Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

A LIRE

Vive le Roi ! 

vive le roi
Vive le Roi ! de Mgr Louis-Gaston de Segur

Pour commander le livre : http://amzn.to/19epz9

Pourquoi, après cinq ou six essais, plus misérables les uns que les autres, la France tourne enfin ses regards vers le principe monarchique ? Parce qu’elle ne voit plus de salut que là.

-----------------

Recueil de Prières : du IXe au XVIIe siècle

Pour commander le livre : http://amzn.to/19epz9W

« Recueil de Prières » est un ouvrage réunissant près de 400 prières choisies, du IXe au XVIIe siècle. Un petit livre, qui délasse l’esprit en charmant le cœur.

  -----------------

La Monarchie libératrice  Petit Manuel du Royaliste

Petit-Manuel-du-Royaliste.jpg

 Pour commander le livre : http://amzn.to/1DW7XIu

Ce manuel est rédigé de façon claire et concise, accessible au plus grand nombre et répond aux questions les plus courantes posées sur le royalisme : la monarchie et le Roi de France pour un système de gouvernement efficace qui enterrera définitivement une république à bout de souffle, maçonnique, cosmopolite, financière asservissant les peuples.

-----------------

 

« Le principe royal ne repose pas sur la foi que l’on a ou que l’on n’a pas en lui.

Il importe peu qu’on y croie ou que l’on n’y croie plus, et que les incrédules soient innombrables.

Cela ne peut se peser. Dieu est Dieu, et le roi est le roi.»

Jean Raspail

 

Démocratie Royale ?

« La démocratie en France avant la révolution française s'exerçait à l'intérieur des corps sociaux corporatifs, une démocratie qui a duré 7 siècles. Cette démocratie n'arrangeant pas les nouvelles fortunes financières apatrides et maçonniques, elles la firent abolir définitivement dans leur schéma le 4 août 1789, en abolissant les corporations par la suppression des privilèges de celles-ci et des provinces, le peuple a plus perdu le 4 août que la Noblesse.

La seule démocratie vertueuse est celle qui s'exerce donc à l'intérieur de corps sociaux. C'est ce qu'on appelle LA DEMOCRATIE ROYALE.

Nous rappelons à nos lecteurs, que le Roi de France est le lieutenant de  Dieu sur terre, que restaurer le règne social de Jésus-Christ, si on poursuit la logique honnêtement, et jusqu'au bout, se fera en restaurant la monarchie catholique, en suivant les Lois Fondamentales du Royaume, qui désignent à l'heure actuelle le Roi de France, Louis XX, puisque le Roine peut pas être choisi par des hommes, mais par Dieu.

Tout le reste n'étant qu'élucubrations, manipulations et intérêts privés. La France qui est aujourd'hui en quatrième position des pays athées dans le monde, suite à une subversion constante au cours des siècles, des massacres pendant la période révolutionnaire, puis une propagande d'une violence inouïe depuis lors, était avant l'établissement du laïcisme – religion maçonnique –  la Fille aînée de l'Église.

Le Roi de France était désigné par le titre de Fils aîné de l'Église, qui peut être comparé à celui de Très

chrétien, également spécifique au roi de France. Certains rites religieux ne s’appliquaient qu’au roi de France et lui rappelaient son statut particulier de roi très chrétien. Ce titre fut  également appliqué indifféremment  au roi et au peuple de France, peuple très chrétien ou au territoire français et devint peu à peu un objet de gloire, une justification d'être, apportant aux Français la certitude  d'être un élément important du plan  de Dieu dans l'ordre du monde au cours des temps.

 

Sa Sainteté le Pape Pie VI : « La Monarchie le meilleur des gouvernements »

Publié par Démocratie Royale

Sarkozy-Kadhafi-20072

 

Kadhafi n'est pas tombé parce qu'il était le tyran supposé du peuple libyen, peuple dont les caméras occidentales se chargent de relayer une allégresse là encore supposée, mais plus sûrement parce qu'il représentait un obstacle à la progression de l'asservissement des nations par l'oligarchie mondialiste...

L'opération a été menée de main de maître : des révolutions arabes fomentées çà et là comme autant d'écrans de fumée destinés à camoufler l'objectif réel, à savoir la mainmise financière et politique sur le verrou géostratégique libyen, puis une infâme résolution comme l'ONU sait si bien les édicter, véritable mascarade ne trompant que les plus crédules : quid en effet de cette résolution censée avoir été adoptée pour la protection des civils, et en réalité sous couvert de laquelle l'OTAN, simple exécuteur des basses œuvres, a bombardé et affamé ces mêmes civils, renversé un gouvernement souverain et enfin s'est rendu coupable voici quelques jours d'un véritable assassinat politique ?

De qui se moque-t-on ? Non seulement des populations arabes elles-mêmes, à qui l'on fait miroiter des jours meilleurs, dont on commence d'ores et déjà à s'accaparer les richesses (or, pétrole) et auxquelles on vante un modèle démocratique dont tout un chacun peut aujourd'hui observer quotidiennement chez nous l'imposture ; mais encore des populations occidentales, qui malgré les forfaits commis en Irak et en Afghanistan, ont plongé une nouvelle fois tête baissée dans cette honteuse et illégale manœuvre après qu'un matraquage médiatique savamment orchestré ait été perpétré pour leur présenter l'ancien gouvernement libyen comme opprimant son peuple.
kadha-Sarko.pngLes seules qui aient d'excellentes raison de se réjouir sont les puissances d'argent apatrides qui, la Libye tombée sous les bombes occidentales, ont enfin trouvé une porte d'entrée leur ouvrant l'accès à une région du monde jusqu'ici épargnée. Il n'est qu'à voir comment ces mêmes puissances affairistes – auxquelles les nations occidentales ont déjà vendu leurs peuples – sont en passe de détruire l'âme et la souveraineté de nos pays dits civilisés, pour savoir ce qui, inéluctablement, se produira au sein des pays arabes « libérés ». Mais libérés de quoi au fond, sinon de gouvernants les ayant préservé d'une corruption dont nos élites sont désormais coutumières ?

Voilà qui n'est pas sans rappeler une Révolution dite française lors de laquelle, là aussi, le peuple, que d'aucuns avaient subtilement pris le soin d' « agiter avant de s'en servir », a naïvement pensé s'affranchir du joug de celui qu'on lui avait présenté à dessein comme un tyran ; cependant que la réalité fut tout autre : bonne pâte malléable, ce peuple n'a réussi qu'à se jeter sans discernement aux pieds de ses futurs bourreaux, la bourgeoisie financière. A l'image des Révolutionnaires aveugles, les « rebelles » libyens, dans le déshonneur le plus abject, ont répandu le sang en viles marionnettes instrumentalisées : même honte que nos sans-culottes ; et, bientôt, mêmes effets pervers.

 

Hugo Brémont

 

sarkozy.jpg

Sur ces photos il en est un qui, opprimant son peuple et livrant aux appétits mondialistes un pays dont il est censé défendre les intérêts, est encore en exercice et n'a pas été destitué. Cherchez l'erreur...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article