Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

 

Depuis le vendredi 15 juillet à 17 heures, les citoyens américains n’ont plus accès au trading en ligne d’un certain nombre de produits dérivés. Parmi ces produits… les métaux précieux !


Est-ce là la conséquence de cette période mouvementée que nous connaissons et qui a toutes les chances de finir en « Armaguedon » financier selon les propres termes du Président Obama ?


Non, il s’agit simplement de l’application de la loi Dodd-Frank, ou plutôt d’une section dite « protection des investisseurs » de la loi votée il y a un an, en juillet 2010 (Vous avez remarqué comme le pouvoir politique, à chaque fois qu’il restreint une de vos liberté, justifie cela par votre « besoin de protection » ? Vous avez tellement peu de discernement qu’on se demande bien pourquoi on vous accorde encore le droit de vote…).


De cette loi de plus de 2300 pages, cette disposition est la première mise en application. Désormais, investir sur ces marchés « de gré à gré » avec des effets de levier ou des appels de marge sera réservé aux entités commerciales et aux individus fortunés. Exit le citoyen lambda qui gère ses investissements lui-même. Deux informations nous sont données sur cette mesure. La première est qu’il faut protéger les particuliers contre eux même et que des pertes encaissées avec un fort effet de levier pouvait mettre des gens sur la paille. Ça, c’est la version officielle qui prévalait lors de l’adoption de la loi. La seconde, c’est que les autorités veulent limiter la spéculation, et donc pousser les cours vers le bas. Aucune statistique ne laisse apparaître que ce soit le marché des particuliers le plus spéculatif, mais qu’importe. Qu’importe car la question qui me vient tout de suite à l’esprit, c’est… pourquoi l’État américain se préoccupe -t-il tout d’un coup de la spéculation sur l’or ? SERAIT-IL ACHETEUR ?


Ne riez pas, cette éventualité n’est pas complètement insensée… Si vous considérez que de fortes probabilités existent que le dollar ne valle bientôt plus grand chose (raison majeure qui pousse les particuliers à acheter de l’or, beaucoup plus que la spéculation…), il faudra bien que l’État fédéral se retourne vers quelque chose pour stocker ses richesses. Et là, il n’y a pas trente six solutions. Je dirais même que je n’en vois que deux. Soit on transforme le FMI en banque centrale mondiale (avec les « droits de tirage spéciaux » pour monnaie) et adieu suprématie du dollar et des USA sur le monde, soit on revient à l’or qui est, de l’avis unanime, la classe d’actifs la plus adéquate à remplir ce rôle.

 

Lire la suite sur Nouvelle de France : http://goo.gl/zaZNG

Tag(s) : #Politique-Société

Partager cet article

Repost 0