Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 


 

VOIR LA SUITE (Chap. 2, partie 2/2) http://bit.ly/gwO8Cm
L'ESSAI MÉROVINGIEN
Magazine "La France pittoresque" http://www.magazine-histoire.com

Les débuts de Clovis furent si grands, si heureux qu'on put croire qu'il laisserait après lui quelque chose de vraiment solide. En quelques années, en quelques expéditions, il fut le maître de la Gaule. Campagnes à la fois militaires et politiques. Partout Clovis apparaissait comme le libérateur et le protecteur des catholiques dans les pays où régnaient des Barbares ariens. Gondebaud, le roi de Bourgogne, devint son tributaire et donna des garanties aux Gallo-Romains. Avec l'Aquitaine, la vallée de la Garonne fut délivrée des Goths. C'est à ce moment que Clovis eut la consécration qui lui manquait encore : après celle de l'Eglise, celle de l'empereur. L'Empire, réfugié à Constantinople, n'avait plus d'autorité en Occident, mais il y gardait du prestige.

Tag(s) : #Royalisme

Partager cet article

Repost 0