Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

A LIRE

Vive le Roi ! 

vive le roi
Vive le Roi ! de Mgr Louis-Gaston de Segur

Pour commander le livre : http://amzn.to/19epz9

Pourquoi, après cinq ou six essais, plus misérables les uns que les autres, la France tourne enfin ses regards vers le principe monarchique ? Parce qu’elle ne voit plus de salut que là.

-----------------

Recueil de Prières : du IXe au XVIIe siècle

Pour commander le livre : http://amzn.to/19epz9W

« Recueil de Prières » est un ouvrage réunissant près de 400 prières choisies, du IXe au XVIIe siècle. Un petit livre, qui délasse l’esprit en charmant le cœur.

  -----------------

La Monarchie libératrice  Petit Manuel du Royaliste

Petit-Manuel-du-Royaliste.jpg

 Pour commander le livre : http://amzn.to/1DW7XIu

Ce manuel est rédigé de façon claire et concise, accessible au plus grand nombre et répond aux questions les plus courantes posées sur le royalisme : la monarchie et le Roi de France pour un système de gouvernement efficace qui enterrera définitivement une république à bout de souffle, maçonnique, cosmopolite, financière asservissant les peuples.

-----------------

 

« Le principe royal ne repose pas sur la foi que l’on a ou que l’on n’a pas en lui.

Il importe peu qu’on y croie ou que l’on n’y croie plus, et que les incrédules soient innombrables.

Cela ne peut se peser. Dieu est Dieu, et le roi est le roi.»

Jean Raspail

 

Démocratie Royale ?

« La démocratie en France avant la révolution française s'exerçait à l'intérieur des corps sociaux corporatifs, une démocratie qui a duré 7 siècles. Cette démocratie n'arrangeant pas les nouvelles fortunes financières apatrides et maçonniques, elles la firent abolir définitivement dans leur schéma le 4 août 1789, en abolissant les corporations par la suppression des privilèges de celles-ci et des provinces, le peuple a plus perdu le 4 août que la Noblesse.

La seule démocratie vertueuse est celle qui s'exerce donc à l'intérieur de corps sociaux. C'est ce qu'on appelle LA DEMOCRATIE ROYALE.

Nous rappelons à nos lecteurs, que le Roi de France est le lieutenant de  Dieu sur terre, que restaurer le règne social de Jésus-Christ, si on poursuit la logique honnêtement, et jusqu'au bout, se fera en restaurant la monarchie catholique, en suivant les Lois Fondamentales du Royaume, qui désignent à l'heure actuelle le Roi de France, Louis XX, puisque le Roine peut pas être choisi par des hommes, mais par Dieu.

Tout le reste n'étant qu'élucubrations, manipulations et intérêts privés. La France qui est aujourd'hui en quatrième position des pays athées dans le monde, suite à une subversion constante au cours des siècles, des massacres pendant la période révolutionnaire, puis une propagande d'une violence inouïe depuis lors, était avant l'établissement du laïcisme – religion maçonnique –  la Fille aînée de l'Église.

Le Roi de France était désigné par le titre de Fils aîné de l'Église, qui peut être comparé à celui de Très

chrétien, également spécifique au roi de France. Certains rites religieux ne s’appliquaient qu’au roi de France et lui rappelaient son statut particulier de roi très chrétien. Ce titre fut  également appliqué indifféremment  au roi et au peuple de France, peuple très chrétien ou au territoire français et devint peu à peu un objet de gloire, une justification d'être, apportant aux Français la certitude  d'être un élément important du plan  de Dieu dans l'ordre du monde au cours des temps.

 

Sa Sainteté le Pape Pie VI : « La Monarchie le meilleur des gouvernements »

Publié par Démocratie Royale

 

On connait bien les Femens, à l’Observatoire de la christianophobie. Représentantes par excellence de la vulgarité de cette société de l’image absconse, imago demonologiae. On les retrouve pourtant dans toutes les strates du système : journalisme, politique, lobbying, etc.  Aujourd’hui, que sait-on sur certains des membres de ce groupuscule extrémiste, et de ses collusions avec le pouvoir médiatique, politique et financier ? 

 

1- Loubna Meliane est une assistante du député socialiste Malek Boutih, qui a fait ses campagnes électorales sans faire sourciller personne. Après avoir été exclue du mouvement « Ni putes, ni soumises » , elle depuis 2003 intégrée au Conseil national du Parti socialiste…

 

2- Safia Lebdi, qui a été virée de l’association « Ni putes ni soumises » (elle aussi…), n’est rien d’autre aujourd’hui qu’une élue-de-la-République, conseillère régionale d’Île-de-France (du Val d’Oise) d’Europe écologie les Verts, élue sur la liste de Cécile Duflot, actuelle ministre du gouvernement de François Hollande.

 

3- Éloïse Bouton, qui se dit « journaliste », est en fait une prostituée pratiquant notamment toute sorte de pervesrions comme en atteste son profil d’escort girl à Paris.

 

4- L’éminence grise des Femens est un homme. Viktor Sviatski, décrit comme un «dominateur», qui n’hésite pas à donner des ordres à ses petites soldates. On sait très peu de chose sur cet individu, sinon qu’il a « une parfaite maitrise du monde médiatique ».

 

5- Leur centre d’entraînement a été inauguré 18 septembre, un centre dans le quartier populaire de la Goutte d’Or, à Paris. Accueillies en France par le théâtre « Le Lavoir moderne », financé par la Mairie de Paris, à auteur de 49.500 euros (en 2011) et bénéficiant de subventions «exceptionnelles» pour renflouer les comptes.

 

Le mardi 5 mars, France télévisions – chaîne d’État payée avec votre redevance de 129 euros en 2013 – programmait en prime time un documentaire produit et réalisésur commande par la « journaliste » et «reporter» Caroline Fourest sur le groupuscule extrémiste Femen.

 

 Caroline Fourest, féministe d’extrême gauche et récemment «élevée au grade» de Chevalier de l’Ordre des Arts et des Lettres par le gouvernement socialiste,  a passé  outre les délit commis par ses petites amies, notamment à la cathédrale Notre-Dame de Paris, où nous avons récemment appris qu’en plus des dégradations, un vol avait été commis. Sur Europe1, Inna et Sacha Shevtchenko, deux militantes des Femen, ont avoué « emporté un petit bout d’or » lors de leur action à Notre-Dame-de-Paris le 13 février dernier. En plus d’êtres cathophobes, haineuses,  bêtes, terroristes, impudiques et moches, elles sont voleuses !

 

Mais rassurez-vous : il se trouve que cette misérable propagande d’État financée par vos impôts n’a rassemblé que 7,3 % de l’audimat, une audience décevante pour France 2 selon le site de Jean-Marc Morandini consacré à l’actualité de la télévision. On ne va pas s’en plaindre !

 

Rémy Pflimlin, PDG de France Télévision, prenant la pose avec Caroline Fourest et une FEMEN

Rémy Pflimlin, PDG de France Télévision, prenant la pose avec Caroline Fourest et une FEMEN

 

 

Pour fêter cette occasion, l’Institut Civitas, victime, comme tant d’autres, de la haine de ce groupuscule extrémiste, publiait une photo de Rémy Pflimlin, le PDG de France Télévision, prenant la pose avec Caroline Fourest, «essayiste lesbienne», ainsi qu’avec la meneuse de cette milice cathophobe. Voilà qui permet de comprendre un peu plus ce qui se trame derrière toute cette propagande et ce laxisme.

 

Source : http://www.itinerarium.fr/les-collusions-actives-entre-le-pouvoir-socialiste-et-les-femen/

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article