Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog



Racailles d’en haut : un rapport accablant sur Goldmann Sachs

Mieux vaut tard que jamais… Le Sénat américain a rendu un verdict des plus accablants sur le fonctionnement du système financier des Etats-Unis, épinglant tout particulièrement la banque d’affaires Goldman Sachs et sa consœur allemande Deutsche Bank pour leur rôle dans la crise de 2008.


La commission d’enquête bipartite du Sénat met notamment en exergue l’échec des régulateurs et des agences de notation, mais dénonce aussi globalement tout le système de l’économie ultra-financiarisée.

 

Rappelant, que « la crise n’était pas une catastrophe naturelle, mais le résultat de produits financiers complexes et à haut risque », « de conflits d’intérêts tenus secrets et de l’échec des régulateurs, des agences de notation et du marché lui-même à brider les excès de Wall Street », le rapport mâche pas ses mots. Un peu tard diront certains, se demandant ce que faisaient jusque-là tous ces sénateurs, si fins analystes.

 

Goldman Sachs est particulièrement pris pour cible par la commission qui lui reproche d’avoir pris le parti de spéculer au détriment de ses propres clients. En 2007, Goldman Sachs a vendu des produits financiers complexes, des CDO, tout en dissimulant les positions qu’elle prenait en pariant sur la chute de ces produits qu’elle avait pourtant elle-même confectionnés.


Des paris qui ont rapporté à la banque plus de 3,7 milliards de dollars de profits. Deutsche Bank est également tancée pour les mêmes raisons.

 

Reste dorénavant à savoir si ce rapport sera suivi de véritables réformes visant à réguler et mettre au pas les marchés financiers ou s’il restera comme un simple rapport de principe, sans conséquence concrète.



[http://fr.novopress.info]

Tag(s) : #Politique-Société

Partager cet article

Repost 0