Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

A LIRE

Vive le Roi ! 

vive le roi
Vive le Roi ! de Mgr Louis-Gaston de Segur

Pour commander le livre : http://amzn.to/19epz9

Pourquoi, après cinq ou six essais, plus misérables les uns que les autres, la France tourne enfin ses regards vers le principe monarchique ? Parce qu’elle ne voit plus de salut que là.

-----------------

Recueil de Prières : du IXe au XVIIe siècle

Pour commander le livre : http://amzn.to/19epz9W

« Recueil de Prières » est un ouvrage réunissant près de 400 prières choisies, du IXe au XVIIe siècle. Un petit livre, qui délasse l’esprit en charmant le cœur.

  -----------------

La Monarchie libératrice  Petit Manuel du Royaliste

Petit-Manuel-du-Royaliste.jpg

 Pour commander le livre : http://amzn.to/1DW7XIu

Ce manuel est rédigé de façon claire et concise, accessible au plus grand nombre et répond aux questions les plus courantes posées sur le royalisme : la monarchie et le Roi de France pour un système de gouvernement efficace qui enterrera définitivement une république à bout de souffle, maçonnique, cosmopolite, financière asservissant les peuples.

-----------------

 

« Le principe royal ne repose pas sur la foi que l’on a ou que l’on n’a pas en lui.

Il importe peu qu’on y croie ou que l’on n’y croie plus, et que les incrédules soient innombrables.

Cela ne peut se peser. Dieu est Dieu, et le roi est le roi.»

Jean Raspail

 

Démocratie Royale ?

« La démocratie en France avant la révolution française s'exerçait à l'intérieur des corps sociaux corporatifs, une démocratie qui a duré 7 siècles. Cette démocratie n'arrangeant pas les nouvelles fortunes financières apatrides et maçonniques, elles la firent abolir définitivement dans leur schéma le 4 août 1789, en abolissant les corporations par la suppression des privilèges de celles-ci et des provinces, le peuple a plus perdu le 4 août que la Noblesse.

La seule démocratie vertueuse est celle qui s'exerce donc à l'intérieur de corps sociaux. C'est ce qu'on appelle LA DEMOCRATIE ROYALE.

Nous rappelons à nos lecteurs, que le Roi de France est le lieutenant de  Dieu sur terre, que restaurer le règne social de Jésus-Christ, si on poursuit la logique honnêtement, et jusqu'au bout, se fera en restaurant la monarchie catholique, en suivant les Lois Fondamentales du Royaume, qui désignent à l'heure actuelle le Roi de France, Louis XX, puisque le Roine peut pas être choisi par des hommes, mais par Dieu.

Tout le reste n'étant qu'élucubrations, manipulations et intérêts privés. La France qui est aujourd'hui en quatrième position des pays athées dans le monde, suite à une subversion constante au cours des siècles, des massacres pendant la période révolutionnaire, puis une propagande d'une violence inouïe depuis lors, était avant l'établissement du laïcisme – religion maçonnique –  la Fille aînée de l'Église.

Le Roi de France était désigné par le titre de Fils aîné de l'Église, qui peut être comparé à celui de Très

chrétien, également spécifique au roi de France. Certains rites religieux ne s’appliquaient qu’au roi de France et lui rappelaient son statut particulier de roi très chrétien. Ce titre fut  également appliqué indifféremment  au roi et au peuple de France, peuple très chrétien ou au territoire français et devint peu à peu un objet de gloire, une justification d'être, apportant aux Français la certitude  d'être un élément important du plan  de Dieu dans l'ordre du monde au cours des temps.

 

Sa Sainteté le Pape Pie VI : « La Monarchie le meilleur des gouvernements »

Publié par Démocratie Royale

Titre - 16413637.jpg

 

Expertisés par Cyrille Boulay, ces souliers de taille 36 auraient été portés par l'épouse mal-aimée de Louis XVI, le 14 juillet 1790 sur le Champ de Mars, lors de la fête de la fédération. Mis à prix : 5 000 e .Patrick Blanchard

La couleur des rubans, plissés en soie, s'est effacée avec le temps. À travers la vitrine, l'amateur éclairé distingue tout juste celles de la République.


Bleu-blanc-rouge. C'est à partir de bien maigre indice que les collectionneurs ont pu retracer, non sans hésitation, le parcours des souliers... de la Reine martyre. Marie-Antoinette, épouse mal-aimée de Louis XVI. « Cette paire, de taille 36, avait été commandée en vue d'un événement particulier. La reine les a très probablement portés le 14 juillet 1790 sur le Champ de Mars lors de la fête de la fédération »,avance Cyrille Boulay, expert en art russe à l'hôtel Drouot. Conservée intacte, pendant plus d'un siècle par le notaire bordelais Robert Dobin, dans sa villa de Sainte-Maxime, la paire de mules en soie blanche, d'une valeur historique inestimable, sera mise aux enchères, aujourd'hui à partir de 14 heures, à l'hôtel des ventes de Toulon. Aux côtés de ce lot « phare », plus de 500 objets (glaives, cachets, cocardes, faïences, etc.) datant de la Révolution française ou ayant appartenu à la famille royale, complètent cette collection très variée.

 

Page d'écriture de Louis Dauphin

Les historiens locaux apprécieront certainement cet éventail, fabriqué en décembre 1793, illustrant la prise de la ville par l'armée républicaine.« Ce type d'objets est assez rare », reconnaît l'un des deux commissaires-priseurs, Richard Maunier. Dans un style très différent, la page d'écriture, signée « Lou Louis Dauphin », alias Louis-Charles de France (second fils de Marie-Antoinette), vaut - rature comprise -, son pesant d'or. Mise à prix : 10 000 euros. « Ces objets ont une valeur ajoutée : celle de d'histoire. Des ventes comme celles-ci, les experts n'en voient qu'une tous les trente ans. Ces lots sont exceptionnels et très recherchés », confie M. Boulay. Des collectionneurs du monde entier ont, sans surprise, déjà manifesté leur intérêt. Américains, Anglais, Chinois, Allemands... « Nous avons reçu énormément de coups de fil », confirme Me Richard Maunier. La visite d'un milliardaire russe, possédant un musée privé à Moscou - reliant l'assassinat du roi Louis XVI à celui du tsar Nicolas II - est attendue à Toulon.

 

Savoir+

Tout comme la vente en ligne, les enchères débuteront à 14 heures, à l'hôtel des ventes de Toulon, situé au 54, boulevard Clemenceau. Renseignements complémentaires au 04.94.92.62.86.

 

Source : http://www.varmatin.com/article/les-souliers-de-la-reine-marie-antoinette-vendues-aux-encheres-a-toulon.815875.html

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article