Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

A LIRE

Vive le Roi ! 

vive le roi
Vive le Roi ! de Mgr Louis-Gaston de Segur

Pour commander le livre : http://amzn.to/19epz9

Pourquoi, après cinq ou six essais, plus misérables les uns que les autres, la France tourne enfin ses regards vers le principe monarchique ? Parce qu’elle ne voit plus de salut que là.

-----------------

Recueil de Prières : du IXe au XVIIe siècle

Pour commander le livre : http://amzn.to/19epz9W

« Recueil de Prières » est un ouvrage réunissant près de 400 prières choisies, du IXe au XVIIe siècle. Un petit livre, qui délasse l’esprit en charmant le cœur.

  -----------------

La Monarchie libératrice  Petit Manuel du Royaliste

Petit-Manuel-du-Royaliste.jpg

 Pour commander le livre : http://amzn.to/1DW7XIu

Ce manuel est rédigé de façon claire et concise, accessible au plus grand nombre et répond aux questions les plus courantes posées sur le royalisme : la monarchie et le Roi de France pour un système de gouvernement efficace qui enterrera définitivement une république à bout de souffle, maçonnique, cosmopolite, financière asservissant les peuples.

-----------------

 

« Le principe royal ne repose pas sur la foi que l’on a ou que l’on n’a pas en lui.

Il importe peu qu’on y croie ou que l’on n’y croie plus, et que les incrédules soient innombrables.

Cela ne peut se peser. Dieu est Dieu, et le roi est le roi.»

Jean Raspail

 

Démocratie Royale ?

« La démocratie en France avant la révolution française s'exerçait à l'intérieur des corps sociaux corporatifs, une démocratie qui a duré 7 siècles. Cette démocratie n'arrangeant pas les nouvelles fortunes financières apatrides et maçonniques, elles la firent abolir définitivement dans leur schéma le 4 août 1789, en abolissant les corporations par la suppression des privilèges de celles-ci et des provinces, le peuple a plus perdu le 4 août que la Noblesse.

La seule démocratie vertueuse est celle qui s'exerce donc à l'intérieur de corps sociaux. C'est ce qu'on appelle LA DEMOCRATIE ROYALE.

Nous rappelons à nos lecteurs, que le Roi de France est le lieutenant de  Dieu sur terre, que restaurer le règne social de Jésus-Christ, si on poursuit la logique honnêtement, et jusqu'au bout, se fera en restaurant la monarchie catholique, en suivant les Lois Fondamentales du Royaume, qui désignent à l'heure actuelle le Roi de France, Louis XX, puisque le Roine peut pas être choisi par des hommes, mais par Dieu.

Tout le reste n'étant qu'élucubrations, manipulations et intérêts privés. La France qui est aujourd'hui en quatrième position des pays athées dans le monde, suite à une subversion constante au cours des siècles, des massacres pendant la période révolutionnaire, puis une propagande d'une violence inouïe depuis lors, était avant l'établissement du laïcisme – religion maçonnique –  la Fille aînée de l'Église.

Le Roi de France était désigné par le titre de Fils aîné de l'Église, qui peut être comparé à celui de Très

chrétien, également spécifique au roi de France. Certains rites religieux ne s’appliquaient qu’au roi de France et lui rappelaient son statut particulier de roi très chrétien. Ce titre fut  également appliqué indifféremment  au roi et au peuple de France, peuple très chrétien ou au territoire français et devint peu à peu un objet de gloire, une justification d'être, apportant aux Français la certitude  d'être un élément important du plan  de Dieu dans l'ordre du monde au cours des temps.

 

Sa Sainteté le Pape Pie VI : « La Monarchie le meilleur des gouvernements »

Publié par Démocratie Royale

Louis.jpg

ARCHIVES(Juin 2004). Louis de Bourbon, duc d’Anjou et aîné des descendants d’Henri IV a demandé au président  de la République que la tête d'Henri IV retrouve son cercueil dans la nécropole royale de Saint-Denis.

 

En 1793, durant la Terreur, la tête d’Henri IV, monarque qui reposait, depuis 1610, dans dans la nécropole royale de Saint-Denis, a été séparée de son corps par les révolutionnaires. En décembre dernier, après bien des décennies de pérégrinations, le crâne, retrouvé deux ans plus tôt chez un octogénaire, a été authentifié par une équipe de scientifiques et d’historiens orchestrée par le médecin légiste Philippe Charlier.

Le chef actuel de la maison de Bourbon, Louis de Bourbon, duc d’Anjou et aîné des descendants d’Henri IV, en est aujourd’hui le «dépositaire».

Pour ce banquier franco-espagnol âgé de 37 ans qui vit à Madrid, Henri IV, ou plutôt ce qu’il en reste, «doit retrouver la nécropole royale à Saint-Denis». «Monseigneur» nous annonce qu’il a sollicité en ce sens le président de la République.


Pourquoi estimez-vous qu’il est juste qu’Henri IV retrouve la nécropole royale à Saint-Denis?

Si je suis dépositaire aujourd’hui de cette tête, c’est par la volonté de son découvreur qui pendant 50 ans a cherché à l’identifier. Il a souhaité me la confier parce que je suis le porteur d’un héritage important : celui des rois de France. J’assume cet héritage et j’ai écouté cet homme modeste qui, avec l’humilité des gens de provinces, m’a dit qu’il désirait rendre hommage au « Bon Roi Henri ». Je souhaite aussi respecter sa volonté.

Saint-Denis étant la nécropole royale, je pense qu’il n’y a pas de meilleur emplacement pour enterrer un roi de France. C’est un roi qui fut aimé des Français, qui se préoccupa beaucoup de leur qualité de vie et qui contribua de façon conséquente au développement de la France. Il est donc parfaitement légitime de le ré-inhumer à Saint Denis.


C’est pour vous une sorte de «retour» à la maison...

Le terme «retour» est pour moi important car à sa mort, il fut inhumé dans la nécropole, puis son cercueil, comme de trop nombreux autres, furent l’objet de profanations inqualifiables et enfin, son chef fut volé. Il est normal qu’il repose maintenant en paix là où reposent les autres membres de ma famille. Ce n’est ni une pièce de musée, ni un reste archéologique. C’est une partie de la dépouille d’un homme, d’un chef d’Etat. Il mérite le respect.


Quelles sont les démarches à accomplir pour que votre vœu devienne réalité?

Une fois la tête authentifiée, j’ai sollicité, comme aîné de ma Maison, héritier moral et premier descendant de ce grand roi, l’Etat en la personne du Président de la République. Henri IV est en effet un personnage important de l’Histoire de France et de surcroit un chef d’Etat. La nécropole royale est placée sous la responsabilité du chef de l’Etat et du ministère de la Culture, je me devais donc de leur demander l’autorisation de faire ré-inhumer le roi Henri IV. Je suis très sensible à la question de l’unité et je sais combien aujourd’hui il est essentiel d’avoir l’unité entre les Français. Henri IV a réconcilié les partis en guerre. C’est un très bon exemple de chef d’Etat qui a vu en premier lieu l’intérêt supérieur de la Nation avant les conflits personnels et partisans.


Vous voyez dans votre démarche des vertus de réconciliation...

Les profanations et la période de la Terreur restent ancrées dans la mémoire collective avec une douleur inconsciente mais pourtant bien réelle. Pour moi, la réconciliation, c’est aussi faire que l’aîné des descendants des rois de France et le président de la République française aillent d’un même élan redonner à ce grand roi l’éternel repos qu’il mérite. J’aimerais que des élèves des écoles puissent être présents car c’est notre mémoire, notre patrimoine collectif.


Est-ce que cela doit donner lieu à une cérémonie, à l’instar de celle organisée en 2004 en la mémoire de Louis XVII?


Je pense effectivement qu’Henri IV mérite une cérémonie officielle. Le cœur de Louis XVII fut enterré officiellement. A la mort de Louis XVI, il est devenu de droit Roi de France même s’il n’a pas régné. Henri IV fut roi et régna, il mérite bien les honneurs de la France et je le répète, c’est une bonne occasion de réconcilier les Français avec une période trouble de notre histoire. Nous avons besoin de cohésion nationale. La découverte de la tête du roi Henri IV est un formidable clin d’œil de l’Histoire pour notre monde actuel. Cela ne souffre aucune contestation ni querelle par respect pour ce qu’Henri IV a fait pour notre pays. Son retour à la nécropole royale de Saint Denis doit dépasser les questions partisanes pour le bien de la France.

Le Parisien

http://www.leparisien.fr/__null__/louis-de-bourbon-henri-iv-doit-retrouver-la-necropole-royale-a-saint-denis-08-10-2011-1644778.php

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article