Corto Maltese et les francs-maçons

Corto Maltese loge chez les francs-mac'

 

Réputés discrets, voire secrets, les francs-maçons ont trouvé dans la bande dessinée le moyen d'obtenir une meilleure visibilité. Le Musée de la franc-maçonnerie de Paris rend hommage à Hugo Pratt et à son héros, Corto Maltese. L'auteur italien (1927-1995) appartint pendant les vingt dernières années de sa vie à la loge Hermes, à Venise, et plusieurs aventures de Corto Maltese s'y réfèrent. L'album Fable de Venise y est largement consacré et Les Helvétiques contient des allusions aux rites initiatiques (l'épreuve de l'eau, puis celle du feu). L'exposition qui se tient au siège du Grand Orient de France (GODF) présentera une quarantaine d'aquarelles et de planches originales faisant la part belle à la symbolique maçonnique. Seront aussi exposés le tablier et le cordon maçonniques du créateur de Corto Maltese.

 

Cette manifestation est l'occasion pour les frères de renouveler leur mode de communication en le rendant plus accessible et moins défensif. " Lorsque l'on évoque les artistes ayant appartenu à la franc-maçonnerie, on cite toujours Mozart, Voltaire, David, Goethe ou Kipling. Y ajouter un artiste contemporain n'est pas pour nous déplaire ", souligne Pierre Mollier, directeur du Musée de la franc-maçonnerie. " Les préjugés nous concernant sont tellement forts - non, nous ne pratiquons pas de sacrifices humains au fond d'une cave ! - qu'il n'était pas inutile de saisir l'opportunité de renvoyer une image plus ouverte, conforme à ce que nous sommes ", ajoute-t-il.

 

Pour autant, cette mise en exergue s'effectue avec beaucoup de précautions. Pas question de prêter le flanc à la critique en réduisant Hugo Pratt à un porte-étendard. " S'il fut maçon, le maestro fut aussi voyageur, amant, musicien, bateleur, conteur et mille autres choses encore, et il mérite mieux qu'une annexion ou une "panthéonisation", fût-elle maçonnique ", prend soin de préciser Guy Arcizet, grand maître du Grand Orient de France.

 

Casanova portant le compas et l'équerre, symboles maçonniques. Dessin à l'aquarelle et à l'encre de Chine, 1985.

 

 

Casanova portant le compas et l'équerre, symboles maçonniques. Dessin à l'aquarelle et à l'encre de Chine, 1985. Cong S.A.

Autre indice d'une aspiration à davantage de présence dans le débat public, le GODF a entrepris d'organiser une série de conférences en présence de candidats à la présidentielle. François Hollande, Nicolas Dupont-Aignan, Eva Joly ou Jean-Luc Mélenchon (franc-maçon assumé) ont déjà été auditionnés. Marine Le Pen n'est pas prévue au programme. Quant à Nicolas Sarkozy, son entrée tardive en campagne rend problématique un éventuel passage devant les francs-maçons. Soucieux d'éviter de débattre en pleine effervescence électorale, le GODF a préféré mettre un terme à ses conférences deux mois avant le scrutin.

 

"Corto Maltese et les secrets de l'initiation", au Musée de la franc-maçonnerie, 16, rue Cadet, Paris-9e. Tél. : 01-45-23-74-09. Du mardi au vendredi de 10 heures à 12 h 30 et de 14 heures à 18 heures, le samedi de 10 heures à 13 heures et de 14 heures à 19 heures. Entrée : de 4 € à 6 €. Jusqu'au 15 juillet. www.museefm.org

 

1789--coup-d-etat-.JPG

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Personnaly © 2014 -  Hébergé par Overblog