Lybie : CIA, réseaux sociaux et fabrique de l'opinon

 

 

"La première victime d'une guerre, c'est la vérité".sénateur américain Hiram Johnson 1917.

De l'utilisation des réseaux sociaux par les gouvernements et les médias pour influencer l'opinion publique internationale et diffuser de fausses informations, ceci dans le but de soutenir un projet politique et militaire.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Personnaly © 2014 -  Hébergé par Overblog