Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

A LIRE

Vive le Roi ! 

vive le roi
Vive le Roi ! de Mgr Louis-Gaston de Segur

Pour commander le livre : http://amzn.to/19epz9

Pourquoi, après cinq ou six essais, plus misérables les uns que les autres, la France tourne enfin ses regards vers le principe monarchique ? Parce qu’elle ne voit plus de salut que là.

-----------------

Recueil de Prières : du IXe au XVIIe siècle

Pour commander le livre : http://amzn.to/19epz9W

« Recueil de Prières » est un ouvrage réunissant près de 400 prières choisies, du IXe au XVIIe siècle. Un petit livre, qui délasse l’esprit en charmant le cœur.

  -----------------

La Monarchie libératrice  Petit Manuel du Royaliste

Petit-Manuel-du-Royaliste.jpg

 Pour commander le livre : http://amzn.to/1DW7XIu

Ce manuel est rédigé de façon claire et concise, accessible au plus grand nombre et répond aux questions les plus courantes posées sur le royalisme : la monarchie et le Roi de France pour un système de gouvernement efficace qui enterrera définitivement une république à bout de souffle, maçonnique, cosmopolite, financière asservissant les peuples.

-----------------

 

« Le principe royal ne repose pas sur la foi que l’on a ou que l’on n’a pas en lui.

Il importe peu qu’on y croie ou que l’on n’y croie plus, et que les incrédules soient innombrables.

Cela ne peut se peser. Dieu est Dieu, et le roi est le roi.»

Jean Raspail

 

Démocratie Royale ?

« La démocratie en France avant la révolution française s'exerçait à l'intérieur des corps sociaux corporatifs, une démocratie qui a duré 7 siècles. Cette démocratie n'arrangeant pas les nouvelles fortunes financières apatrides et maçonniques, elles la firent abolir définitivement dans leur schéma le 4 août 1789, en abolissant les corporations par la suppression des privilèges de celles-ci et des provinces, le peuple a plus perdu le 4 août que la Noblesse.

La seule démocratie vertueuse est celle qui s'exerce donc à l'intérieur de corps sociaux. C'est ce qu'on appelle LA DEMOCRATIE ROYALE.

Nous rappelons à nos lecteurs, que le Roi de France est le lieutenant de  Dieu sur terre, que restaurer le règne social de Jésus-Christ, si on poursuit la logique honnêtement, et jusqu'au bout, se fera en restaurant la monarchie catholique, en suivant les Lois Fondamentales du Royaume, qui désignent à l'heure actuelle le Roi de France, Louis XX, puisque le Roine peut pas être choisi par des hommes, mais par Dieu.

Tout le reste n'étant qu'élucubrations, manipulations et intérêts privés. La France qui est aujourd'hui en quatrième position des pays athées dans le monde, suite à une subversion constante au cours des siècles, des massacres pendant la période révolutionnaire, puis une propagande d'une violence inouïe depuis lors, était avant l'établissement du laïcisme – religion maçonnique –  la Fille aînée de l'Église.

Le Roi de France était désigné par le titre de Fils aîné de l'Église, qui peut être comparé à celui de Très

chrétien, également spécifique au roi de France. Certains rites religieux ne s’appliquaient qu’au roi de France et lui rappelaient son statut particulier de roi très chrétien. Ce titre fut  également appliqué indifféremment  au roi et au peuple de France, peuple très chrétien ou au territoire français et devint peu à peu un objet de gloire, une justification d'être, apportant aux Français la certitude  d'être un élément important du plan  de Dieu dans l'ordre du monde au cours des temps.

 

Sa Sainteté le Pape Pie VI : « La Monarchie le meilleur des gouvernements »

Publié par Démocratie Royale

 prisongz.jpg


Pari réussi. Pour les responsables de l'UAM 93 (Union des associations musulmanes de Seine-saint-denis), l'objectif d'organiser une manifestation pour défendre le respect des religions et de la déontologie journalistique, dans le calme et sans débordements, a été atteint. Si les forces de police ont annoncé un chiffre légèrement supérieur à 7000 personnes, et que les organisateurs parlent de 20 000 personnes, on peut raisonnablement dire que la mobilisation se situe autour de 10 000 ou 12 000 manifestants. 

Enfants, jeunes, adultes, hommes et femmes, c'est une foule multiple et diversifiée qui s'est élancée sur les avenues parisiennes, pour dénoncer l'atteinte et l'agression à leurs convictions religieuses qu'ont constituées les caricatures du Prophète. De nombreuses pancartes ont défilés avec des slogans tels que « Touche pas à mon Prophète », « Liberté de culte, cessez les insultes » ou encore « A quand une loi contre l'islamophobie ? ». Des déclarations de Dominique de Villepin sur l'irresponsabilité de ces caricatures ont aussi été reprises. 

 
Voilà en gros ce que fut le bilan des manifestations organisées en France par les associations musulmanes pour exprimer leur indignation face aux caricatures du prophète Mahomet en 2006

Face à ce constat, on peut maintenant s'interroger sur ce qui s'est passé jeudi 20 octobre à Paris en ce qui concerne l'attitude violente des policiers contre des jeunes manifestant pacifiquement contre une pièce de théâtre blasphématoire.

Qui étaient-ils donc ces jeunes pour avoir déclenché une telle répression ? Des terroristes ? Des fous furieux ? Des meurtriers ? Non ! Il s'agissait en fait de catholiques, royalistes et nationalistes. Pour la plupart des jeunes. Il s'étaient donné rendez-vous devant un théâtre parisien afin d'exprimer leur sentiment d'indignation face à une pièce jouée dans le dit théâtre s'avérant être particulièrement insultante à l'encontre du Christ.

Devant ce crime odieux "d’atteinte à la liberté de création et d’expression artistique" (sic) les jeunes manifestants auraient pu s'attendre à une argumentation verbale de la part de ces adversaires cathophobes, leur prouvant le coté néfaste du Christianisme justifiant à leurs yeux cette pièce de théâtre. Au lieu de cela, l'argumentation fut tout autre. Ils eurent en face d'eux des hommes équipés de rangers, treillis, tonfas, menottes, gazeuses, revolvers et gilets pare-balles ! La répression fut sans appel ! Des dizaines d'arrestations après matraquage en bonne et du forme, sans oublier la cerise sur le gâteau de voir un jeune militant se faire écraser la jambe par un véhicule de police lors d'une mauvaise manoeuvre ! Incompétence quand tu nous tiens...

Comment cela se fait-il alors que la liberté de création et d'expression artistique du danois ayant caricaturé le prophète, n'a pas fait l'objet d'une répression contre les musulmans lors de leur manifestation nationale de 2006, alors qu'une poignée de catholiques et royalistes subissent directement cette répression pour une petite manifestation devant un théâtre à Paris ?

La raison est toute simple ! Pour la république, le catholicisme et le royalisme sont les deux ennemis traditionnels à abattre. L'histoire nous a montré que depuis l'avènement de la république, cette dernière n'a eu de cesse de s'imposer non pas avec des mots et la patiente de convertir, mais bel est bien avec la violence et les assassinats à grand coup de guillotine et de colonnes infernales. Là ou Louis XVI interdisait aux gardes Suisses de tirer sur la foule fanatisée, la république organisait quand à elle une véritable épuration en Vendée n'épargnant ni hommes, femmes et enfants.
 
Force est de constater que 220 ans plus tard dès que l'occasion se présente, la république ne fait toujours aucun cadeaux à ceux dont les valeurs sont celles d'une France éternelle et deux fois millénaires. A l'époque de l'Action Française, elle fit de même en assassinant les principaux représentants du mouvement, comme Marius Plateau, ancien combattant rescapé de l'épuration sanglante de 14/18, dont l'assassinat en 1923 par une anarchiste ne fut nullement considéré comme un crime aux yeux de la justice républicaine. La république n'a pas d'arguments pour justifier ses "valeurs" utopiques et métaphysiques, donc elle se débarrasse de ceux qui savent argumenter contre elle en l'opposant aux forces morales, intellectuelles, politiques et spirituelles de 2000 ans d'histoire de France.

Ce qu'ont vécu ces jeunes en ce jeudi 20 octobre est exactement la justification même qui fait comprendre pourquoi de simples paysans chouans et vendéens ont du prendre les armes et sacrifier leurs vies pour affronter "l'argumentation" de la république leur "expliquant" pourquoi le Roi et le catholicisme sont devenus obsolètes à ses yeux et doivent cesser d'exister.
 
Toutes les occasions sont bonnes pour mettre la main sur ces militants catholiques ou royalistes afin de bien mettre à jour les fichiers RG et de pouvoir accroître la publicité faite à la pièce de théâtre dans le but de la mettre encore plus en évidence !

Et comme si cela ne suffisait pas, le maire de Paris, Bertrand Delanoé, a décidé en plus de porter plainte contre ces militants, histoire de bien clôturer cette répression, avec tout le courage que cette démarche impose...
 
Deux de nos militants du GAR avaient eux aussi subit cette répression en 2008 lorsqu'ils vendaient l'AF à Nanterre. Une dizaines de jeunes gauchistes leur sont tombés dessus. La police est intervenue et a mit en état d'arrestation nos deux militants. Au final ils furent déclarés coupables et durent payer chacun la somme de 2000 euro de dommage et intérêt pour coup et blessures contre leurs agresseurs !
 
Ne soyons plus dupe ! Cessons de prendre la perche chaque fois que la république nous la tend ! 
Un bon royaliste efficace doit être libre et non enfermé dans les geôles de la république. Tous les régimes totalitaires ont toujours réprimé les opposants politiques ! La république en France n'est pas exemptée de cette méthode qui lui vaut largement le titre de régime totalitaire par excellence !
 
Donc soyons vigilants à l'avenir ! Le royaume de France à besoin de nous libres et vivants et non enfermés ou morts dans une quelconque guerre après mobilisation générale ! Apprenons à agir intelligemment sans jamais donner au système ce qu'il veut de nous.
 
La république est un régime qui gouverne mal mais qui se défend bien, ne l'oublions jamais et quoi qu'il arrive ne baissons jamais les bras.

G.A.R.


Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article