Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

A LIRE

Vive le Roi ! 

vive le roi
Vive le Roi ! de Mgr Louis-Gaston de Segur

Pour commander le livre : http://amzn.to/19epz9

Pourquoi, après cinq ou six essais, plus misérables les uns que les autres, la France tourne enfin ses regards vers le principe monarchique ? Parce qu’elle ne voit plus de salut que là.

-----------------

Recueil de Prières : du IXe au XVIIe siècle

Pour commander le livre : http://amzn.to/19epz9W

« Recueil de Prières » est un ouvrage réunissant près de 400 prières choisies, du IXe au XVIIe siècle. Un petit livre, qui délasse l’esprit en charmant le cœur.

  -----------------

La Monarchie libératrice  Petit Manuel du Royaliste

Petit-Manuel-du-Royaliste.jpg

 Pour commander le livre : http://amzn.to/1DW7XIu

Ce manuel est rédigé de façon claire et concise, accessible au plus grand nombre et répond aux questions les plus courantes posées sur le royalisme : la monarchie et le Roi de France pour un système de gouvernement efficace qui enterrera définitivement une république à bout de souffle, maçonnique, cosmopolite, financière asservissant les peuples.

-----------------

 

« Le principe royal ne repose pas sur la foi que l’on a ou que l’on n’a pas en lui.

Il importe peu qu’on y croie ou que l’on n’y croie plus, et que les incrédules soient innombrables.

Cela ne peut se peser. Dieu est Dieu, et le roi est le roi.»

Jean Raspail

 

Démocratie Royale ?

« La démocratie en France avant la révolution française s'exerçait à l'intérieur des corps sociaux corporatifs, une démocratie qui a duré 7 siècles. Cette démocratie n'arrangeant pas les nouvelles fortunes financières apatrides et maçonniques, elles la firent abolir définitivement dans leur schéma le 4 août 1789, en abolissant les corporations par la suppression des privilèges de celles-ci et des provinces, le peuple a plus perdu le 4 août que la Noblesse.

La seule démocratie vertueuse est celle qui s'exerce donc à l'intérieur de corps sociaux. C'est ce qu'on appelle LA DEMOCRATIE ROYALE.

Nous rappelons à nos lecteurs, que le Roi de France est le lieutenant de  Dieu sur terre, que restaurer le règne social de Jésus-Christ, si on poursuit la logique honnêtement, et jusqu'au bout, se fera en restaurant la monarchie catholique, en suivant les Lois Fondamentales du Royaume, qui désignent à l'heure actuelle le Roi de France, Louis XX, puisque le Roine peut pas être choisi par des hommes, mais par Dieu.

Tout le reste n'étant qu'élucubrations, manipulations et intérêts privés. La France qui est aujourd'hui en quatrième position des pays athées dans le monde, suite à une subversion constante au cours des siècles, des massacres pendant la période révolutionnaire, puis une propagande d'une violence inouïe depuis lors, était avant l'établissement du laïcisme – religion maçonnique –  la Fille aînée de l'Église.

Le Roi de France était désigné par le titre de Fils aîné de l'Église, qui peut être comparé à celui de Très

chrétien, également spécifique au roi de France. Certains rites religieux ne s’appliquaient qu’au roi de France et lui rappelaient son statut particulier de roi très chrétien. Ce titre fut  également appliqué indifféremment  au roi et au peuple de France, peuple très chrétien ou au territoire français et devint peu à peu un objet de gloire, une justification d'être, apportant aux Français la certitude  d'être un élément important du plan  de Dieu dans l'ordre du monde au cours des temps.

 

Sa Sainteté le Pape Pie VI : « La Monarchie le meilleur des gouvernements »

Publié par Démocratie Royale

« La Monarchie Libératrice »


 
Monarchie - Libératrice« LIVRE A LIRE... On nous prend pour des imbéciles depuis trop longtemps, la bourgeoisie a utilisé le peuple, une infime partie pour faire la révolution en 1789 et depuis, à travers les élections, ces riches bourgeois ne cessent de nous abreuver de mensonges pour nous manipuler afin que nous servions leurs ambitions personnelles, gauche ou droite ils n'ont que faire de notre bien-être, tout ce qui les intéresse c'est le pouvoir pour l'argent.

Nous sommes dans une oligarchie de partis politiques qui se repassent le pouvoir en nous faisant croire qu'ils sont les pires ennemis, en fait ils défendent la même cause leur argent et leurs profits. Ils nous mentent sur l'histoire, et cela depuis deux siècles, nous avons une fausse idée de tout, nous sommes perdus, on en veut à la terre entière de notre mal-être parce qu'on n'a plus de repères. »

 

Hortense Geninet

Ecrivain
Docteur en Philosophie

 

Cette critique a été publiée, pour la première fois sur le blog d'une connaissance d'Hortense, celle-ci a remercié l'auteur du blog pour cette publication. http://blogs.mediapart.fr/blog/jeanpaulyveslegoff/180612/la-monarchie-liberatrice

 

Nous remercions Hortense pour son soutien public par un "j'aime" sur notre mur public Facebook, lors de la publication de cette critique (comme on peut le voir sur cette capture d'écran), ainsi que pour l'article faisant l'apologie de la monarchie, qu'elle nous a fait parvenir pour publication sur le site "Démocratie Royale".

 

Cet article étant long et maladroit, au style incertain, nous ne l'avons pas encore publié, mais ne manquerons pas de le faire prochainement. Par ailleurs nous la remercions pour sa demande d'adhésion le 14 juin à notre association Démocratie Royale, mais nous ne pouvons y donner une suite favorable.

 

Hortense-Geninet- royalisme

-----------------------------------------------------

 

Présentation du livre par Hugo Brémont.

 

 

Royalisme : La Monarchie libératrice - Petit Manuel du Royaliste - Louis XX


Petit-Manuel-du-Royaliste

POUR COMMANDER LE LIVRE http://goo.gl/9zoKD

  • Broché: 82 pages
  • Editeur : Démocratie Royale (2012)
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2954118202
  • ISBN-13: 978-2954118208
  • Chèque de 14€ + 2,50 € de frais d'expédition à l'ordre de Démocratie Royale, 3 rue du Chemin de Fer, 80320 Chaulnes.

Imposée contre la volonté du peuple et à son détriment par les forbans de la haute finance mondialiste depuis une certaine Révolution dite française, l'imposture républicaine a vécu. Ayant, en à peine 200 ans de « règne » continu, livré à la ruine économique et morale une France que la Monarchie naturelle avait en treize siècles hissée au rang de première puissance occidentale et de pays rayonnant, respecté, envié et convoité, la République captieuse, animée par des puissances cosmopolites intéressées au dépeçage de notre pays, a débité à dessein au sujet du système monarchique force calomnies et sottises.

 

Fournissant les clefs indispensables à sa bonne et nécessaire compréhension, rédigé avec la plus grande simplicité et dans un véritable esprit de synthèse, cet opuscule pointe sobrement, méthodiquement, irréfragablement, d'une part les vices intrinsèques d'une République délétère et asphyxiée pourtant donnée en modèle, d'autre part l'indéniable supériorité d'une Monarchie libératrice et moderne, seule capable de répondre aux attentes légitimes de nos concitoyens en termes de Bien Public ; une Monarchie soucieuse, non d'exploiter les passions et les caprices populaires contre l'intérêt même de la France, mais d'assurer la conservation mutuelle d'un roi au-dessus des partis, d'organismes sociaux à l'écoute des besoins de notre pays, et d'un peuple affranchi du poids sclérosant de la centralisation.

 

Puissent les yeux encore aveuglés par les trompeuses Lumières de la démocratie d'apparence, être dessillés par ce Petit Manuel du Royaliste porteur d'espoir et de renouveau ; et puisse le lecteur curieux refuser de succomber au chant des sirènes politiciennes : car la question n'est-elle pas tant de savoir si un principe de gouvernement est vieux ou jeune, que s'il est bon ou mauvais ? H. Brémont

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article