, si peu honoré ! Partez Monsieur le Président ! »

 

« Ne leur donnons plus notre vote. Ne soutenons pas une praxie politique qui est ruinée moralement. Cette République est fangeuse, laissez-la tomber ! Ne lui apportez plus votre concours. »

 

« Non, vous n’êtes pas engagé à soutenir une praxie politique, une république qui ne vit que dans la distorsion de la morale naturelle et que dans l’offense aux chrétiens. »

 

« La droite française est une droite indigne, est une droite sans honneur, qui a oublié d’où elle venait, elle a oublié la culture de la Résistance, elle a oublié la valeur de l’homme, vous pouvez vous targuer d’un humanisme, quel humanisme ? C’est un humaniste de prostituée ! Vous courez après les honneurs, vous courez après votre portefeuille de ministre, vous courez après votre vote, mais qu’est-ce que vous en faites ? Qu’en faites-vous ? Vous blessez la France, vous blessez le peuple ! Vous ne savez rien du peuple de France ! Vous n’avez même plus la dignité de votre électorat ! Je vous laisse au jugement de l’histoire ! Je vous laisse au jugement de Dieu ! Hommes et femmes élus indignes ! »


http://goo.gl/NPgPf

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article