Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

A LIRE

Vive le Roi ! 

vive le roi
Vive le Roi ! de Mgr Louis-Gaston de Segur

Pour commander le livre : http://amzn.to/19epz9

Pourquoi, après cinq ou six essais, plus misérables les uns que les autres, la France tourne enfin ses regards vers le principe monarchique ? Parce qu’elle ne voit plus de salut que là.

-----------------

Recueil de Prières : du IXe au XVIIe siècle

Pour commander le livre : http://amzn.to/19epz9W

« Recueil de Prières » est un ouvrage réunissant près de 400 prières choisies, du IXe au XVIIe siècle. Un petit livre, qui délasse l’esprit en charmant le cœur.

  -----------------

La Monarchie libératrice  Petit Manuel du Royaliste

Petit-Manuel-du-Royaliste.jpg

 Pour commander le livre : http://amzn.to/1DW7XIu

Ce manuel est rédigé de façon claire et concise, accessible au plus grand nombre et répond aux questions les plus courantes posées sur le royalisme : la monarchie et le Roi de France pour un système de gouvernement efficace qui enterrera définitivement une république à bout de souffle, maçonnique, cosmopolite, financière asservissant les peuples.

-----------------

 

« Le principe royal ne repose pas sur la foi que l’on a ou que l’on n’a pas en lui.

Il importe peu qu’on y croie ou que l’on n’y croie plus, et que les incrédules soient innombrables.

Cela ne peut se peser. Dieu est Dieu, et le roi est le roi.»

Jean Raspail

 

Démocratie Royale ?

« La démocratie en France avant la révolution française s'exerçait à l'intérieur des corps sociaux corporatifs, une démocratie qui a duré 7 siècles. Cette démocratie n'arrangeant pas les nouvelles fortunes financières apatrides et maçonniques, elles la firent abolir définitivement dans leur schéma le 4 août 1789, en abolissant les corporations par la suppression des privilèges de celles-ci et des provinces, le peuple a plus perdu le 4 août que la Noblesse.

La seule démocratie vertueuse est celle qui s'exerce donc à l'intérieur de corps sociaux. C'est ce qu'on appelle LA DEMOCRATIE ROYALE.

Nous rappelons à nos lecteurs, que le Roi de France est le lieutenant de  Dieu sur terre, que restaurer le règne social de Jésus-Christ, si on poursuit la logique honnêtement, et jusqu'au bout, se fera en restaurant la monarchie catholique, en suivant les Lois Fondamentales du Royaume, qui désignent à l'heure actuelle le Roi de France, Louis XX, puisque le Roine peut pas être choisi par des hommes, mais par Dieu.

Tout le reste n'étant qu'élucubrations, manipulations et intérêts privés. La France qui est aujourd'hui en quatrième position des pays athées dans le monde, suite à une subversion constante au cours des siècles, des massacres pendant la période révolutionnaire, puis une propagande d'une violence inouïe depuis lors, était avant l'établissement du laïcisme – religion maçonnique –  la Fille aînée de l'Église.

Le Roi de France était désigné par le titre de Fils aîné de l'Église, qui peut être comparé à celui de Très

chrétien, également spécifique au roi de France. Certains rites religieux ne s’appliquaient qu’au roi de France et lui rappelaient son statut particulier de roi très chrétien. Ce titre fut  également appliqué indifféremment  au roi et au peuple de France, peuple très chrétien ou au territoire français et devint peu à peu un objet de gloire, une justification d'être, apportant aux Français la certitude  d'être un élément important du plan  de Dieu dans l'ordre du monde au cours des temps.

 

Sa Sainteté le Pape Pie VI : « La Monarchie le meilleur des gouvernements »

Publié par Démocratie Royale

Les New Yorkais ont accueilli dans liesse ce «triomphe historique pour l'égalité et la liberté».
 

New York devient le sixième État, et de loin le plus important aux États-Unis, à reconnaître l'union de personnes du même sexe. Les premières célébrations pourront avoir lieu dans un mois.


Dans la communauté gay de New York, l'ambiance était à la fête vendredi soir. Le Sénat de l'Etat venait en effet d'approuver de justesse la loi reconnaissant le droit au mariage homosexuel, par 33 voix contre 29. Quatres sénateurs républicains se sont prononcés en faveur du texte. Le document avait besoin de 32 voix sur 62 pour être adopté. Cela faisait des années que cette chambre haute rejetait un projet de loi qui avait reçu quatre fois le feu vert de l'Assemblée.


 

Andrew Cuomo est félicité par les sénateurs new-yorkais à l'issue du vote.
Andrew Cuomo est félicité par les sénateurs new-yorkais à l'issue du vote. Crédits photo : Mike Groll/AP

Le Sénat était réuni depuis mardi en session extraordinaire pour peaufiner le texte. La loi, fortement amendée par les sénateurs républicains ces derniers jours, prévoit un certain nombre d'exceptions de nature religieuse. Le gouverneur Andrew Cuomo, fervent défenseur des droits des homosexuels et à l'origine du projet, est arrivé dans la salle après le vote et a été accueilli par des applaudissements.


A l'extérieur du bâtiment du Sénat - situé à Albany, capitale de l'Etat à plus de 200 km au nord de New York -, des dizaines de manifestants pour ou contre le mariage homosexuel campaient depuis une semaine, brandissant des pancartes et scandant des slogans. Des explosions de joie ont accueilli le scrutin dans les quartiers à forte concentration homosexuelle de la ville de New York, notamment Greenwich Village, à l'ouest de Manhattan, où des dizaines de militants étaient réunis depuis le début de la soirée. Le maire de la ville, Michael Bloomberg, qui milite en faveur du mariage homosexuel, a salué un «triomphe historique pour l'égalité et la liberté».


La conférence épiscopale «déçue et troublée»

La conférence épiscopale de New York s'est au contraire déclarée «profondément déçue et troublée» par le vote de la loi. «Nous considérons nos frères et soeurs homosexuels avec respect, dignité et amour. Mais nous affirmons tout autant que le mariage est l'union d'un homme et d'une femme», ont déclaré les évêques dans un communiqué. Un récent sondage a toutefois montré que 58% des habitants de l'Etat étaient favorables aux unions homosexuelles.


Après promulgation du texte das la soirée par Andrew Cuomo, New York est ainsi devenu le sixième État, et de loin le plus important aux Etats-Unis -puisqu'il est le troisième plus peuplé après la Californie et le Texas, à reconnaître le mariage entre personnes de même sexe. Les cinq autres Etats ayant légalisé le mariage homosexuel sont l'Iowa, le Connecticut, le Massachusetts, le New Hampshire et le Vermont. Quatre autres Etats - Delaware, Hawaï, Illinois et New Jersey - ont approuvé des unions civiles homosexuelles sans donner droit au mariage. Les premièress cérémonies new-yorkaises devraient commencer dans une trentaine de jours, ouvrant la voie à une grande vague de mariages gays.


Les députés français ont quant à eux rejeté le 14 juin dernier une proposition de loi socialiste sur l'autorisation du mariage homosexuel en France. L'opinion publique française semble pourtant loin d'être réticente sur la question: dans un sondage Ifop à paraître dimanche dans Ouest-France, 63% des Français s'y disent favorables. La Gay pride qui se tient ce samedi à Paris sera d'ailleurs l'occasion pour une partie des défenseurs des droits homosexuels de fêter le vote historique new-yorkais.

 

http://www.lefigaro.fr/international/2011/06/25/01003-20110625ARTFIG00341-l-etat-de-new-york-approuve-le-mariage-gay.php

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article