Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

A LIRE

Vive le Roi ! 

vive le roi
Vive le Roi ! de Mgr Louis-Gaston de Segur

Pour commander le livre : http://amzn.to/19epz9

Pourquoi, après cinq ou six essais, plus misérables les uns que les autres, la France tourne enfin ses regards vers le principe monarchique ? Parce qu’elle ne voit plus de salut que là.

-----------------

Recueil de Prières : du IXe au XVIIe siècle

Pour commander le livre : http://amzn.to/19epz9W

« Recueil de Prières » est un ouvrage réunissant près de 400 prières choisies, du IXe au XVIIe siècle. Un petit livre, qui délasse l’esprit en charmant le cœur.

  -----------------

La Monarchie libératrice  Petit Manuel du Royaliste

Petit-Manuel-du-Royaliste.jpg

 Pour commander le livre : http://amzn.to/1DW7XIu

Ce manuel est rédigé de façon claire et concise, accessible au plus grand nombre et répond aux questions les plus courantes posées sur le royalisme : la monarchie et le Roi de France pour un système de gouvernement efficace qui enterrera définitivement une république à bout de souffle, maçonnique, cosmopolite, financière asservissant les peuples.

-----------------

 

« Le principe royal ne repose pas sur la foi que l’on a ou que l’on n’a pas en lui.

Il importe peu qu’on y croie ou que l’on n’y croie plus, et que les incrédules soient innombrables.

Cela ne peut se peser. Dieu est Dieu, et le roi est le roi.»

Jean Raspail

 

Démocratie Royale ?

« La démocratie en France avant la révolution française s'exerçait à l'intérieur des corps sociaux corporatifs, une démocratie qui a duré 7 siècles. Cette démocratie n'arrangeant pas les nouvelles fortunes financières apatrides et maçonniques, elles la firent abolir définitivement dans leur schéma le 4 août 1789, en abolissant les corporations par la suppression des privilèges de celles-ci et des provinces, le peuple a plus perdu le 4 août que la Noblesse.

La seule démocratie vertueuse est celle qui s'exerce donc à l'intérieur de corps sociaux. C'est ce qu'on appelle LA DEMOCRATIE ROYALE.

Nous rappelons à nos lecteurs, que le Roi de France est le lieutenant de  Dieu sur terre, que restaurer le règne social de Jésus-Christ, si on poursuit la logique honnêtement, et jusqu'au bout, se fera en restaurant la monarchie catholique, en suivant les Lois Fondamentales du Royaume, qui désignent à l'heure actuelle le Roi de France, Louis XX, puisque le Roine peut pas être choisi par des hommes, mais par Dieu.

Tout le reste n'étant qu'élucubrations, manipulations et intérêts privés. La France qui est aujourd'hui en quatrième position des pays athées dans le monde, suite à une subversion constante au cours des siècles, des massacres pendant la période révolutionnaire, puis une propagande d'une violence inouïe depuis lors, était avant l'établissement du laïcisme – religion maçonnique –  la Fille aînée de l'Église.

Le Roi de France était désigné par le titre de Fils aîné de l'Église, qui peut être comparé à celui de Très

chrétien, également spécifique au roi de France. Certains rites religieux ne s’appliquaient qu’au roi de France et lui rappelaient son statut particulier de roi très chrétien. Ce titre fut  également appliqué indifféremment  au roi et au peuple de France, peuple très chrétien ou au territoire français et devint peu à peu un objet de gloire, une justification d'être, apportant aux Français la certitude  d'être un élément important du plan  de Dieu dans l'ordre du monde au cours des temps.

 

Sa Sainteté le Pape Pie VI : « La Monarchie le meilleur des gouvernements »

Publié par Démocratie Royale

Décryptage de l'accusation de l'ONU, qui n'a pas du tout pris en compte le rapport présenté par le Saint-Siège. Sur la Bussola, le directeur Riccardo Cascioli montre que des lobbys ont influencé le rapport de l'ONU (article traduit par Benoît-et-moi) :


    "Revenant sur les chiffres avancés par la commission, il rappelle qu'il existe dans le monde quelque 30 mille sites internet pédophiles, impliquant 12 millions de mineurs. Le tout générant un chiffre d'affaire gigantesque, dépassé seulement par le trafic de drogue, et celui des armes.

    Chiffres effroyables: si ces messieurs se souciaient vraiment de la protection des enfants, ils feraient beaucoup plus de bruit contre d'autres pays que contre le Saint-Siège, qui, entre autres choses, est la seule entité internationale à avoir agi de façon décisive pour contrer le phénomène, avec une réussite évident qui devrait servir d'exemple.

    Si de plus ils lisaient attentivement les recherches menées sur les cas impliquant des prêtres catholiques, ils ne pourraient manquer de remarquer que les cas de pédophilie sont une petite proportion des abus sur mineurs. La pédophilie au sens strict, en effet, a pour objet de désir les enfants en pré-puberté; à peu près 80% des affaires qui ont pour responsables des prêtres, cependant, concerne certes des mineurs, mais adolescents et maculins. C'est-à-dire qu'il s'agit d'une forme d'homosexualité appelé éphébophilie. Le problème dans l'Eglise, comme nous l'avons dit à plusieurs reprises, est donc beaucoup plus l'homosexualité que la pédophilie.

    Mais ce sont des données qui ne sont pas faciles à mettre en évidence, parce ceux qui tirent les ficelles dans ces campagnes contre l'Eglise sont précisément les associations gays, et celles pro-avortement. Et on le comprend bien, à partir du contenu du document anti-Saint-Siège: la pédophilie n'est qu'un prétexte pour attaquer la position de l'Eglise sur l'homosexualité, l'avortement et la contraception. Ce sont les véritables enjeux qui sont au cœur des puissants de ce monde, les questions où la seule véritable résistance est le fait de l'Eglise catholique dans tous les forums internationaux, parce que l'Eglise n'a à défendre que la dignité et l'irréductibilité de l'homme, fait à l'image et à la ressemblance de Dieu.

    C'est pour cela qu'elle est attaquée si durement, et qu'on ne regarde pas aux mensonges pour arriver à l'objectif.  Le document d'hier indique également une dangereuse élévation du niveau des attaques: jamais on n'était parvenu à ce point, jamais un organe de l'ONU n'était arrivé de manière explicite à la demande pressante de changement de la doctrine et du Code de Droit canonique, en matière d'homosexualité, d'avortement, de contraception. Il s'agit d'une violation flagrante de la liberté religieuse, sans précédent. Et probablement un prélude à une saison difficile pour l'Eglise.

    À cet égard, une dernière remarque est nécessaire: il ne faut pas sous-estimer le fait que les requêtes de la part de l'ONU pour changer la doctrine catholique sur l'avortement, la contraception, l'homosexualité, se combinent parfaitement avec les demandes provenant de certaines Églises locales et des Conférences épiscopales qui, dans la perspective du prochain Synode sur la Famille, viennent à découvert, comme le prouve le cas de l'Eglise allemande.

    Peut-être que c'est une coïncidence, peut-être pas, le fait est que cette "soudure" nous dit que dans les prochains mois, nous pouvons nous attendre à un véritable bombardement contre l'Eglise. De l'extérieur et de l'intérieur."

Source

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

d'Artagnan 07/02/2014 15:04

Ce que la république nous cache:

http://hiddenrebellion.com/