Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

A LIRE

Vive le Roi ! 

vive le roi
Vive le Roi ! de Mgr Louis-Gaston de Segur

Pour commander le livre : http://amzn.to/19epz9

Pourquoi, après cinq ou six essais, plus misérables les uns que les autres, la France tourne enfin ses regards vers le principe monarchique ? Parce qu’elle ne voit plus de salut que là.

-----------------

Recueil de Prières : du IXe au XVIIe siècle

Pour commander le livre : http://amzn.to/19epz9W

« Recueil de Prières » est un ouvrage réunissant près de 400 prières choisies, du IXe au XVIIe siècle. Un petit livre, qui délasse l’esprit en charmant le cœur.

  -----------------

La Monarchie libératrice  Petit Manuel du Royaliste

Petit-Manuel-du-Royaliste.jpg

 Pour commander le livre : http://amzn.to/1DW7XIu

Ce manuel est rédigé de façon claire et concise, accessible au plus grand nombre et répond aux questions les plus courantes posées sur le royalisme : la monarchie et le Roi de France pour un système de gouvernement efficace qui enterrera définitivement une république à bout de souffle, maçonnique, cosmopolite, financière asservissant les peuples.

-----------------

 

« Le principe royal ne repose pas sur la foi que l’on a ou que l’on n’a pas en lui.

Il importe peu qu’on y croie ou que l’on n’y croie plus, et que les incrédules soient innombrables.

Cela ne peut se peser. Dieu est Dieu, et le roi est le roi.»

Jean Raspail

 

Démocratie Royale ?

« La démocratie en France avant la révolution française s'exerçait à l'intérieur des corps sociaux corporatifs, une démocratie qui a duré 7 siècles. Cette démocratie n'arrangeant pas les nouvelles fortunes financières apatrides et maçonniques, elles la firent abolir définitivement dans leur schéma le 4 août 1789, en abolissant les corporations par la suppression des privilèges de celles-ci et des provinces, le peuple a plus perdu le 4 août que la Noblesse.

La seule démocratie vertueuse est celle qui s'exerce donc à l'intérieur de corps sociaux. C'est ce qu'on appelle LA DEMOCRATIE ROYALE.

Nous rappelons à nos lecteurs, que le Roi de France est le lieutenant de  Dieu sur terre, que restaurer le règne social de Jésus-Christ, si on poursuit la logique honnêtement, et jusqu'au bout, se fera en restaurant la monarchie catholique, en suivant les Lois Fondamentales du Royaume, qui désignent à l'heure actuelle le Roi de France, Louis XX, puisque le Roine peut pas être choisi par des hommes, mais par Dieu.

Tout le reste n'étant qu'élucubrations, manipulations et intérêts privés. La France qui est aujourd'hui en quatrième position des pays athées dans le monde, suite à une subversion constante au cours des siècles, des massacres pendant la période révolutionnaire, puis une propagande d'une violence inouïe depuis lors, était avant l'établissement du laïcisme – religion maçonnique –  la Fille aînée de l'Église.

Le Roi de France était désigné par le titre de Fils aîné de l'Église, qui peut être comparé à celui de Très

chrétien, également spécifique au roi de France. Certains rites religieux ne s’appliquaient qu’au roi de France et lui rappelaient son statut particulier de roi très chrétien. Ce titre fut  également appliqué indifféremment  au roi et au peuple de France, peuple très chrétien ou au territoire français et devint peu à peu un objet de gloire, une justification d'être, apportant aux Français la certitude  d'être un élément important du plan  de Dieu dans l'ordre du monde au cours des temps.

 

Sa Sainteté le Pape Pie VI : « La Monarchie le meilleur des gouvernements »

Publié par Démocratie Royale

LALIBERTE-1erMars-2011-DSK.jpgUn avocat français, Maître Konkou, a décidé d’assigner l’Etat français et son ministre de l’économie à l’époque (1991) en justice. Une affaire de plus, direz-vous, sauf que le ministre de l’économie de l’époque n’est autre que Dominique Strauss-Kahn, directeur actuel du FMI et possible candidat socialiste aux élections présidentielles de 2012.

L’affaire concerne le Koweït et l’extinction des puits de pétrole, suite à la première guerre du Golfe. Maître Konkou est l’avocat de M. Christian Basano, expert comptable, commissaire aux comptes, chargé de mission et associé de M. Joseph Ferrayé, inventeur de la technologie utilisée pour éteindre les puits de pétrole koweïtiens et détenteur du brevet. Or, une autre société a été choisie, sur recommandation du ministre français de l’économie à l’époque, Dominique Strauss-Kahn. Cette société a utilisé, indûment, la technologie brevetée de la société de Messieurs Ferrayé et Basano, sans autorisation de ces derniers. Bien entendu, la dite société rafle, au passage, le crédit alloué par le Koweït à cet effet, soit 23 milliards de dollars ! Dans cette affaire, il y aurait eu usurpation d’identité dont M. Basano aurait été victime sans parler du préjudice moral et financier, et tout cela sur « recommandation » du ministre Strauss-Kahn. Ayant épuisé toutes les procédures légales et tous les recours, Maître Konkou a décidé d’assigner l’Etat et son ministre.

Le silence assourdissant des médias sur cette affaire n’a été rompu que par le quotidien suisse La Liberté du 1er mars 2011. Pourtant, ce qui pourrait bien être un Koweït Gate pour Strauss-Kahn commence à se répandre sur le web. Cette affaire n’a pas échappé à certains dirigeants socialistes qui pensent qu’appeler à voter « le peuple de Gauche » au deuxième tour de la présidentielle de 2012 pour le directeur de la grande finance mondiale est au-dessus de leurs forces. Alors, si une affaire pouvait le tenir éloigné… Gardez-moi de mes « amis », de mes ennemis je m’en charge, dit le proverbe.

Mais, au-delà des querelles arrivistes qui peuvent déchirer cette caste, ce Koweït Gate qui remonte à 1991, nous en dit long sur le lobby politico-financier au pouvoir, en France. On constate qu’ils n’hésitent jamais à violer leur propre légalité quand leurs intérêts sont en jeu et que la justice, à leur service, sait très bien étouffer ou ralentir certaines affaires. Il faut surtout se souvenir du contexte de l’époque. Discrètement encouragé par les Etats-Unis qui lui font croire que l’invasion du Koweït était une affaire interarabe, Saddam Hussein tombe dans le piège, à pieds joints, et envahit le Koweït. Il se forme immédiatement une coalition internationale pour chasser l’agresseur et libérer l’émirat pétrolier, en grande partie aux frais du Koweït qui a financé, à hauteur de 23 milliards de dollars, les opérations militaires y compris l’extinction des puits de pétrole (incendiés par qui… ?). Deux nations arabo-musulmanes se sont faites la guerre, en sont sorties ruinées et détruites, au profit de qui ?

Bien évidemment, au profit de ceux que Strauss-Kahn a pour mission de servir, non seulement depuis qu’il est à la tête du FMI, mais bien avant, quand il était ministre d’un gouvernement socialiste et qu’il avait recommandé, selon Maître Konkou, une société amie, avec les 23 milliards de dollars payés par le Koweït à la clé !

(...)

 
Qui pense en tirer profits, des profits politiques qui dépassent les 23 milliards de dollars ? Les nombreux amis que M. Strauss-Kahn possède à Washington et à Tel-Aviv, ceux-là même qui l’ont fait nommer au FMI, en remerciement des services rendus bien avant 1991 et le Koweït Gate !

 

http://goo.gl/RbGQo

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

SOPHOCLE 26/04/2011 10:49


Ha! Il est beau le mec! Dire que c'est ça qui risque de remplacer le nabot!