Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

A LIRE

Vive le Roi ! 

vive le roi
Vive le Roi ! de Mgr Louis-Gaston de Segur

Pour commander le livre : http://amzn.to/19epz9

Pourquoi, après cinq ou six essais, plus misérables les uns que les autres, la France tourne enfin ses regards vers le principe monarchique ? Parce qu’elle ne voit plus de salut que là.

-----------------

Recueil de Prières : du IXe au XVIIe siècle

Pour commander le livre : http://amzn.to/19epz9W

« Recueil de Prières » est un ouvrage réunissant près de 400 prières choisies, du IXe au XVIIe siècle. Un petit livre, qui délasse l’esprit en charmant le cœur.

  -----------------

La Monarchie libératrice  Petit Manuel du Royaliste

Petit-Manuel-du-Royaliste.jpg

 Pour commander le livre : http://amzn.to/1DW7XIu

Ce manuel est rédigé de façon claire et concise, accessible au plus grand nombre et répond aux questions les plus courantes posées sur le royalisme : la monarchie et le Roi de France pour un système de gouvernement efficace qui enterrera définitivement une république à bout de souffle, maçonnique, cosmopolite, financière asservissant les peuples.

-----------------

 

« Le principe royal ne repose pas sur la foi que l’on a ou que l’on n’a pas en lui.

Il importe peu qu’on y croie ou que l’on n’y croie plus, et que les incrédules soient innombrables.

Cela ne peut se peser. Dieu est Dieu, et le roi est le roi.»

Jean Raspail

 

Démocratie Royale ?

« La démocratie en France avant la révolution française s'exerçait à l'intérieur des corps sociaux corporatifs, une démocratie qui a duré 7 siècles. Cette démocratie n'arrangeant pas les nouvelles fortunes financières apatrides et maçonniques, elles la firent abolir définitivement dans leur schéma le 4 août 1789, en abolissant les corporations par la suppression des privilèges de celles-ci et des provinces, le peuple a plus perdu le 4 août que la Noblesse.

La seule démocratie vertueuse est celle qui s'exerce donc à l'intérieur de corps sociaux. C'est ce qu'on appelle LA DEMOCRATIE ROYALE.

Nous rappelons à nos lecteurs, que le Roi de France est le lieutenant de  Dieu sur terre, que restaurer le règne social de Jésus-Christ, si on poursuit la logique honnêtement, et jusqu'au bout, se fera en restaurant la monarchie catholique, en suivant les Lois Fondamentales du Royaume, qui désignent à l'heure actuelle le Roi de France, Louis XX, puisque le Roine peut pas être choisi par des hommes, mais par Dieu.

Tout le reste n'étant qu'élucubrations, manipulations et intérêts privés. La France qui est aujourd'hui en quatrième position des pays athées dans le monde, suite à une subversion constante au cours des siècles, des massacres pendant la période révolutionnaire, puis une propagande d'une violence inouïe depuis lors, était avant l'établissement du laïcisme – religion maçonnique –  la Fille aînée de l'Église.

Le Roi de France était désigné par le titre de Fils aîné de l'Église, qui peut être comparé à celui de Très

chrétien, également spécifique au roi de France. Certains rites religieux ne s’appliquaient qu’au roi de France et lui rappelaient son statut particulier de roi très chrétien. Ce titre fut  également appliqué indifféremment  au roi et au peuple de France, peuple très chrétien ou au territoire français et devint peu à peu un objet de gloire, une justification d'être, apportant aux Français la certitude  d'être un élément important du plan  de Dieu dans l'ordre du monde au cours des temps.

 

Sa Sainteté le Pape Pie VI : « La Monarchie le meilleur des gouvernements »

Publié par Démocratie Royale

http://4.bp.blogspot.com/-DNspL0fhPlA/TfoMYMRjhtI/AAAAAAAADno/Mk9FM-e9_gg/s1600/Prise_de_la_Bastille300.gif
§- Les indignés de la Bastille, comme les indigènes de la République, sont les indigents de la Nation.
Ces indigestes sont indignes même de notre mépris. Les voir là, céans, tous ces malséants vautrés sur leur escalier, dans les degrés zéro de la conscience, suscite l’irrépressible envie de courir s’engager dans les chaussures à clous pour les essuyer sur leurs indistinctes gueules d’empeigne.
Telle est notre indulgence.

§- Heureusement que le grimacier polichinelle dans le tiroir du Fouquet’s est entré en campagne électorale. Comme ça, il sollicite encore les suffrages des bons bourgeois, indignés par toutes ces chienlits.

Parce qu’autrement, au temps béni des Ramatouillaye-Dati-Amarra, on aurait ceint les CRS-SS (Serviables-Soubrettes), de tabliers bleus à dentelles, pour qu’ils fassent la navette depuis le café « le Bastille »,  pour apporter des rafraichissements aux Zindignés assoiffés de justice et altérés de sang.

De justice métisse et de sang de fâchiste.

§-Car, nous l’aurons tous notés, le prurit qui démange ces morpions et ces pions est le même syndrome qui gratte l’indigne-à-Sion convenue et stipendiée. Leur programme est celui, bien compris, de la section française de l’internationale humaine (pour reprendre le concept Attalien).

En effet les zindignés pètent leurs plombs durcis :

- contre l’appauvrissement de l’uranien énamouré, privé du Droit imprescriptible à la gésine.
- contre le Viol conjugal des zépouses qui gémissent sous le poids des Maris marris, depuis la Nuit des temps
- pour la mise en ghetto des gens d'E&R, et l'érection d’un Mur de séparation prophylactique autour d'eux
- pour la cueillette libre et la vente non faussée des organes internes d’Alain Soral .

§- Les faces bouc-émissaires, les janissaires des rézos sossios, avec leur « réappropriation de l'espace public » (plutôt que l’expropriation des places privées), telles sont les impasses et les voies de garage de ces gauchistes new-look.

Et voilà pourquoi messieurs vos filles sont si bavardes.

En réalité ces bobos gogochistes jouent au vieux gauchisme de grand-papa. En Israèl-france tout le monde mime l’ancienne France.

Les maffiosi analphabètes, qui ne sont au pouvoir que pour faire du gros pognon, drapés culturellement de « Zadig et Voltaire » et qui ont éradiqué Voltaire des lycées,  imitent les ci-devant grand-bourgeois du temps de l’Académie.

En bas, les petits sujets de ces rois de Babylone, interprétent dans des costumes puant la naphtaline, la même pantomime que leurs grands parents : mai 68 vs de Gaulle;  ces derniers, eux-mêmes, jouaient aux bolchéviks vs Nicolas II.

§-Ce ramas de jeunes zartisses, étudiants ignares, têtes chercheuses en science sociale, tous ces décroissants chauds et ces froids dévots du pacte de Kyoto, les madame bovériste, faucheuses de mâles-pensants, me font invinciblement songer à leurs géniteurs, les parisiens éclairés qui ont voté comme un seul homme, en 1991, en faveur du traité de Maastricht. Nous leur devons une reconnaissance éternelle pour nous avoir enchaîné dans les fers.  Tels leurs rejetons le cul sur les marches de l’Opéra-Bastille, ils s’étaient assis lourdement, en vertu des bons sentiments de gôche, sur les intérêts du peuple travailleur, le vilain nationalisme et les frontières étroites. 

Félix le chat
Pour lire la suite : http://petitimmonde.blogspot.com/2011/06/les-indignes-niais.html
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article