Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

A LIRE

Vive le Roi ! 

vive le roi
Vive le Roi ! de Mgr Louis-Gaston de Segur

Pour commander le livre : http://amzn.to/19epz9

Pourquoi, après cinq ou six essais, plus misérables les uns que les autres, la France tourne enfin ses regards vers le principe monarchique ? Parce qu’elle ne voit plus de salut que là.

-----------------

Recueil de Prières : du IXe au XVIIe siècle

Pour commander le livre : http://amzn.to/19epz9W

« Recueil de Prières » est un ouvrage réunissant près de 400 prières choisies, du IXe au XVIIe siècle. Un petit livre, qui délasse l’esprit en charmant le cœur.

  -----------------

La Monarchie libératrice  Petit Manuel du Royaliste

Petit-Manuel-du-Royaliste.jpg

 Pour commander le livre : http://amzn.to/1DW7XIu

Ce manuel est rédigé de façon claire et concise, accessible au plus grand nombre et répond aux questions les plus courantes posées sur le royalisme : la monarchie et le Roi de France pour un système de gouvernement efficace qui enterrera définitivement une république à bout de souffle, maçonnique, cosmopolite, financière asservissant les peuples.

-----------------

 

« Le principe royal ne repose pas sur la foi que l’on a ou que l’on n’a pas en lui.

Il importe peu qu’on y croie ou que l’on n’y croie plus, et que les incrédules soient innombrables.

Cela ne peut se peser. Dieu est Dieu, et le roi est le roi.»

Jean Raspail

 

Démocratie Royale ?

« La démocratie en France avant la révolution française s'exerçait à l'intérieur des corps sociaux corporatifs, une démocratie qui a duré 7 siècles. Cette démocratie n'arrangeant pas les nouvelles fortunes financières apatrides et maçonniques, elles la firent abolir définitivement dans leur schéma le 4 août 1789, en abolissant les corporations par la suppression des privilèges de celles-ci et des provinces, le peuple a plus perdu le 4 août que la Noblesse.

La seule démocratie vertueuse est celle qui s'exerce donc à l'intérieur de corps sociaux. C'est ce qu'on appelle LA DEMOCRATIE ROYALE.

Nous rappelons à nos lecteurs, que le Roi de France est le lieutenant de  Dieu sur terre, que restaurer le règne social de Jésus-Christ, si on poursuit la logique honnêtement, et jusqu'au bout, se fera en restaurant la monarchie catholique, en suivant les Lois Fondamentales du Royaume, qui désignent à l'heure actuelle le Roi de France, Louis XX, puisque le Roine peut pas être choisi par des hommes, mais par Dieu.

Tout le reste n'étant qu'élucubrations, manipulations et intérêts privés. La France qui est aujourd'hui en quatrième position des pays athées dans le monde, suite à une subversion constante au cours des siècles, des massacres pendant la période révolutionnaire, puis une propagande d'une violence inouïe depuis lors, était avant l'établissement du laïcisme – religion maçonnique –  la Fille aînée de l'Église.

Le Roi de France était désigné par le titre de Fils aîné de l'Église, qui peut être comparé à celui de Très

chrétien, également spécifique au roi de France. Certains rites religieux ne s’appliquaient qu’au roi de France et lui rappelaient son statut particulier de roi très chrétien. Ce titre fut  également appliqué indifféremment  au roi et au peuple de France, peuple très chrétien ou au territoire français et devint peu à peu un objet de gloire, une justification d'être, apportant aux Français la certitude  d'être un élément important du plan  de Dieu dans l'ordre du monde au cours des temps.

 

Sa Sainteté le Pape Pie VI : « La Monarchie le meilleur des gouvernements »

Publié par Démocratie Royale

 

 

Edith n’avait pas défilé depuis vingt-huit ans. « Depuis 1984 exactement, à l’époque des manifestations pour l’école libre », précise-t-elle. Le pacs ? « Je n’avais pas d’avis tranché, affirme-t-elle. Un contrat entre personnes de même sexe, après tout, pourquoi pas ? s’il n’est pas signé devant le maire. Mais, cette fois, c’est à la famille que le gouvernement s’attaque en modifiant la définition du mariage », explique-t-elle, sous le regard approbateur de ses amies, venues de Boulogne-Billancourt.

 

Catherine, elle, manifeste en famille. Le père manoeuvrant une poussette double au coeur d’une foule impressionnante, elle tenant par la main un garçon de 7 ou 8 ans. « Je ne veux pas qu’on mette dans la tête de mes enfants, dès leur plus jeune âge, qu’il n’y a pas de différence entre un homme et une femme, entre un père et une mère. On ne bâtit pas une société sur un tel mensonge. Égaux, oui, mais différents ! » Et de reprendre à pleins poumons les (trop) nombreux slogans lancés depuis la plate-forme d’un camion par un animateur bon enfant : « La meilleure façon d’s’marier, c’est encore la nôôôtre… », « Ah qu’ c’est embêtant d’avoir un enfant qu’a deux papas… », « Le projet Taubira, le mariage, c’est pas ça ! »

 

Ambiance familiale, rythmée par une sono diffusant les tubes des chanteurs en vogue : Micka, Shakira, Black Eyed Peas… Cette manifestation était bien “la manif pour tous” dont rêvaient ses organisateurs : tous les âges, toutes les confessions et toutes les convictions s’y sont retrouvés. L’Église, les protestants, les représentants des cultes juifs et musulmans ont condamné ce projet mais bon nombre de manifestants ne revendiquaient que « le bon sens », comme Jean qui n’avait défilé ni pour l’école libre, ni contre le pacs.

 

(...)

 

Un gouvernement embarrassé, mais arc-bouté sur son projet


Une chose est certaine : cette mobilisation est d’autant plus surprenante que les médias n’avaient donné quasiment aucun écho à son organisation (mais elle a été puissamment relayée par les réseaux sociaux). Elle constitue un formidable succès pour les opposants au mariage homosexuel, qui dépasse même les espoirs de ses organisateurs : le collectif Pour l’humanité durable animé par Frigide Barjot (qui espérait la veille 10 000 manifestants !), Plus gay sans mariage (de Xavier Bongibault) et plusieurs autres associations soutenues par Alliance Vita, que dirige Tugdual Derville, et les Associations familiales catholiques (AFC). Leurs responsables défilaient tous derrière une banderole explicite : “Ni parent A, ni parent B. Père et mère : égaux et complémentaires”.

 

Lire la suite : http://www.valeursactuelles.com/meilleure-fa%C3%A7on-marier...20121121.html

 

---------------------

 

Commentaire :

 

  • Renaud (non vérifié)
  • jeu, 2012-11-22 16:25

 

Le plus révoltant dans ce dossier, c'est le mensonge qui se cache derrière la motivation "généreuse" de "l'égalité des droits". Le grand rabbin de France ne s'y est pas trompé. La revendication émane de militants de gauche extrêmistes qui ont toujours été CONTRE le mariage parce qu'il représente pour eux l'ordre bourgeois et chrétien qu'ils exécrent. Ils sont prêts, maintenant, à se battre (cf. les "innocentes" victimes de Femen...arborant, à demi-nues, des écrits orduriers contre les chrétiens) pour que tout le monde puisse se marier : on croit rêver ! En fait, ils veulent seulement détruire le modèle familial de notre société : ils se moquent complètement du bonheur des personnes homosexuelles politiquement modérées et des enfants. Ces extrêmistes ne fonctionnent que par leur haine de la société "bourgeoise" et de l'Eglise catholique. François Hollande le sait parfaitement, comme il sait que la mobilisation s'amplifie contre ce projet et que des viloences graves peuvent survenir.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article