Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

A LIRE

Vive le Roi ! 

vive le roi
Vive le Roi ! de Mgr Louis-Gaston de Segur

Pour commander le livre : http://amzn.to/19epz9

Pourquoi, après cinq ou six essais, plus misérables les uns que les autres, la France tourne enfin ses regards vers le principe monarchique ? Parce qu’elle ne voit plus de salut que là.

-----------------

Recueil de Prières : du IXe au XVIIe siècle

Pour commander le livre : http://amzn.to/19epz9W

« Recueil de Prières » est un ouvrage réunissant près de 400 prières choisies, du IXe au XVIIe siècle. Un petit livre, qui délasse l’esprit en charmant le cœur.

  -----------------

La Monarchie libératrice  Petit Manuel du Royaliste

Petit-Manuel-du-Royaliste.jpg

 Pour commander le livre : http://amzn.to/1DW7XIu

Ce manuel est rédigé de façon claire et concise, accessible au plus grand nombre et répond aux questions les plus courantes posées sur le royalisme : la monarchie et le Roi de France pour un système de gouvernement efficace qui enterrera définitivement une république à bout de souffle, maçonnique, cosmopolite, financière asservissant les peuples.

-----------------

 

« Le principe royal ne repose pas sur la foi que l’on a ou que l’on n’a pas en lui.

Il importe peu qu’on y croie ou que l’on n’y croie plus, et que les incrédules soient innombrables.

Cela ne peut se peser. Dieu est Dieu, et le roi est le roi.»

Jean Raspail

 

Démocratie Royale ?

« La démocratie en France avant la révolution française s'exerçait à l'intérieur des corps sociaux corporatifs, une démocratie qui a duré 7 siècles. Cette démocratie n'arrangeant pas les nouvelles fortunes financières apatrides et maçonniques, elles la firent abolir définitivement dans leur schéma le 4 août 1789, en abolissant les corporations par la suppression des privilèges de celles-ci et des provinces, le peuple a plus perdu le 4 août que la Noblesse.

La seule démocratie vertueuse est celle qui s'exerce donc à l'intérieur de corps sociaux. C'est ce qu'on appelle LA DEMOCRATIE ROYALE.

Nous rappelons à nos lecteurs, que le Roi de France est le lieutenant de  Dieu sur terre, que restaurer le règne social de Jésus-Christ, si on poursuit la logique honnêtement, et jusqu'au bout, se fera en restaurant la monarchie catholique, en suivant les Lois Fondamentales du Royaume, qui désignent à l'heure actuelle le Roi de France, Louis XX, puisque le Roine peut pas être choisi par des hommes, mais par Dieu.

Tout le reste n'étant qu'élucubrations, manipulations et intérêts privés. La France qui est aujourd'hui en quatrième position des pays athées dans le monde, suite à une subversion constante au cours des siècles, des massacres pendant la période révolutionnaire, puis une propagande d'une violence inouïe depuis lors, était avant l'établissement du laïcisme – religion maçonnique –  la Fille aînée de l'Église.

Le Roi de France était désigné par le titre de Fils aîné de l'Église, qui peut être comparé à celui de Très

chrétien, également spécifique au roi de France. Certains rites religieux ne s’appliquaient qu’au roi de France et lui rappelaient son statut particulier de roi très chrétien. Ce titre fut  également appliqué indifféremment  au roi et au peuple de France, peuple très chrétien ou au territoire français et devint peu à peu un objet de gloire, une justification d'être, apportant aux Français la certitude  d'être un élément important du plan  de Dieu dans l'ordre du monde au cours des temps.

 

Sa Sainteté le Pape Pie VI : « La Monarchie le meilleur des gouvernements »

Publié par Bien Commun

louis XVI SAR LXX 2

 

 

 

Louis XVI Le Bienfaisant, Roi martyr, assassiné par la triche, le chantage et la terreur. Contre la volonté des Français.

Assassinat officiellement justifié par un vote de 361 voix contre 360, arrachées par le chantage, la terreur et le trucage.

Mais officieusement décrété dans le secret de loges maçonniques, une dizaine d'années plus tôt, au nom de "Lilia Pedibus Destrue".

C'est ainsi que fut assassiné le Roi de la Première Puissance Mondiale, en plein Paris, le plus grand Roi du Monde.

Un acte à peine digne de la plus arriérée des tribues de sauvages.

Au nom des "droits de l'homme", comme bon nombre de barbaries commisent aux 4 coins du monde depuis 1789.

Il ne faut donc pas s'étonner du fait que notre pays prodigieux soit devenu une poubelle à l'agonie sous l'occupation de la république, la répugnance anti-France, sur l'autel de son très vieux délire de "république universelle".

La secte à l'origine de ce drame est toujours au pouvoir 220 ans plus tard, après avoir décapiter le Roi de France, elle continue son travail de déconstruction de la France et de dissolution des Français, dans l'indifférence quasi générale.

Cette secte qui fait tout depuis 2 siècles pour chasser Dieu du coeur des Hommes, tandis qu'elle travaille à la Gloire de son G:.A:.D:.L:.U:., à la "reconstruction du Temple de Salomon", et de sa Gouvernance Mondiale (république universelle).

Secte qui a tout loisir de convertir les Français à toutes ses perversions et inversion des valeurs, dès leur entrée derrière les barreaux de "l'éducation nationale obligatoire", puis chaque jour par sa politique, sa désinformation, sa culture, ses médias, et sa propagande anti-France & anti-Chrétienne.

Tant que nous n'en reviendrons pas à l'origine de tous nos maux, nous n'arriverons à rien !

La république n'est pas la France, la France n'est pas la république !

Honneur & Fidélité ! Et pour la Vie dans une France Libre ! Vive le Roi !

Vigo B.

 

 

(Laissons la parole à Bismarck pour résumer la situation.)

« Il faut que la France soit isolée et faible. Par conséquent, il faut y empêcher la Monarchie, y supprimer la Dynastie, y favoriser l'établissement de la république et du Parlementarisme, et alors nous n'aurons plus à la craindre. »

« Nous devons enfin désirer le maintien de la République en France pour une deuxième raison qui est majeure : la France monarchique était et sera toujours catholique ; sa politique lui donnait une grande influence en Europe, en Orient et jusqu'en Extrême-Orient.

Un moyen de contrecarrer son influence au profit de la nôtre, c'est d'abaisser le catholicisme et la papauté qui en est la tête. Si nous pouvons atteindre ce but, la France est à jamais annihilée.

La monarchie nous entraverait dans ces tentatives. La République nous aidera...

J'entreprends contre l'Eglise catholique une guerre qui sera longue et, peut-être, terrible ! On m'accusera de persécution et j'y serai peut-être conduit, mais il le faut pour achever d'abaisser la France et établir notre suprématie religieuse et diplomatique, comme notre suprématie militaire.

Et bien ! Je le répète : ici encore les républicains m'aideront ; ils joueront notre jeu ; ce que j'attaque par politique, ils l'attaquent par formalisme antireligieux. Leur concours est assuré.

Entretenez dans les feuilles radicales françaises à notre dévotion la peur de l'épouvantail clérical, en faisant propager les calomnies ou les préjugés qui font naître cette peur...

Faites aussi parler, dans ces feuilles, des dangers de la réaction..., des crimes de l'absolutisme, des empiètements du clergé.

Ces balivernes ne manquent jamais leur effet sur la masse ignorante.

Oui ! Mettez tous vos soins à entretenir cet échange de services mutuels entre les républicains et la Prusse!

C'est la France qui paiera les frais ! ... »

Otto von Bismarck. Chancelier allemand. 1871.

(France ou république, il va falloir choisir !)

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article