Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

A LIRE

Vive le Roi ! 

vive le roi
Vive le Roi ! de Mgr Louis-Gaston de Segur

Pour commander le livre : http://amzn.to/19epz9

Pourquoi, après cinq ou six essais, plus misérables les uns que les autres, la France tourne enfin ses regards vers le principe monarchique ? Parce qu’elle ne voit plus de salut que là.

-----------------

Recueil de Prières : du IXe au XVIIe siècle

Pour commander le livre : http://amzn.to/19epz9W

« Recueil de Prières » est un ouvrage réunissant près de 400 prières choisies, du IXe au XVIIe siècle. Un petit livre, qui délasse l’esprit en charmant le cœur.

  -----------------

La Monarchie libératrice  Petit Manuel du Royaliste

Petit-Manuel-du-Royaliste.jpg

 Pour commander le livre : http://amzn.to/1DW7XIu

Ce manuel est rédigé de façon claire et concise, accessible au plus grand nombre et répond aux questions les plus courantes posées sur le royalisme : la monarchie et le Roi de France pour un système de gouvernement efficace qui enterrera définitivement une république à bout de souffle, maçonnique, cosmopolite, financière asservissant les peuples.

-----------------

 

« Le principe royal ne repose pas sur la foi que l’on a ou que l’on n’a pas en lui.

Il importe peu qu’on y croie ou que l’on n’y croie plus, et que les incrédules soient innombrables.

Cela ne peut se peser. Dieu est Dieu, et le roi est le roi.»

Jean Raspail

 

Démocratie Royale ?

« La démocratie en France avant la révolution française s'exerçait à l'intérieur des corps sociaux corporatifs, une démocratie qui a duré 7 siècles. Cette démocratie n'arrangeant pas les nouvelles fortunes financières apatrides et maçonniques, elles la firent abolir définitivement dans leur schéma le 4 août 1789, en abolissant les corporations par la suppression des privilèges de celles-ci et des provinces, le peuple a plus perdu le 4 août que la Noblesse.

La seule démocratie vertueuse est celle qui s'exerce donc à l'intérieur de corps sociaux. C'est ce qu'on appelle LA DEMOCRATIE ROYALE.

Nous rappelons à nos lecteurs, que le Roi de France est le lieutenant de  Dieu sur terre, que restaurer le règne social de Jésus-Christ, si on poursuit la logique honnêtement, et jusqu'au bout, se fera en restaurant la monarchie catholique, en suivant les Lois Fondamentales du Royaume, qui désignent à l'heure actuelle le Roi de France, Louis XX, puisque le Roine peut pas être choisi par des hommes, mais par Dieu.

Tout le reste n'étant qu'élucubrations, manipulations et intérêts privés. La France qui est aujourd'hui en quatrième position des pays athées dans le monde, suite à une subversion constante au cours des siècles, des massacres pendant la période révolutionnaire, puis une propagande d'une violence inouïe depuis lors, était avant l'établissement du laïcisme – religion maçonnique –  la Fille aînée de l'Église.

Le Roi de France était désigné par le titre de Fils aîné de l'Église, qui peut être comparé à celui de Très

chrétien, également spécifique au roi de France. Certains rites religieux ne s’appliquaient qu’au roi de France et lui rappelaient son statut particulier de roi très chrétien. Ce titre fut  également appliqué indifféremment  au roi et au peuple de France, peuple très chrétien ou au territoire français et devint peu à peu un objet de gloire, une justification d'être, apportant aux Français la certitude  d'être un élément important du plan  de Dieu dans l'ordre du monde au cours des temps.

 

Sa Sainteté le Pape Pie VI : « La Monarchie le meilleur des gouvernements »

Publié par Démocratie Royale

La chanteuse chrétienne Natalie Grant a suscité la controverse en quittant la cérémonie des Grammy Awards, qui allait à l’encontre de ses valeurs.

 

C’est bien tôt dans la soirée que Natalie Grant et son mari Bernie Helms ont quitté la cérémonie des Grammy Awards, qui s’est tenue le 26 janvier dernier.

La chanteuse et compositrice chrétienne qui a obtenu deux nominations a préféré partir sans demander son reste face à des spectacles plutôt décomplexés. Elle s’est montrée sibylline sur les raisons qui ont provoqué son départ, mais c’est en ces termes qu’elle s’est exprimée sur sa page Facebook : « Je suis partie très tôt des Grammy. J’ai pensé beaucoup de choses, mais il vaut mieux que la plupart de ces choses restent dans ma tête ». Et d’ajouter : « Je n’ai jamais été aussi fière de chanter à propos de Jésus et pour Jésus. Et jamais je n’ai été aussi sûre de la voie que j’ai choisie ».   
 
Des propos qui lui ont valu de vives critiques sur internet. En effet, beaucoup ont supposé que son départ était dû au mariage de masse entre couples à la fois hétérosexuels et homosexuels, officié par l’actrice et chanteuse Queen Latifah, avec pour témoin Madonna, et en fond sonore «Same Love », chanté par Macklemore et Ryan Lewis. Et c’était bien suffisant pour la qualifier d’homophobe.
 
Ce que ces internautes oublient, c’est que la cérémonie dans son ensemble avait de quoi offenser les valeurs de la chanteuse, qu’il s’agisse de la performance de Katy Perry sur « Dark Horse » unanimement qualifiée de sataniste dans les médias chrétiens ou de celle de Beyoncé et Jay-Z, à la limite de l’obscène pour certains.

Il semblerait que ces chantres de la liberté aient toutefois une idée bien précise et délimitée de ladite liberté. Et le fait pour un individu de ne pas souhaiter participer à un spectacle qui contrevient à ses valeurs n’en fait manifestement pas partie.
 
Aux vagues de commentaires critiques qui ont afflué sur son profil Facebook, Natalie Grant répond en précisant qu’elle n’a jamais dit avoir quitté les lieux durant une performance en particulier : « Je ne juge personne. Je ne déteste personne, et je crois que chaque personne a été créée à l’image de Dieu. Vous ne me trouverez jamais au coin d’une rue avec des pancartes, je n’utiliserai jamais ma tribune pour des discussions politiques qui n’ont d’autre effet que celui de diviser. Je continuerai à prier afin que ma vie soit un message. J’ai mes convictions personnelles pour lesquelles je vis, et je continuerai à me préoccuper de mon salut avec crainte et révérence face au Seigneur ».
 
Corrigeant les interprétations hasardeuses de son message sur Facebook, la chanteuse souligne avoir dit sa fierté de faire partie de la communauté de la musique chrétienne. « Beaucoup de gens durant ma carrière m’ont demandé pourquoi je n’essayais pas de rejoindre le milieu de la musique 'grand public'; la nuit dernière a été un beau rappel du fait que j’aime chanter pour Jésus ».
 
Et le cas de Natalie Grant n’est pas isolé. L’acteur chrétien Kirk Cameron a lui aussi fait part de sa désapprobation à l’issue de la soirée. « Avez-vous apprécié l’attaque des Grammy contre la famille traditionnelle ? », avait-il écrit sur son profil Facebook, avant de retirer son post…
La chanteuse de Gospel Mandisa a, quant à elle, refusé d’y participer, jugeant cet environnement trop risqué pour elle.

Source

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article