Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog


Selon l’expert allemand et Jùrgen Kùlbel, nul doute que c’est le Mossad israélien qui est derrière l'assassinat de l'ancien premier ministre libanais Rafic Hariri.


Dans une conférence de presse tenue à Beyrouth en présence de l’avocate libanaise, Maître May Khansa', l'expert allemand a dit détenir des documents et des preuves sur l'implication de l’entité sioniste, et services américains et européens dans le plan qui visait à liquider Hariri.


L'expert allemand a qualifié de "trompeur" l'ancien enquêteur international Detlev Melhis, et de "criminel", son adjoint Gerhard Lehman.

 «  Souvenez-vous qu’un avion de type Awacs survolait le lieu au moment du crime. Et que les lignes téléphoniques ont toutes été coupées à ce moment », a tenu à rappeler Kùlbel qui a rédigé un livre sur cet évènement, intitulé : les preuves cachées dans l’affaire de l’assassinat de Hariri ».

 Selon lui, des agents du Mossad se trouvaient bel et bien sur le lieu du crime. Dont entre autre  « une femme américaine, Tara Todras-Whitehill (de confession juive, ndlr) qui travaille dans la photographie et les télécommunications ainsi que son fiancé, également juif américain, un ancien officier de l’armée américaine et expert en explosif ayant servi en Afghanistan, et répondant du nom Andrew Axiom.


L’expert allemand révèle que Tara travaille actuellement en "Israël" ou elle a été vue en compagnie des responsables israéliens. Alors que son fiancé a travaillé au Liban sous couvert d’un professeur à l’Université américaine alors qu’il tentait selon lui de collecter des informations et de pénétrer le Hezbollah et les autres partis nationalistes libanais avant de quitter le pays du cèdre en l’an 2006.


Il a suggéré aux enquêteurs libanais de revenir aux archives de l’Université américaine et de sureté générale pour s’enquérir sur ses informations.


Kulbel est sûr que cette femme est entrée au Liban le 14 février 2005, qu’elle a été vue sur le lieu du crime le jour même, puis dans la rue AlHamra à Beyrouth ultérieurement.


Alors qu’elle vit actuellement en Israël. En effet, son répertoire de photographies pour le compte de l’Associeted Press en dénombre  plusieurs prises pour des évènements israéliens intérieurs. Il semble aussi qu’elle ait couvert les révolutions égyptienne et yéménite.


Quant à son repertoire libanais, il comprend quelques photographies de défilés militaires que le Hezbollah organisait avant 2006.

 

L.Mazboudi

 

 

Source : http://www.almanar.com.lb/french/adetails.php?eid=24556&cid=18&fromval=1&frid=18&seccatid=23&s1=1


Tag(s) : #Politique-Société

Partager cet article

Repost 0