Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

A LIRE

Vive le Roi ! 

vive le roi
Vive le Roi ! de Mgr Louis-Gaston de Segur

Pour commander le livre : http://amzn.to/19epz9

Pourquoi, après cinq ou six essais, plus misérables les uns que les autres, la France tourne enfin ses regards vers le principe monarchique ? Parce qu’elle ne voit plus de salut que là.

-----------------

Recueil de Prières : du IXe au XVIIe siècle

Pour commander le livre : http://amzn.to/19epz9W

« Recueil de Prières » est un ouvrage réunissant près de 400 prières choisies, du IXe au XVIIe siècle. Un petit livre, qui délasse l’esprit en charmant le cœur.

  -----------------

La Monarchie libératrice  Petit Manuel du Royaliste

Petit-Manuel-du-Royaliste.jpg

 Pour commander le livre : http://amzn.to/1DW7XIu

Ce manuel est rédigé de façon claire et concise, accessible au plus grand nombre et répond aux questions les plus courantes posées sur le royalisme : la monarchie et le Roi de France pour un système de gouvernement efficace qui enterrera définitivement une république à bout de souffle, maçonnique, cosmopolite, financière asservissant les peuples.

-----------------

 

« Le principe royal ne repose pas sur la foi que l’on a ou que l’on n’a pas en lui.

Il importe peu qu’on y croie ou que l’on n’y croie plus, et que les incrédules soient innombrables.

Cela ne peut se peser. Dieu est Dieu, et le roi est le roi.»

Jean Raspail

 

Démocratie Royale ?

« La démocratie en France avant la révolution française s'exerçait à l'intérieur des corps sociaux corporatifs, une démocratie qui a duré 7 siècles. Cette démocratie n'arrangeant pas les nouvelles fortunes financières apatrides et maçonniques, elles la firent abolir définitivement dans leur schéma le 4 août 1789, en abolissant les corporations par la suppression des privilèges de celles-ci et des provinces, le peuple a plus perdu le 4 août que la Noblesse.

La seule démocratie vertueuse est celle qui s'exerce donc à l'intérieur de corps sociaux. C'est ce qu'on appelle LA DEMOCRATIE ROYALE.

Nous rappelons à nos lecteurs, que le Roi de France est le lieutenant de  Dieu sur terre, que restaurer le règne social de Jésus-Christ, si on poursuit la logique honnêtement, et jusqu'au bout, se fera en restaurant la monarchie catholique, en suivant les Lois Fondamentales du Royaume, qui désignent à l'heure actuelle le Roi de France, Louis XX, puisque le Roine peut pas être choisi par des hommes, mais par Dieu.

Tout le reste n'étant qu'élucubrations, manipulations et intérêts privés. La France qui est aujourd'hui en quatrième position des pays athées dans le monde, suite à une subversion constante au cours des siècles, des massacres pendant la période révolutionnaire, puis une propagande d'une violence inouïe depuis lors, était avant l'établissement du laïcisme – religion maçonnique –  la Fille aînée de l'Église.

Le Roi de France était désigné par le titre de Fils aîné de l'Église, qui peut être comparé à celui de Très

chrétien, également spécifique au roi de France. Certains rites religieux ne s’appliquaient qu’au roi de France et lui rappelaient son statut particulier de roi très chrétien. Ce titre fut  également appliqué indifféremment  au roi et au peuple de France, peuple très chrétien ou au territoire français et devint peu à peu un objet de gloire, une justification d'être, apportant aux Français la certitude  d'être un élément important du plan  de Dieu dans l'ordre du monde au cours des temps.

 

Sa Sainteté le Pape Pie VI : « La Monarchie le meilleur des gouvernements »

Publié par Démocratie Royale

La Terre sainte existe en Picardie

L'ancien maire de Lesdins, Alain Richet, inaugure une photo pivotante de Jean Paul II et Mère Teresa. (PhotoGUILLAUME CLÉMENT)

 

À Lesdins, dans l'Aisne, on ne s'embarrasse pas avec le principe de laïcité pour afficher sa foi sur l'espace public. Dernier exemple en date avec l'installation d'un portrait de Jean Paul II.


Lourdes n'a qu'à bien se tenir. À Lesdins, dans l'Aisne, près de Saint-Quentin, une poignée de fidèles s'emploie à faire de ce petit village une sorte de Terre sainte. «J'imagine bien un pèlerinage des Polonais de Picardie, on peut faire de la place pour les accueillir », se prend à rêver Alain Richet.

 

L'ancien maire de Lesdins, Alain Richet, inaugure une photo pivotante de Jean Paul II et Mère Teresa. (PhotoGUILLAUME CLÉMENT)

publicité

 

 

L'ancien maire de la commune (1977 à 2001) incarne cette foi inébranlable. Son dernier coup, et non des moindres, l'installation, mardi, d'un portrait de Mère Teresa et Jean Paul II à l'intérieur du cimetière.


Scellée sur un socle pivotant à 180 degrés, l'image papale sera visible de jour comme de nuit par les nombreux automobilistes qui empruntent le rond-point de l'église. Alain Richet a ainsi voulu marquer sa dévotion au pape polonais, à l'occasion de sa béatification qui interviendra le 1er mai prochain. «La France ne souligne pas assez l'importance de cet événement, nous, on crée l'événement, et ça le mérite, non de non. »


Dans ce joli et paisible village de l'Aisne, la soudaine apparition papale n'a eu cependant que peu d'effet sur les ouailles. «Bof, m'intéresse pas », théorise le patron du café. «L'église et moi, ça fait deux, mais ça me gêne pas », philosophe le boucher Thierry Ferré. Ou encore, «Je préfère voir la tête de Jean Paul II plutôt que celle de Benoît XVI », développe Sylvie Devrière, habitante de Lesdins.


Dans la commune, pas grand monde pour s'émouvoir des «illuminations » d'Alain Richet et de ses apôtres de la paroisse Saint-Martin L'Escaut. Car la dévotion ne s'arrête pas à l'installation d'un portrait du pape sur le domaine public.


À peine l'inauguration terminée, l'ancien maire insiste pour nous faire voir la réalisation dont il est le plus fier. Nous ne serons pas déçus. Dans le bas du village, tout près de la Maison des associations, la maison de Dieu ! Une immense crèche d'environ 15 mètres de large sur 3 mètres de haut, construite en pierre, annonce la couleur.

Tout près, une mosaïque représentant la scène de la Vierge à l'enfant complète le tableau, un brin baroque. «C'est de toute beauté », s'émeuvent les paroissiens.


Le principe de laïcité, dit l'ancien maire, «on s'en fout »

Construits sur le domaine public, soit en contradiction avec la loi de 1905, ces deux monuments interpellent. Au mois de décembre, à Montiers, dans l'Oise, une crèche temporaire a été déclarée illégale par le tribunal administratif pour beaucoup moins que ça. « Attention, il y a eu des délibérations de la mairie », s'honore Alain Richet.


Et le principe de laïcité ? «On s'en fout, coupe l'ancien maire. Nos racines sont chrétiennes, c'est comme ça, imaginez des villages sans églises ? Beaucoup trop de catholiques cachent leurs convictions, moi, je ne les cache pas. »


C'est le moins que l'on puisse dire. Après la crèche, la Vierge à l'enfant et le portrait papal, la commune s'apprête à vivre un nouveau grand moment de spiritualité.


Mercredi 18 mai, l'évêque de Soissons, Hervé Giraud, viendra bénir un autre portrait du pape réalisé en mosaïque et déjà installé à l'intérieur de l'église. «Ce sera le summum », s'enthousiasme Alain Richet. Amen.


FABRICE JULIEN

 

Source : http://www.courrier-picard.fr/courrier/Actualites/Info-regionale/La-Terre-sainte-existe-en-Picardie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

SOPHOCLE 16/04/2011 09:55


Bravo Monsieur le Maire!
Voilà le type même du penseur-libre!