Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

A LIRE

Vive le Roi ! 

vive le roi
Vive le Roi ! de Mgr Louis-Gaston de Segur

Pour commander le livre : http://amzn.to/19epz9

Pourquoi, après cinq ou six essais, plus misérables les uns que les autres, la France tourne enfin ses regards vers le principe monarchique ? Parce qu’elle ne voit plus de salut que là.

-----------------

Recueil de Prières : du IXe au XVIIe siècle

Pour commander le livre : http://amzn.to/19epz9W

« Recueil de Prières » est un ouvrage réunissant près de 400 prières choisies, du IXe au XVIIe siècle. Un petit livre, qui délasse l’esprit en charmant le cœur.

  -----------------

La Monarchie libératrice  Petit Manuel du Royaliste

Petit-Manuel-du-Royaliste.jpg

 Pour commander le livre : http://amzn.to/1DW7XIu

Ce manuel est rédigé de façon claire et concise, accessible au plus grand nombre et répond aux questions les plus courantes posées sur le royalisme : la monarchie et le Roi de France pour un système de gouvernement efficace qui enterrera définitivement une république à bout de souffle, maçonnique, cosmopolite, financière asservissant les peuples.

-----------------

 

« Le principe royal ne repose pas sur la foi que l’on a ou que l’on n’a pas en lui.

Il importe peu qu’on y croie ou que l’on n’y croie plus, et que les incrédules soient innombrables.

Cela ne peut se peser. Dieu est Dieu, et le roi est le roi.»

Jean Raspail

 

Démocratie Royale ?

« La démocratie en France avant la révolution française s'exerçait à l'intérieur des corps sociaux corporatifs, une démocratie qui a duré 7 siècles. Cette démocratie n'arrangeant pas les nouvelles fortunes financières apatrides et maçonniques, elles la firent abolir définitivement dans leur schéma le 4 août 1789, en abolissant les corporations par la suppression des privilèges de celles-ci et des provinces, le peuple a plus perdu le 4 août que la Noblesse.

La seule démocratie vertueuse est celle qui s'exerce donc à l'intérieur de corps sociaux. C'est ce qu'on appelle LA DEMOCRATIE ROYALE.

Nous rappelons à nos lecteurs, que le Roi de France est le lieutenant de  Dieu sur terre, que restaurer le règne social de Jésus-Christ, si on poursuit la logique honnêtement, et jusqu'au bout, se fera en restaurant la monarchie catholique, en suivant les Lois Fondamentales du Royaume, qui désignent à l'heure actuelle le Roi de France, Louis XX, puisque le Roine peut pas être choisi par des hommes, mais par Dieu.

Tout le reste n'étant qu'élucubrations, manipulations et intérêts privés. La France qui est aujourd'hui en quatrième position des pays athées dans le monde, suite à une subversion constante au cours des siècles, des massacres pendant la période révolutionnaire, puis une propagande d'une violence inouïe depuis lors, était avant l'établissement du laïcisme – religion maçonnique –  la Fille aînée de l'Église.

Le Roi de France était désigné par le titre de Fils aîné de l'Église, qui peut être comparé à celui de Très

chrétien, également spécifique au roi de France. Certains rites religieux ne s’appliquaient qu’au roi de France et lui rappelaient son statut particulier de roi très chrétien. Ce titre fut  également appliqué indifféremment  au roi et au peuple de France, peuple très chrétien ou au territoire français et devint peu à peu un objet de gloire, une justification d'être, apportant aux Français la certitude  d'être un élément important du plan  de Dieu dans l'ordre du monde au cours des temps.

 

Sa Sainteté le Pape Pie VI : « La Monarchie le meilleur des gouvernements »

Publié par Démocratie Royale

alliance royaleDepuis deux cents ans, nous vivons sous le régime de la république. En voici quelques résultats actuels :

  • un chômage endémique qui dure depuis 30 ans et qui atteint près de 5 millions de personnes
  • un pouvoir d’achat estimé à 50% de moins que ce qu’il devrait être si l’on n’avait pas abandonné la préférence communautaire, c’est-à-dire une protection douanière normale
  • des délocalisations en masse qui ont réduit à une peau de chagrin notre tissu industriel
  • une délinquance qui va jusqu’à l’existence de plus de 200 zones de non droit dans lesquelles les policiers se font tirer dessus à la kalachnikov
  • une violence scolaire croissante
  • des attaques diverses et variées contre la famille
  • une école publique dans laquelle on fabrique des ignares : 40% d’illettrés à l’entrée en 6ème et 70% d’élèves en sortie de 3ème incapables d’écrire proprement le français
  • une christianophobie qu’on laisse se développer alors que d’autres religions sont choyées

En clair, les gouvernements qui se succèdent sont au service du pouvoir financier, et cela a commencé dès la révolution française. Ceux-ci ne représentent jamais la population tout entière mais seulement une fraction d’entre elle, de plus en plus faible au fil du temps comme le montre le taux d’abstention croissant lors des élections.


La république ne crée que la division


Les entreprises ont compris depuis longtemps que l’on ne peut faire du bon management sans disposer d’un référentiel. C’est le rôle de normes internationales telles que ISO 9001 par exemple.

Nos rois ont amené la France au premier rang mondial en unissant le peuple autour d’une même religion, le christianisme. Ils avaient compris que, pour gouverner un pays, il est nécessaire que toute la population ait une référence commune. Les républicains prétendent que la devise « Liberté, égalité, fraternité » remplace largement ces références chrétiennes. En fait, ils les violent tous les jours : la liberté est réservée à quelques uns, l’égalité est bafouée régulièrement par une justice au service du pouvoir et la fraternité suppose une morale commune, que les républicains sont incapables d’enseigner dans les écoles.

Chaque élection nous montre un spectacle désolant : loin de se soucier du bien commun, les politiciens veulent tous être le premier. Avec un roi, le problème ne se poserait pas puisque c’est lui le premier.

« Tout royaume divisé contre lui-même court à la ruine ; et nulle ville, nulle maison, divisée contre elle-même, ne saurait se maintenir » nous enseigne Jésus-Christ (Matt. 12, 25)


Vive le Roi, rassembleur des français


Avec le ROI, nous pourrons mettre en oeuvre le principe de subsidiarité tiré de  la doctrine sociale de l’Eglise. Cela veut dire que toute décision doit être prise au niveau le plus bas où se trouve la compétence : l’individu, la famille, la commune, le département, la région, l’Etat et, là où une délégation de pouvoir des Etats européens a été accordée, l’instance européenne correspondante. En particulier, en économie, cela consiste à protéger nos frontières par des droits de douane appropriés.

Avec le ROI, nous aurons une justice soumise à la loi de Dieu, à commencer par le Décalogue.

Avec le ROI, la priorité sera donnée à la famille, cellule de base de la société, et la vie sera respectée dès la conception.

Georges Tartaret*.

Georges Tartaret est délégué pour Paris de l'Alliance Royale et président d'Etupol (centre détudes politiques)

 

http://www.allianceroyalenievre.com/article-les-consequences-d-une-societe-sans-dieu-74319150.html

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article