Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

A LIRE

Vive le Roi ! 

vive le roi
Vive le Roi ! de Mgr Louis-Gaston de Segur

Pour commander le livre : http://amzn.to/19epz9

Pourquoi, après cinq ou six essais, plus misérables les uns que les autres, la France tourne enfin ses regards vers le principe monarchique ? Parce qu’elle ne voit plus de salut que là.

-----------------

Recueil de Prières : du IXe au XVIIe siècle

Pour commander le livre : http://amzn.to/19epz9W

« Recueil de Prières » est un ouvrage réunissant près de 400 prières choisies, du IXe au XVIIe siècle. Un petit livre, qui délasse l’esprit en charmant le cœur.

  -----------------

La Monarchie libératrice  Petit Manuel du Royaliste

Petit-Manuel-du-Royaliste.jpg

 Pour commander le livre : http://amzn.to/1DW7XIu

Ce manuel est rédigé de façon claire et concise, accessible au plus grand nombre et répond aux questions les plus courantes posées sur le royalisme : la monarchie et le Roi de France pour un système de gouvernement efficace qui enterrera définitivement une république à bout de souffle, maçonnique, cosmopolite, financière asservissant les peuples.

-----------------

 

« Le principe royal ne repose pas sur la foi que l’on a ou que l’on n’a pas en lui.

Il importe peu qu’on y croie ou que l’on n’y croie plus, et que les incrédules soient innombrables.

Cela ne peut se peser. Dieu est Dieu, et le roi est le roi.»

Jean Raspail

 

Démocratie Royale ?

« La démocratie en France avant la révolution française s'exerçait à l'intérieur des corps sociaux corporatifs, une démocratie qui a duré 7 siècles. Cette démocratie n'arrangeant pas les nouvelles fortunes financières apatrides et maçonniques, elles la firent abolir définitivement dans leur schéma le 4 août 1789, en abolissant les corporations par la suppression des privilèges de celles-ci et des provinces, le peuple a plus perdu le 4 août que la Noblesse.

La seule démocratie vertueuse est celle qui s'exerce donc à l'intérieur de corps sociaux. C'est ce qu'on appelle LA DEMOCRATIE ROYALE.

Nous rappelons à nos lecteurs, que le Roi de France est le lieutenant de  Dieu sur terre, que restaurer le règne social de Jésus-Christ, si on poursuit la logique honnêtement, et jusqu'au bout, se fera en restaurant la monarchie catholique, en suivant les Lois Fondamentales du Royaume, qui désignent à l'heure actuelle le Roi de France, Louis XX, puisque le Roine peut pas être choisi par des hommes, mais par Dieu.

Tout le reste n'étant qu'élucubrations, manipulations et intérêts privés. La France qui est aujourd'hui en quatrième position des pays athées dans le monde, suite à une subversion constante au cours des siècles, des massacres pendant la période révolutionnaire, puis une propagande d'une violence inouïe depuis lors, était avant l'établissement du laïcisme – religion maçonnique –  la Fille aînée de l'Église.

Le Roi de France était désigné par le titre de Fils aîné de l'Église, qui peut être comparé à celui de Très

chrétien, également spécifique au roi de France. Certains rites religieux ne s’appliquaient qu’au roi de France et lui rappelaient son statut particulier de roi très chrétien. Ce titre fut  également appliqué indifféremment  au roi et au peuple de France, peuple très chrétien ou au territoire français et devint peu à peu un objet de gloire, une justification d'être, apportant aux Français la certitude  d'être un élément important du plan  de Dieu dans l'ordre du monde au cours des temps.

 

Sa Sainteté le Pape Pie VI : « La Monarchie le meilleur des gouvernements »

Publié par Démocratie Royale

Un article explosif de Nord-éclair sur les affinités maçonniques et les parties fines évoquées au dossier :

"Aux sources de l'affaire du Carlton, il y a une bande de copains. Tous amateurs de libertinage, et tous - ou presque - membres de réseaux maçonniques.


Cette appartenance serait une des explications de la solidarité qui les lie tous ensemble. Jusqu'à un certain point...


Que peuvent avoir en commun le patron d'une entreprise lensoise de matériel médical, celui d'une filiale d'Eiffage, les dirigeants d'un hôtel de luxe, des policiers ou encore un avocat réputé ?


Il y a un certain penchant pour le libertinage. Et pour la majorité d'entre eux, la fréquentation de cercles maçonniques, comme ceux de la rue Thiers à Lille. Depuis le début de l'affaire, l'ombre du Grand Orient de France (GOF) plane au-dessus du dossier. Non que l'obédience maçonnique soit en cause(1) : tous les protagonistes du dossier n'en font pas partie, et la plupart de ses membres sont certainement étrangers à l'affaire. Mais dans l'édification des liens, cette appartenance semble avoir été un élément décisif (...)


La connexion maçonnique expliquerait comment David Roquet et Fabrice Paszkowski, les deux entrepreneurs soupçonnés d'avoir financé les virées vers Dominique Strauss-Kahn, auxquelles a participé le commissaire Jean-Christophe Lagarde, ont pu connaître « Dodo » : par l'intermédiaire de René Kojfer, le chargé des relations publiques du Carlton. Elle explique aussi les liens étroits entre Kojfer et de nombreux policiers. « Il rendait service, mais il était aussi recruteur actif pour le Grand Orient. Il faisait toujours comprendre qu'on était le bienvenu », confie un policier lillois. Et l'argument pour recruter n'était pas toujours intellectuel. « Quand on m'a proposé d'adhérer, on ne m'a pas parlé de réflexion sur l'avenir de l'humanité, mais plutôt des fameuses agapes », précise un autre. « On m'a dit qu'il y aurait de la picole et des femmes. Et que ce serait un plus pour ma carrière. »


Des « agapes » maçonniques qui ces dernières années, d'après un ancien « frère » de la rue Thiers, se transformaient souvent en parties fines, à Lille ou en Belgique.


Au confluent de ces différents cercles, deux dignitaires maçonniques : René Kojfer et Éric Vanlerberghe. Dans les années 80, ils sont inséparables.


Vanlerberghe est alors chef des « moeurs » à la PJ. Grâce à Kojfer, il a fait fermer des bars à hôtesses en l'envoyant faire la « chèvre » (lire ci-contre).


Une tactique également employée par la Sûreté urbaine de Lille. Un ancien chef de la brigade de lutte contre le proxénétisme, aujourd'hui à la Sûreté départementale, est lui aussi un proche de Kojfer. Entendu par l'IGPN le 18 octobre, il est soupçonné d'avoir fermé les yeux sur certains de ses agissements. Et d'être sorti du cadre normal de la relation entre un flic et son indic. Là encore, ce policier est au GOF...


(suite ici où l'on lit entre autre que "la puissante Mutuelle du ministère de l'Intérieur (MMI) (est] un « fief » de maçons.


Or c'est la MMI, dont pour l'anecdote, l'antenne lilloise était jadis implantée rue Thiers, qui a vendu à Hervé Franchois et Francis Henrion - les deux dirigeants du Carlton mis en examen dans cette affaire - le Politel, devenu Hôtel des Tours").

 

Source Salon Beige : http://lesalonbeige.blogs.com/my_weblog/2011/11/laffaire-carlton-et-la-franc-ma%C3%A7onnerie.html

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article