Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

A LIRE

Vive le Roi ! 

vive le roi
Vive le Roi ! de Mgr Louis-Gaston de Segur

Pour commander le livre : http://amzn.to/19epz9

Pourquoi, après cinq ou six essais, plus misérables les uns que les autres, la France tourne enfin ses regards vers le principe monarchique ? Parce qu’elle ne voit plus de salut que là.

-----------------

Recueil de Prières : du IXe au XVIIe siècle

Pour commander le livre : http://amzn.to/19epz9W

« Recueil de Prières » est un ouvrage réunissant près de 400 prières choisies, du IXe au XVIIe siècle. Un petit livre, qui délasse l’esprit en charmant le cœur.

  -----------------

La Monarchie libératrice  Petit Manuel du Royaliste

Petit-Manuel-du-Royaliste.jpg

 Pour commander le livre : http://amzn.to/1DW7XIu

Ce manuel est rédigé de façon claire et concise, accessible au plus grand nombre et répond aux questions les plus courantes posées sur le royalisme : la monarchie et le Roi de France pour un système de gouvernement efficace qui enterrera définitivement une république à bout de souffle, maçonnique, cosmopolite, financière asservissant les peuples.

-----------------

 

« Le principe royal ne repose pas sur la foi que l’on a ou que l’on n’a pas en lui.

Il importe peu qu’on y croie ou que l’on n’y croie plus, et que les incrédules soient innombrables.

Cela ne peut se peser. Dieu est Dieu, et le roi est le roi.»

Jean Raspail

 

Démocratie Royale ?

« La démocratie en France avant la révolution française s'exerçait à l'intérieur des corps sociaux corporatifs, une démocratie qui a duré 7 siècles. Cette démocratie n'arrangeant pas les nouvelles fortunes financières apatrides et maçonniques, elles la firent abolir définitivement dans leur schéma le 4 août 1789, en abolissant les corporations par la suppression des privilèges de celles-ci et des provinces, le peuple a plus perdu le 4 août que la Noblesse.

La seule démocratie vertueuse est celle qui s'exerce donc à l'intérieur de corps sociaux. C'est ce qu'on appelle LA DEMOCRATIE ROYALE.

Nous rappelons à nos lecteurs, que le Roi de France est le lieutenant de  Dieu sur terre, que restaurer le règne social de Jésus-Christ, si on poursuit la logique honnêtement, et jusqu'au bout, se fera en restaurant la monarchie catholique, en suivant les Lois Fondamentales du Royaume, qui désignent à l'heure actuelle le Roi de France, Louis XX, puisque le Roine peut pas être choisi par des hommes, mais par Dieu.

Tout le reste n'étant qu'élucubrations, manipulations et intérêts privés. La France qui est aujourd'hui en quatrième position des pays athées dans le monde, suite à une subversion constante au cours des siècles, des massacres pendant la période révolutionnaire, puis une propagande d'une violence inouïe depuis lors, était avant l'établissement du laïcisme – religion maçonnique –  la Fille aînée de l'Église.

Le Roi de France était désigné par le titre de Fils aîné de l'Église, qui peut être comparé à celui de Très

chrétien, également spécifique au roi de France. Certains rites religieux ne s’appliquaient qu’au roi de France et lui rappelaient son statut particulier de roi très chrétien. Ce titre fut  également appliqué indifféremment  au roi et au peuple de France, peuple très chrétien ou au territoire français et devint peu à peu un objet de gloire, une justification d'être, apportant aux Français la certitude  d'être un élément important du plan  de Dieu dans l'ordre du monde au cours des temps.

 

Sa Sainteté le Pape Pie VI : « La Monarchie le meilleur des gouvernements »

Publié par Démocratie Royale

coq.jpg

 

"Bien qu'occulté, la Gnose parvint à imposer son emblème, visible au sommet de nombreux édifices français. En effet, mais qui le sait encore, le fameux coq gaulois n'est autre que le symbole d'Hermès ?"

Richard Khaitzine.

 

Le diable est l'esprit du mal, (du latin : diabolus, et du grec diabolos, signifiant « celui qui divise » ou « qui désunit »).

Vous ne voyez toujours pas le rapport avec la république ?

Son coq, symbole de la Gnose, sa maçonnerie luciferienne, son génie de la Nation, "porteur de lumière", l'ange aux ailes noires de sa "déclaration des droits de l'homme", sa Déesse Raison, (roson, petite rose), ainsi que la décadence qu'elle engendre, son inversion de toutes les valeurs, son fanatisme anticatholique.

C'est pourtant "clair" !

Vigo.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Jacques 26/03/2017 23:15

Le coq veille à la Nation, il symbolise la vigilance et annonce le lever du soleil. Passage de la Nuit et de l'obscurité au Jour levant et à la résurection. De l'ombre à la lumière. Le coq, animal familier qui sait se faire entendre, a trouvé une place importante dans de nombreuses religions et traditions. Symbole universel, les vertus qu'on prête à ces animaux, qualifiés de solaire, sont en effet innombrables. Porte-bonheur, prophète guérisseur, le coq incarne souvent le courage, l'intelligence, et on l'associe volontiers à la résurrection. le coq gaulois : symbole national de la France. Le coq est universellement un symbole solaire parce que son chant annonce le lever du soleil, l'arrivée du jour si bien qu'on a pu croire que c'était lui qui le faisait naître. Pour les chrétiens, le coq est l'emblème du Christ. Comme le Christ, il annonce l'arrivée du jour après la nuit, c'est-à-dire, symboliquement, celle du bien après le mal. L'ordre du monde ne peut s'endormir sur ses lauriers.. C'est à travers la vigilance que l'on peut espèrer percer et voir..

pierre paul 30/06/2012 16:08

le coq est l’attribut d'HERMES (ou mercure) qui développe la table d''émeraude lié à l'oeuvre alchimique...il est présent aussi quand st-Pierre renia le Christ par 3 fois
le coq symbolise la conscience car c'est le seul animal capable de se réveiller pour réveiller les autres
ce n'est pas pour rien qu'il se trouve au sommet des églises...
s'il a été récupéré par la république, on ne voit pas le rapport entre elle et le coq...le portail de l'Elysée a un magnifique coq....figé
finalement le coq représente déjà la France, qui ne fait pas son travail de conscience, si bien exprimé par Victor hugo

le coq répond par l'alchimie qu'il représente, le lien que l'on doit faire avec le Roi de France, en développant notre conscience

Néon 30/06/2012 10:38

"Un homme ithyphallique à tete d'oiseau ",
nuance.

Vigo. 29/06/2012 16:17

Bonjour Néon.

Audiar vous aurait dit :

"Il y a aussi des poissons volants, mais ils ne constituent pas la majorité du genre."

Votre lien montre un oiseau. Et personne ici ne prétend que les oiseaux n'existaient pas avant la Gnose. Bien que ces gens inversent toutes les valeurs, il y a tout de même des limites.

Bref,

Pour la "petite histoire", Henri La Croix-Haute, nous dit (entre autres choses), dans "Du Bestiaire des Alchimistes" :

"En 1791, substitué pour emblème par les révolutionnaires aux trois Fleurs de Lys d'or de la Monarchie, le "coq gaulois" parce qu'il cocorise souvent sur un tas de fumier symbolisa aux yeux des
étrangers le caractère vaniteux des Français. Napoléon qui le considérait comme un animal de basse-cour, lui préféra l'aigle. Il fut placé sur la hampe des drapeaux pendant le règne de
louis-philippe d'orléans, mais n'a remplacé nulle part la fleur de lys des blasons.".

On peut noter au passage, le fait que les révolutionnaires considéraient les Français comme étant "vaniteux". Ce qui contribue à expliquer l'ambition de la république, à tout faire pour écraser la
gueule des Français. Tout du moins, qu'il ne faille pas s'attendre à des miracles de la part d'un tel régime, "parti de l'étranger" !

Quant à l'aigle de Napoléon, sans trop m'avancer, je pense que la chose est en rapport avec le fait que, l'évangile selon Saint-Jean est employé en maçonnerie. En tétramorphe, Jean est lié à
l'aigle. Voir : l'aspect cosmique de l'affaire, que l'on retrouve chez pierre teilhard de chardin.

Néon 29/06/2012 09:53

Et pourtant Lascaut :
http://ma.prehistoire.free.fr/puits.htm