Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La chanteuse chrétienne Natalie Grant a suscité la controverse en quittant la cérémonie des Grammy Awards, qui allait à l’encontre de ses valeurs.

 

C’est bien tôt dans la soirée que Natalie Grant et son mari Bernie Helms ont quitté la cérémonie des Grammy Awards, qui s’est tenue le 26 janvier dernier.

La chanteuse et compositrice chrétienne qui a obtenu deux nominations a préféré partir sans demander son reste face à des spectacles plutôt décomplexés. Elle s’est montrée sibylline sur les raisons qui ont provoqué son départ, mais c’est en ces termes qu’elle s’est exprimée sur sa page Facebook : « Je suis partie très tôt des Grammy. J’ai pensé beaucoup de choses, mais il vaut mieux que la plupart de ces choses restent dans ma tête ». Et d’ajouter : « Je n’ai jamais été aussi fière de chanter à propos de Jésus et pour Jésus. Et jamais je n’ai été aussi sûre de la voie que j’ai choisie ».   
 
Des propos qui lui ont valu de vives critiques sur internet. En effet, beaucoup ont supposé que son départ était dû au mariage de masse entre couples à la fois hétérosexuels et homosexuels, officié par l’actrice et chanteuse Queen Latifah, avec pour témoin Madonna, et en fond sonore «Same Love », chanté par Macklemore et Ryan Lewis. Et c’était bien suffisant pour la qualifier d’homophobe.
 
Ce que ces internautes oublient, c’est que la cérémonie dans son ensemble avait de quoi offenser les valeurs de la chanteuse, qu’il s’agisse de la performance de Katy Perry sur « Dark Horse » unanimement qualifiée de sataniste dans les médias chrétiens ou de celle de Beyoncé et Jay-Z, à la limite de l’obscène pour certains.

Il semblerait que ces chantres de la liberté aient toutefois une idée bien précise et délimitée de ladite liberté. Et le fait pour un individu de ne pas souhaiter participer à un spectacle qui contrevient à ses valeurs n’en fait manifestement pas partie.
 
Aux vagues de commentaires critiques qui ont afflué sur son profil Facebook, Natalie Grant répond en précisant qu’elle n’a jamais dit avoir quitté les lieux durant une performance en particulier : « Je ne juge personne. Je ne déteste personne, et je crois que chaque personne a été créée à l’image de Dieu. Vous ne me trouverez jamais au coin d’une rue avec des pancartes, je n’utiliserai jamais ma tribune pour des discussions politiques qui n’ont d’autre effet que celui de diviser. Je continuerai à prier afin que ma vie soit un message. J’ai mes convictions personnelles pour lesquelles je vis, et je continuerai à me préoccuper de mon salut avec crainte et révérence face au Seigneur ».
 
Corrigeant les interprétations hasardeuses de son message sur Facebook, la chanteuse souligne avoir dit sa fierté de faire partie de la communauté de la musique chrétienne. « Beaucoup de gens durant ma carrière m’ont demandé pourquoi je n’essayais pas de rejoindre le milieu de la musique 'grand public'; la nuit dernière a été un beau rappel du fait que j’aime chanter pour Jésus ».
 
Et le cas de Natalie Grant n’est pas isolé. L’acteur chrétien Kirk Cameron a lui aussi fait part de sa désapprobation à l’issue de la soirée. « Avez-vous apprécié l’attaque des Grammy contre la famille traditionnelle ? », avait-il écrit sur son profil Facebook, avant de retirer son post…
La chanteuse de Gospel Mandisa a, quant à elle, refusé d’y participer, jugeant cet environnement trop risqué pour elle.

Source

Tag(s) : #Histoire-Culture

Partager cet article

Repost 0