Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

A LIRE

Vive le Roi ! 

vive le roi
Vive le Roi ! de Mgr Louis-Gaston de Segur

Pour commander le livre : http://amzn.to/19epz9

Pourquoi, après cinq ou six essais, plus misérables les uns que les autres, la France tourne enfin ses regards vers le principe monarchique ? Parce qu’elle ne voit plus de salut que là.

-----------------

Recueil de Prières : du IXe au XVIIe siècle

Pour commander le livre : http://amzn.to/19epz9W

« Recueil de Prières » est un ouvrage réunissant près de 400 prières choisies, du IXe au XVIIe siècle. Un petit livre, qui délasse l’esprit en charmant le cœur.

  -----------------

La Monarchie libératrice  Petit Manuel du Royaliste

Petit-Manuel-du-Royaliste.jpg

 Pour commander le livre : http://amzn.to/1DW7XIu

Ce manuel est rédigé de façon claire et concise, accessible au plus grand nombre et répond aux questions les plus courantes posées sur le royalisme : la monarchie et le Roi de France pour un système de gouvernement efficace qui enterrera définitivement une république à bout de souffle, maçonnique, cosmopolite, financière asservissant les peuples.

-----------------

 

« Le principe royal ne repose pas sur la foi que l’on a ou que l’on n’a pas en lui.

Il importe peu qu’on y croie ou que l’on n’y croie plus, et que les incrédules soient innombrables.

Cela ne peut se peser. Dieu est Dieu, et le roi est le roi.»

Jean Raspail

 

Démocratie Royale ?

« La démocratie en France avant la révolution française s'exerçait à l'intérieur des corps sociaux corporatifs, une démocratie qui a duré 7 siècles. Cette démocratie n'arrangeant pas les nouvelles fortunes financières apatrides et maçonniques, elles la firent abolir définitivement dans leur schéma le 4 août 1789, en abolissant les corporations par la suppression des privilèges de celles-ci et des provinces, le peuple a plus perdu le 4 août que la Noblesse.

La seule démocratie vertueuse est celle qui s'exerce donc à l'intérieur de corps sociaux. C'est ce qu'on appelle LA DEMOCRATIE ROYALE.

Nous rappelons à nos lecteurs, que le Roi de France est le lieutenant de  Dieu sur terre, que restaurer le règne social de Jésus-Christ, si on poursuit la logique honnêtement, et jusqu'au bout, se fera en restaurant la monarchie catholique, en suivant les Lois Fondamentales du Royaume, qui désignent à l'heure actuelle le Roi de France, Louis XX, puisque le Roine peut pas être choisi par des hommes, mais par Dieu.

Tout le reste n'étant qu'élucubrations, manipulations et intérêts privés. La France qui est aujourd'hui en quatrième position des pays athées dans le monde, suite à une subversion constante au cours des siècles, des massacres pendant la période révolutionnaire, puis une propagande d'une violence inouïe depuis lors, était avant l'établissement du laïcisme – religion maçonnique –  la Fille aînée de l'Église.

Le Roi de France était désigné par le titre de Fils aîné de l'Église, qui peut être comparé à celui de Très

chrétien, également spécifique au roi de France. Certains rites religieux ne s’appliquaient qu’au roi de France et lui rappelaient son statut particulier de roi très chrétien. Ce titre fut  également appliqué indifféremment  au roi et au peuple de France, peuple très chrétien ou au territoire français et devint peu à peu un objet de gloire, une justification d'être, apportant aux Français la certitude  d'être un élément important du plan  de Dieu dans l'ordre du monde au cours des temps.

 

Sa Sainteté le Pape Pie VI : « La Monarchie le meilleur des gouvernements »

Publié par Démocratie Royale

Portrait de monsiegneur le duc d'Anjou

Monseigneur Louis de Bourbon, duc d'Anjou, Louis XX, roi de France

 

Dans son édition du 22 novembre 2012, le Figaro a publié un entretien avec Monseigneur le prince Louis de Bourbon, duc d'Anjou, chef de la maison de Bourbon, à propos de la campagne de restauration dont va profiter la Basilique Saint Denis qui abrite la nécropole des rois et reines de France.


Unique en son genre, la nécropole royale de Saint Denis, a la particularité d'être à la fois la plus importante mais également la plus ancienne nécropole royale en Europe. La plupart des rois ayant régné en France y reposent depuis Dagobert Ier (629-639), à l'exception de Philippe Ier (1060-1108), Louis XI (1461-1483), ainsi que Charles X (1824-1830), Louis XIX (1775-1844) et Henri V (1820-1883) qui reposent aujourd'hui dans la crypte du couvent franciscain de Castagnavizza, à Goritz, en Italie.

 

Bien que saccagés pendant la révolution française, les caveaux des rois ont été restauré à la demande de Louis XVIII qui fut le dernier à y être inhumé. La Basilique a depuis bénéficié de nombreuses campagnes de restauration au cours du XIXe siècle. Celle lancée en 2009 concerne principalement la façade sud et sa rosace (il en coûtera près de 15 millions d'euros) et la façade principale (pour près de 3 millions d'euros). Le ministère de la Culture a pour sa part débloqué une aide de 1,8 million d'euros. Ainsi, depuis le mois d'août, un échafaudage habille la Basilique pour un gigantesque chantier de plus de trois ans, entièrement financé par l'Etat, à hauteur de 3 millions d'euros.

 

Les travaux entrepris pour la sauvegarde de la Basilique de Saint Denis, touchent tout particulièrement Monseigneur le duc d'Anjou dont les aïeux reposent dans la nécropole, témoins silencieux et immuables de la grandeur de la France.

 

Ci-après l'article du Figaro :

 

INTERVIEW - Pour monseigneur le duc d'Anjou, le prince Louis de Bourbon, prétendant [héritier] au trône de France, la basilique de Saint-Denis est aussi un «lieu pédagogique».

Pour monseigneur le duc d'Anjou, le prince Louis de Bourbon, prétendant au trône de France, la basilique de Saint-Denis est aussi un «lieu pédagogique».


LE FIGARO. - La rénovation de la basilique va-t-elle dans le bon sens?

Mgr le duc d'ANJOU. - Comme chef de la maison de Bourbon et aîné des capétiens, je suis très satisfait des travaux annoncés. Mon souhait le plus cher est que ce lieu de mémoire de la France soit à la fois un lieu de recueillement, puisque des morts y reposent, mais aussi un lieu pédagogique où chacun pourra aller à la rencontre de notre histoire. La nécropole permet d'être en contact direct avec ces grands noms de l'histoire que sont Dagobert, du Guesclin, Henri IV, Louis XIV, Louis XVI ou Marie-Antoinette. Quand vous pensez que Napoléon avait prévu d'en faire aussi sa dernière demeure ! Au-delà de tout clivage politique, je désire que cette grande fresque de l'histoire de France puisse être valorisée comme il convient. Certains trouveront toujours à redire parce que ce sont les rois qui ont fait la France qui y reposent. Là, ce n'est pas seulement l'héritier de mille ans d'histoire de France qui parle, mais aussi le Français à qui l'histoire de ce lieu appartient. Je souhaite apporter plus encore mon concours pour que, tous ensemble, nous acceptions notre histoire, des moments les plus fastes aux plus sombres.


Les travaux actuels sont-ils suffisants?

Il faut aller encore plus loin. À l'image des autres nécropoles européennes où, sous chaque dalle, sous chaque gisant sont installés pour l'éternité des restes humains, je voudrais qu'à Saint-Denis, chaque reste identifiable puisse être replacé dans son tombeau. Pour l'instant, tout est entassé dans des caveaux, parfois de façon inconvenante, même si je sais que les services du ministère de la Culture ont déjà beaucoup fait pour y remédier.


Pédagogiquement, est-ce si important?

Savoir que Henri IV ou Dagobert est sous telle dalle ou dans tel tombeau, c'est du concret tant pour un enfant que pour un adulte. Chaque petit Français a besoin de comprendre, c'est-à-dire de s'approprier notre histoire de France pour construire l'histoire de demain. La basilique est un formidable livre ouvert. Chaque page, chaque tombeau relate une époque.


Quand la tête d'Henri IV sera-t-elle réinhumée?

Pour l'instant, la tête est dans un lieu sûr en France qui lui assure de bonnes conditions de conservation. Comme elle a disparu de la basilique, il y a plus de 200 ans, il est important que son retour se déroule dans le consensus hors de tout clivage. Le temps compte moins à mes yeux que l'apaisement qui peut en résulter. Henri IV est un roi apprécié par tous, patrimoine national, il appartient à la France. Il a pacifié le pays après les guerres de religion, pourquoi n'y contribuerait-il pas aujourd'hui, de façon symbolique?

 

Source : http://www.institutducdanjou.fr/fr/le-prince/212-l-la-basilique-de-saint-denis-est-un-livre-dhistoire-r.html/#.UK3v7TzjPJ0.facebook

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

d'Artagnan 01/12/2012 12:28

Au nom de toutes les victimes du génocide auquel l'ancêtre des d'Orléans a participé en votant la mort du Roi, nous demandons aux descendants le devoir de réserve et l'abandon de toute prétentions
illégales et immorales au Trône du Royaume de France.

d'Artagnan 01/12/2012 12:24

"En France depuis 1987,la légitimité historique est incarnée par la famille capétienne composées de tous les dynastes issus de Hugues Capet,et dont l'Ainé est investi de la dignité royale."
(UCLF)

Aucune loi, aucun traité, aucune personne, même pas le Roi ne peut disposer de la Couronne.

Voici le sort que l'on réservait aux Régicides ,tel Ravaillac, à leurs descendants: La torrure, la mort, confiscation de tous les biens et la déchéances de tous les droits pour le régicide et tous
ses descendants.

Pourquoi un membre de la famille royale d'une branche cadette et ses descendants devrait ne pas subir le même sort ?

Dans une Royauté moderne actuelle, AU MINIMUM, à l'extinction de tous les titres et qualités nobiliaires pour tous les descendants du régicide Philippe Orléans-Egalité qui a renoncé pour lui-même
et tous ses descendants à tout droit au Trône de France. C'est son acte régicide qui exclut les Orléans.

Au nom de toutes les victimes du génocide auquel l'ancêtre des d'Orléans nous demandons aux descendants le devoir de réserve et l'abandon de toute prétentions illégales et immorales au Trône du
Royaume de France.

Voici un petit schéma qui ouvre miraculeusement l'esprit ...

http://www.uclf.org/page3

d'Artagnan 01/12/2012 11:29

SAR le Roi de France Louis XX n'est pas prétendant car il ne prétend à rien sinon au respect des droits et des obligations que les traditions que les coutumes millénaires du Royaume de France lui
confèrent en sa qualité d'Ainé de la Famille Royale de France. Voici un petit schéma qui ouvre miraculeusement l'esprit ...

http://www.uclf.org/page3.html