Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

A LIRE

Vive le Roi ! 

vive le roi
Vive le Roi ! de Mgr Louis-Gaston de Segur

Pour commander le livre : http://amzn.to/19epz9

Pourquoi, après cinq ou six essais, plus misérables les uns que les autres, la France tourne enfin ses regards vers le principe monarchique ? Parce qu’elle ne voit plus de salut que là.

-----------------

Recueil de Prières : du IXe au XVIIe siècle

Pour commander le livre : http://amzn.to/19epz9W

« Recueil de Prières » est un ouvrage réunissant près de 400 prières choisies, du IXe au XVIIe siècle. Un petit livre, qui délasse l’esprit en charmant le cœur.

  -----------------

La Monarchie libératrice  Petit Manuel du Royaliste

Petit-Manuel-du-Royaliste.jpg

 Pour commander le livre : http://amzn.to/1DW7XIu

Ce manuel est rédigé de façon claire et concise, accessible au plus grand nombre et répond aux questions les plus courantes posées sur le royalisme : la monarchie et le Roi de France pour un système de gouvernement efficace qui enterrera définitivement une république à bout de souffle, maçonnique, cosmopolite, financière asservissant les peuples.

-----------------

 

« Le principe royal ne repose pas sur la foi que l’on a ou que l’on n’a pas en lui.

Il importe peu qu’on y croie ou que l’on n’y croie plus, et que les incrédules soient innombrables.

Cela ne peut se peser. Dieu est Dieu, et le roi est le roi.»

Jean Raspail

 

Démocratie Royale ?

« La démocratie en France avant la révolution française s'exerçait à l'intérieur des corps sociaux corporatifs, une démocratie qui a duré 7 siècles. Cette démocratie n'arrangeant pas les nouvelles fortunes financières apatrides et maçonniques, elles la firent abolir définitivement dans leur schéma le 4 août 1789, en abolissant les corporations par la suppression des privilèges de celles-ci et des provinces, le peuple a plus perdu le 4 août que la Noblesse.

La seule démocratie vertueuse est celle qui s'exerce donc à l'intérieur de corps sociaux. C'est ce qu'on appelle LA DEMOCRATIE ROYALE.

Nous rappelons à nos lecteurs, que le Roi de France est le lieutenant de  Dieu sur terre, que restaurer le règne social de Jésus-Christ, si on poursuit la logique honnêtement, et jusqu'au bout, se fera en restaurant la monarchie catholique, en suivant les Lois Fondamentales du Royaume, qui désignent à l'heure actuelle le Roi de France, Louis XX, puisque le Roine peut pas être choisi par des hommes, mais par Dieu.

Tout le reste n'étant qu'élucubrations, manipulations et intérêts privés. La France qui est aujourd'hui en quatrième position des pays athées dans le monde, suite à une subversion constante au cours des siècles, des massacres pendant la période révolutionnaire, puis une propagande d'une violence inouïe depuis lors, était avant l'établissement du laïcisme – religion maçonnique –  la Fille aînée de l'Église.

Le Roi de France était désigné par le titre de Fils aîné de l'Église, qui peut être comparé à celui de Très

chrétien, également spécifique au roi de France. Certains rites religieux ne s’appliquaient qu’au roi de France et lui rappelaient son statut particulier de roi très chrétien. Ce titre fut  également appliqué indifféremment  au roi et au peuple de France, peuple très chrétien ou au territoire français et devint peu à peu un objet de gloire, une justification d'être, apportant aux Français la certitude  d'être un élément important du plan  de Dieu dans l'ordre du monde au cours des temps.

 

Sa Sainteté le Pape Pie VI : « La Monarchie le meilleur des gouvernements »

Publié par Démocratie Royale

Sans perdre de temps en de banales frivolités, voici un parfait exemple qui prouve et qui explique que la France est un pays occupé par le contrôle de "puissances", aux conséquences terriblement néfastes pour la France.

 

 

Voici donc ce que l'on peut lire sur internet :

 

« Le soutien extérieur du système à Marine Le Pen ne doit pas faire oublier comment ce qui fut le mouvement national a été noyauté de l’intérieur. À ce titre l’arrivée et l’accession à des postes majeurs de personnes telles que Jean-Richard Sulzer sont exemplaires.

 

Né le 22 août 1947 à Besançon, Jean-Richard Sulzer habite à Neuilly-sur-Seine, l’une des communes les plus riches de France, très courue par la communauté israélite dont il est lui-même issu. C’est dans cette ville, fief des Sarközy-Sebaoun où il prit sa carte de l’UMP.

 

[…]

 

Homme du régime, il a été "honoré", entre autres, des titres de chevalier dans l’Ordre National du Mérite, chevalier des Palmes Académiques ; il a reçu la médaille d’Argent de la Ville de Paris (pour d’évidentes raisons) et la médaille de Bronze de la Jeunesse et des Sports. Bruno Gollnisch, universitaire d’un tout autre niveau, n’a jamais obtenu la moindre récompense du système...

 

 Au-delà d'un parcours politique d'apparence chaotique (des centristes au vote Mitterrand, de l'UMP de Chirac au néo-FN de Marine Le Pen), les grandes lignes d'un engagement apparaissent, celles de la défense d'une République maçonnique irrémédiablement ennemie de la France par l'alliance entre la droite libéraliste et conservatrice et l'extrême droite sionisée et débarrassée de tous ses éléments nationalistes. »

 

Source : Club-Acacia / National, social et radical.

http://goo.gl/wcsgc

 

 

Toujours issu du même article, voici un extrait d'une entrevue entre Audrey Guibert et Jean-Richard Sulzer, pour le journal Aviso :

 

 

« Question A.G. : Comment conciliez-vous ce souhait de voir la droite parlementaire nouer des accords avec la droite nationale [sic] avec votre engagement philosophique qui n’est un mystère pour personne ?

 

Réponse J.R.S. : Parlons clair [rigoureusement sic] : je ne suis pas seul dans ce cas. Certains peuvent le révéler, d’autres non. Si je venais à trahir des secrets, ce que je ne ferai pas, vous seriez étonné. Je cultive effectivement une philosophie de la tolérance réciproque. Il faut écouter et savoir écouter l’autre, et percevoir les évolutions respectives. Il me semble que ni la droite nationale, ni les obédiences philosophiques ne prospéreraient grandement, et c’est un euphémisme, si les fondamentalismes islamiques venaient à prendre le contrôle de tout ou partie des leviers de commander du territoire français et européen, ou à gommer les acquis de notre [rigoureusement sic] civilisation. »

 

Source : Club-Acacia / National, social et radical.

http://goo.gl/wcsgc

 

 

Dans le même registre, voici un autre extrait d'article :

 

« Depuis plus de 200 ans, les francs-maçons ont été en France à l'origine de toutes les lois anti-nationales : propagateurs du libéralisme et de l'individualisme, promoteurs de l'immigration et de l'ouverture des frontières, instigateurs de la monnaie unique, ce sont les mêmes qui ont activement lutté pour l'instauration de l'avortement de masse, instrument du génocide français, l'abolition de la peine de mort et qui aujourd'hui se mobilisent pour la légalisation des drogues, la régularisation des clandestins et la dissolution de la France dans l'Union européenne. »

 

Source : Synthèse Nationale

http://goo.gl/sTRDb

 

Bilan de l'affaire :

 

Afin de (soit-disant), préserver la France de :

 

la prise de "contrôle de tout ou partie des leviers de commandes du territoire français et européen [...]"(sic), par "les fondamentalistes islamiques" (sic),

 

les Français devraient rester sous l'emprise de la franc-maçonnerie. (Logique purement démentielle.)

 

Celle-là même qui est à l'origine, (certains diront "coupable"), d'une politique rendant possible cette "prise de contrôle" par "les fondamentalistes islamiques".  

 

 

Voici résumé, une parfaite illustration d'une grossière et récurrente méthode de manipulation, utilisée par le régime en place dans notre pays, afin de mieux le maintenir en otage, pieds et poings liés.

 

Méthode que l'on peut qualifier, "de l'étau", ou "de la mâchoire" et qui consiste à créer des situations, conditionnant les décisions à prendre, les choix à faire en étant pris "entre deux feux", entre deux problèmes. Sordide et inconfortable position, qui mène à préférer "la peste ou le choléra".

 

C'est ainsi qu'en espérant résoudre un problème, on conserve l'autre, pour au final n'avoir rien résolu du tout, comme la situation du pays le prouve.

 

Je signale au passage, comme l'histoire le démontre, que dans cette position schizophrène, cette diablerie du "moins pire", les Français ont tendance à vouloir se débarrasser de l'effet, mais jamais de la cause.

 

Nous pouvons sur ce point, féliciter le travail d'un certain personnel éducatif et médiatique, dont le mécanisme est lourdement et quotidiennement propagé, afin de conditionner l'esprit des Français, ainsi que les détourner des réels problèmes.

 

Martèlement tellement récurrent, qu'il semble même qu'une majorité éprouve pour "la voix du maître", une aberrante addiction. Poussant ainsi la France occupée, à trouver ses modèles et ses sauveurs dans le camp de l'anti-France. Ce qui, à moins d'être drogué à la déception, est plus qu'affligeant.

 

Mais il faut bien admettre qu'à grands coups d'une histoire de France rédigée à la sauce des vainqueurs, à force de tout faire pour dégoûter les Français de la France, et leur donner honte d'être Français, il peut devenir difficile voire impossible, de savoir ce qu'être Français signifie.

 

Entraînant ainsi, la même difficulté à démasquer l'ennemi, et à le prendre dans cette confusion, pour un allié, pour un sauveur. Celui-là même qui le moment venu, ne manque jamais de poignarder la France, en général dans le dos.

 

Et c'est ainsi qu'avance lentement mais sûrement, la dissolution de la France, de son peuple, de ses traditions, au profit de l'immonde bouillie mono-culturaliste et totalitaire, du Nouvel Ordre Mondial.

 

En plus d'identifier l'ennemi, de savoir de reconnaître, lui, ses méthodes et ses buts, il est grand tempsde songer à secouer notre si belle France, afin d'en chasser tous ces parasites du pouvoir, qui ont mis notre prodigieux pays en état d'agonie.

 

Lui ayant de surcroît, fait perdre (ou achève de lui faire perdre toute) sa souveraineté, (liberté, indépendance) : politique, économique, énergétique, militaire, alimentaire, culturelle, menant ainsi notre pays et tout son équipage, tout droit vers un naufrage et une mort programmée par le projet mondialiste, et piloté en France, par la république.

 

Naufrage rythmé par des crises à n'en plus finir, une précarisation générale, une baisse du pouvoir d'achat impliquant que le bon peuple de France se serre toujours davantage la ceinture, tandis que le pouvoir lui, ne fait qu'enrichir son régime "d'auto-gavage", ne le faisant plus que grossir, sur le dos des Français, qui me semble-t-il, arrivent à bout de souffle, de force et de patience.

 

Naufrage également rythmé par des risques grandissants de guerre et de conflits civils ethniques et religieux, outrageusement alimentés par les médias du système, alignés au garde-à-vous de la "pensée unique" mondialiste.

 

Il faut tout de même bien avouer qu'au regard de notre histoire, la France qui marchait sur la voie d'une glorieuse destiné, était la dernière à mériter une pareille tragédie politique, un tel fiasco, une telle insulte à son âme.

 

Face à cela, il devient prioritaire de comprendre le principe qui veut, qu'en ce bas-monde, les tenanciers aiment à créer des problèmes, pour apporter leurs solutions. Solutions, qui, pas après pas, nous enfoncent chaque fois un peu plus dans l'engloutissement général.

 

Il devient également urgent de quitter le paradigme, toxique et faux, martelé par la république dès l'entrée sur les bancs de ses écoles, ainsi que tout espoir et croyance envers des promesses politiques éternellement vaines depuis 2 siècles, n'entraînant que confusion, division et opposition sociale, précarisation et déconstruction de la France.

 

L'heure est venue de procéder à une exfiltration de ces clivages politiques alimentés par la "république des copains", et qui contrairement à ce beaucoup pensent, ne jouent pas dans des clubs différents, mais bel et bien sous un seul et même maillot, celui de la république VS La France !

 

Oublions un temps le "complot". Pour en arriver à un tel carnage politique, économique, social, moral, environnemental et spirituel, alors que les dirigeants disposent de pouvoirs et de moyens financiers jamais vu dans l'histoire humaine, il faut bien admettre que, si ces gens ne nous veulent pas le plus grand mal, leur incompétence représente un danger dont il faut se défaire au plus vite.

 

Si l'on met tout bout à bout, si l'on tient compte de tout, ce ne sont plus des lois et encore moins des promesses politiques qui vont nous éviter le naufrage, mais c'est bel et bien un grand changement qui s'impose.

 

Et si dans cette débâcle annoncée, la France ne retourne pas à son régime créateur, à ce régime qui lui a donné vie durant 1 300 ans, et qui a fait d'elle la première puissance mondiale et tout à la fois le pays prodigieux de la douceur de vivre, alors c'est de la démence pure et dure.

 

C'est le moment de la Cohésion Française, pour la défense de notre dénominateur commun à tous, la France, et notre Vie en France.

 

Vive le Roi.

 

Vigo B.

 

Epilogue :

 

« C’est l’histoire d’un oiseau qui vole si haut, si haut que ses ailes gèlent. Il tombe alors et s’écrase dans une prairie. Toujours pas rechauffé, il allait mourir de froid, quand une vache arrive et lui lâche une bouse dessus. La chaleur réveille l’oiseau, et il appelle a l’aide. Un renard l’entend, arrive, et le mange.

 

Moralités : 

1) Ne vole pas trop haut. Plus dure sera la chute. 

2) Celui qui te flanque dans la merde n’est pas forcément ton ennemi. 

3) Celui qui t’en sort n’est pas forcément ton ami. 

4) Quand tu es déjà dans la merde, tu ferais mieux de te taire. »

Blague de l'ex-RDA datant de 1965.

 

1789 : un génocide français ! Un coup d'état maquillé en "révolution" ! La France est un pays occupé par un pouvoir anti-France !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article