Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

israel-aviation-bombardement-500x250.jpg

 

TEL-AVIV (NOVOpress)– Il ne s’agit plus d’une vague éventualité, régulièrement évoquée par les médias, mais bel et bien d’un débat acharné au sein du gouvernement israélien. Le Premier ministre Benjamin Netanyahu et son ministre de la Défense, Ehud Barak, tentent actuellement de venir à bout de l’opposition d’un grand nombre de ministres à une attaque visant les installations nucléaires iraniennes.


Déjà, en début de semaine, certains médias israéliens avaient affirmé que la « décision était prise », malgré l’opposition des responsables de l’armée et du renseignement. Des affirmations démenties par le chef du gouvernement.


Légitimement inquiets des graves conséquences d’une telle opération militaire, la majorité des principaux ministres seraient encore opposés à cette option, seuls Netanyahu, Barak et le ministre des Affaires étrangères, Avigdor Lieberman, la défendant avec opiniâtreté.


Pour les autres membres du gouvernement, ce sont encore les pressions économiques et diplomatiques qui doivent prévaloir.


Pour la plupart des observateurs, le rapport de l’Agence internationale pour l’énergie atomique (AIEA) à propos du programme nucléaire iranien, qui doit être rendu public le 8 novembre,  aura « une influence décisive » sur les décisions du gouvernement israélien.

 

Source : http://fr.novopress.info/101609/israel-envisage-des-frappes-contre-l%E2%80%99iran/?utm_source=feedburner&utm_medium=email&utm_campaign=Feed%3A+novopressfrance+%28%3A%3A+Novopress.info+|+Agence+de+presse+ind%C3%A9pendante%29

Tag(s) : #Politique-Société

Partager cet article

Repost 0