Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La police grecque a fait usage dimanche de gaz lacrymogène contre des manifestants massés devant le parlement à Athènes où doit être voté dans la soirée un nouveau plan d'austérité imposé par l'UE et le FMI.

A 18H00 heure locale (16H00 GMT), la police recensait 25.000 personnes dans le centre d'Athènes, qu'elle a fermé à la circulation.

 

Un groupe de manifestants massés devant le parlement a fait pression sur l'important cordon policier disposé autour du bâtiment et la police a aussitôt riposté en tirant du gaz lacrymogène.

 

"Ce n'est pas facile de vivre dans ces conditions, d'ici à 2020 on va être des esclaves des Allemands", a dit à l'AFP Andréas Maragoudakis, 49 ans, ingénieur.

 

"Nous sommes là pour nos parents et nos enfants, pour tous ceux qui ne peuvent pas venir", a dit Stella Maguina, une comptable de 33 ans. A côté d'elle, Dimitris, un employé de 40 ans, s'exclame : "les nouvelles mesures signent ma mort".

 

Les manifestants ont commencé à affluer sur la place de Syntagma en début d'après-midi afin de protester à l'appel des deux grandes centrales syndicales grecques, la GSEE pour le privé et l'Adedy pour le public, ainsi que de la gauche radicale contre l'adoption prévue après minuit heure locale d'un plan de rigueur.

Celui-ci prévoit une dérégulation du marché du travail, condition que posent UE et FMI pour maintenir la Grèce sous perfusion et au sein de la zone euro.

 

Lire la suite : http://www.rtbf.be/info/monde/detail_grece-des-milliers-de-manifestants-affluent-vers-le-parlement?id=7559723

 

LE MONDIALISME

Tag(s) : #Politique-Société

Partager cet article

Repost 0