Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La Terre sainte existe en Picardie

L'ancien maire de Lesdins, Alain Richet, inaugure une photo pivotante de Jean Paul II et Mère Teresa. (PhotoGUILLAUME CLÉMENT)

 

À Lesdins, dans l'Aisne, on ne s'embarrasse pas avec le principe de laïcité pour afficher sa foi sur l'espace public. Dernier exemple en date avec l'installation d'un portrait de Jean Paul II.


Lourdes n'a qu'à bien se tenir. À Lesdins, dans l'Aisne, près de Saint-Quentin, une poignée de fidèles s'emploie à faire de ce petit village une sorte de Terre sainte. «J'imagine bien un pèlerinage des Polonais de Picardie, on peut faire de la place pour les accueillir », se prend à rêver Alain Richet.

 

L'ancien maire de Lesdins, Alain Richet, inaugure une photo pivotante de Jean Paul II et Mère Teresa. (PhotoGUILLAUME CLÉMENT)

publicité

 

 

L'ancien maire de la commune (1977 à 2001) incarne cette foi inébranlable. Son dernier coup, et non des moindres, l'installation, mardi, d'un portrait de Mère Teresa et Jean Paul II à l'intérieur du cimetière.


Scellée sur un socle pivotant à 180 degrés, l'image papale sera visible de jour comme de nuit par les nombreux automobilistes qui empruntent le rond-point de l'église. Alain Richet a ainsi voulu marquer sa dévotion au pape polonais, à l'occasion de sa béatification qui interviendra le 1er mai prochain. «La France ne souligne pas assez l'importance de cet événement, nous, on crée l'événement, et ça le mérite, non de non. »


Dans ce joli et paisible village de l'Aisne, la soudaine apparition papale n'a eu cependant que peu d'effet sur les ouailles. «Bof, m'intéresse pas », théorise le patron du café. «L'église et moi, ça fait deux, mais ça me gêne pas », philosophe le boucher Thierry Ferré. Ou encore, «Je préfère voir la tête de Jean Paul II plutôt que celle de Benoît XVI », développe Sylvie Devrière, habitante de Lesdins.


Dans la commune, pas grand monde pour s'émouvoir des «illuminations » d'Alain Richet et de ses apôtres de la paroisse Saint-Martin L'Escaut. Car la dévotion ne s'arrête pas à l'installation d'un portrait du pape sur le domaine public.


À peine l'inauguration terminée, l'ancien maire insiste pour nous faire voir la réalisation dont il est le plus fier. Nous ne serons pas déçus. Dans le bas du village, tout près de la Maison des associations, la maison de Dieu ! Une immense crèche d'environ 15 mètres de large sur 3 mètres de haut, construite en pierre, annonce la couleur.

Tout près, une mosaïque représentant la scène de la Vierge à l'enfant complète le tableau, un brin baroque. «C'est de toute beauté », s'émeuvent les paroissiens.


Le principe de laïcité, dit l'ancien maire, «on s'en fout »

Construits sur le domaine public, soit en contradiction avec la loi de 1905, ces deux monuments interpellent. Au mois de décembre, à Montiers, dans l'Oise, une crèche temporaire a été déclarée illégale par le tribunal administratif pour beaucoup moins que ça. « Attention, il y a eu des délibérations de la mairie », s'honore Alain Richet.


Et le principe de laïcité ? «On s'en fout, coupe l'ancien maire. Nos racines sont chrétiennes, c'est comme ça, imaginez des villages sans églises ? Beaucoup trop de catholiques cachent leurs convictions, moi, je ne les cache pas. »


C'est le moins que l'on puisse dire. Après la crèche, la Vierge à l'enfant et le portrait papal, la commune s'apprête à vivre un nouveau grand moment de spiritualité.


Mercredi 18 mai, l'évêque de Soissons, Hervé Giraud, viendra bénir un autre portrait du pape réalisé en mosaïque et déjà installé à l'intérieur de l'église. «Ce sera le summum », s'enthousiasme Alain Richet. Amen.


FABRICE JULIEN

 

Source : http://www.courrier-picard.fr/courrier/Actualites/Info-regionale/La-Terre-sainte-existe-en-Picardie

Tag(s) : #Politique-Société

Partager cet article

Repost 0