L'État de New York approuve le mariage homosexuel

Les New Yorkais ont accueilli dans liesse ce «triomphe historique pour l'égalité et la liberté».
 

New York devient le sixième État, et de loin le plus important aux États-Unis, à reconnaître l'union de personnes du même sexe. Les premières célébrations pourront avoir lieu dans un mois.


Dans la communauté gay de New York, l'ambiance était à la fête vendredi soir. Le Sénat de l'Etat venait en effet d'approuver de justesse la loi reconnaissant le droit au mariage homosexuel, par 33 voix contre 29. Quatres sénateurs républicains se sont prononcés en faveur du texte. Le document avait besoin de 32 voix sur 62 pour être adopté. Cela faisait des années que cette chambre haute rejetait un projet de loi qui avait reçu quatre fois le feu vert de l'Assemblée.


 

Andrew Cuomo est félicité par les sénateurs new-yorkais à l'issue du vote.
Andrew Cuomo est félicité par les sénateurs new-yorkais à l'issue du vote. Crédits photo : Mike Groll/AP

Le Sénat était réuni depuis mardi en session extraordinaire pour peaufiner le texte. La loi, fortement amendée par les sénateurs républicains ces derniers jours, prévoit un certain nombre d'exceptions de nature religieuse. Le gouverneur Andrew Cuomo, fervent défenseur des droits des homosexuels et à l'origine du projet, est arrivé dans la salle après le vote et a été accueilli par des applaudissements.


A l'extérieur du bâtiment du Sénat - situé à Albany, capitale de l'Etat à plus de 200 km au nord de New York -, des dizaines de manifestants pour ou contre le mariage homosexuel campaient depuis une semaine, brandissant des pancartes et scandant des slogans. Des explosions de joie ont accueilli le scrutin dans les quartiers à forte concentration homosexuelle de la ville de New York, notamment Greenwich Village, à l'ouest de Manhattan, où des dizaines de militants étaient réunis depuis le début de la soirée. Le maire de la ville, Michael Bloomberg, qui milite en faveur du mariage homosexuel, a salué un «triomphe historique pour l'égalité et la liberté».


La conférence épiscopale «déçue et troublée»

La conférence épiscopale de New York s'est au contraire déclarée «profondément déçue et troublée» par le vote de la loi. «Nous considérons nos frères et soeurs homosexuels avec respect, dignité et amour. Mais nous affirmons tout autant que le mariage est l'union d'un homme et d'une femme», ont déclaré les évêques dans un communiqué. Un récent sondage a toutefois montré que 58% des habitants de l'Etat étaient favorables aux unions homosexuelles.


Après promulgation du texte das la soirée par Andrew Cuomo, New York est ainsi devenu le sixième État, et de loin le plus important aux Etats-Unis -puisqu'il est le troisième plus peuplé après la Californie et le Texas, à reconnaître le mariage entre personnes de même sexe. Les cinq autres Etats ayant légalisé le mariage homosexuel sont l'Iowa, le Connecticut, le Massachusetts, le New Hampshire et le Vermont. Quatre autres Etats - Delaware, Hawaï, Illinois et New Jersey - ont approuvé des unions civiles homosexuelles sans donner droit au mariage. Les premièress cérémonies new-yorkaises devraient commencer dans une trentaine de jours, ouvrant la voie à une grande vague de mariages gays.


Les députés français ont quant à eux rejeté le 14 juin dernier une proposition de loi socialiste sur l'autorisation du mariage homosexuel en France. L'opinion publique française semble pourtant loin d'être réticente sur la question: dans un sondage Ifop à paraître dimanche dans Ouest-France, 63% des Français s'y disent favorables. La Gay pride qui se tient ce samedi à Paris sera d'ailleurs l'occasion pour une partie des défenseurs des droits homosexuels de fêter le vote historique new-yorkais.

 

http://www.lefigaro.fr/international/2011/06/25/01003-20110625ARTFIG00341-l-etat-de-new-york-approuve-le-mariage-gay.php

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Personnaly © 2014 -  Hébergé par Overblog